TEST des SUDIO ETT : Des écouteurs au design léché et aux performances intéressantes ! (Code promo -15%)

Et c’est reparti, tous les six mois, telle une horloge suisse, le fabricant suédois Sudio lance de nouveaux écouteurs. Cette fois, il s’agit de “true wireless” au look d’Apple AirPods Pro, mais en ajoutant un aspect plus anguleux et moins rondouillard que leurs potes de Cupertino.

On déballe …

Toujours fourni dans un petit colis noir estampillé “Sudio”, c’est donc DHL qui me l’a déposé au bas de ma porte, sans me demander la moindre signature, précaution COVID-19 oblige. Je l’ai évidemment passé à la lingette Dethol, avec des gants mais sans masque, faut pas exagérer. Pour votre petite information, les écouteurs Sudio sont fabriqués et livrés depuis l’Estonie. Le délai de livraison (gratuite) est de 3 jours maximum, il faut le signaler.

Comme à son habitude, le fabricant suédois sait aguicher le chaland et je découvre avec délectation le petit boitier tout doux qui contient la nouvelle paire d’écouteurs sans fil. Une vraie beauté se dégage de ces petites oreillettes de 5 grammes chacune. Depuis la version des Sudio Fem, nos scandinaves sont passés à la recharge via USB Type-C et ce sont un peu améliorés dans l’indication du niveau de batterie, nous y reviendrons plus tard.

Petit bonus complémentaire, Sudio intègre une espèce de “plaquette de médicaments” qui intègre les embouts (coniques et paraboliques) qui conviendront à toutes les largeurs de conduits auditifs présents sur la planète, sauf si vous utilisez vos oreilles pour voler façon Dumbo. Là, on ne peut rien pour vous, il faudra y placer des ventouses pour déboucher vos WC. En conclusion, le packaging, la présentation et le design sont de tout premier ordre et on remarquera que la recharge de chaque écouteur s’effectue via la fine base. Tout cela est aguichant, détaillé et bien agencé.

On connecte et on écoute …

Lorsque vous extirpez tout en douceur les écouteurs de leur étui, ils basculent directement en mode appairage et cinq petites secondes suffisent pour qu’ils soient connectés. Ici, plus de souci d’appairage du gauche et pas du droit, c’est tout ou rien. Bonne nouvelle donc, car nous avions rencontré ce genre de souci lors du test des Sudio Tolv et mon filleul avait dû les remballer chez le fabricant qui, sans sourciller, nous a renvoyé illico une nouvelle paire, preuve que le SAV fonctionne vraiment bien et que la maison suédoise ne rechigne pas à proposer un échange standard.

On se lance à présent dans l’écoute de quelques morceaux. Je précise aux éventuels mélomanes ou musiciens professionnels qu’il s’agit ici d’écouteurs “grand public”, un peu dans la lignée de ce que propose Apple, Jabra ou Sony qui oscillent tous dans une gamme de prix aux alentours de 200€. Nous ne sommes donc pas ici sur des écouteurs de la marque Final à plus de 1200€. 

Avant de débuter, sachez que ces Sudio Ett offrent pour la première fois une suppression active du bruit et continue à disposer d’une certification IPX5 les protégeant d’éventuelles éclaboussures de boue lorsque vous vous baladez dans la foret durant le confinement, sans oublier la fraiche sueur qui coule de vos tempes lorsque vous montez à grandes enjambées la “Montagne de Bueren” à Liège. Aussi, les écouteurs sont capables de prendre une conversation, grâce à leur microphones “Clear Voice” intégré au bas des écouteurs. je n’ai pas encore eu le temps de les tester et je reviendrai vers vous dés que ma femme aura l’occasion de les connecter sur son téléphone et de m’appeler de la cuisine à la chambre. On fait ce qu’on peut, on reste chez soi.

Premier morceau écouté : “Thunderstruck” d’AC/DC. Je m’efforce ici de choisir des morceaux assez connus afin que vous “visualisiez” bien ce que je ressens, si je peux m’exprimer ainsi. Le morceau de guitare du début de notre ami Angus est totalement clair et c’est un vrai bonheur d’attendre les premiers “boum” de grosse caisse. Là, ça déménage clairement dés que la guitare basse arrive. Je vous conseille d’ailleurs de choisir les embouts dits “paraboliques” si vous souhaitez, premièrement avoir une meilleure isolation phonique mais, surtout, d’avoir un rendu de basse bien meilleur. Vraiment, essayez chaque types d’embouts, c’est très important ! A vous aussi de jouer avec l’égaliseur de Spotify. Les détails sont là et, même si ce morceau n’est pas un modèle de complexité audio d’un orchestre philharmonique, c’est vraiment pas mal.

Second morceau : “Enter Sandman” de Metallica, sorti du live “S&M” en 1999. Evidemment, ce titre est parfait pour un petit test de basse de dernière les fagots. On se sent bien dans l’ambiance, même si on aimerait un peu plus de “puissance” vocale générale. L’ambiance concert y est, les cordes (violons) sont bien rendus et j’écris cet article en battant des pieds sur la table ! Tout ça me rappelle le concert de Forest National en 1988, j’avais 18 ans !

On se calme un peu avec un troisième titre : “Jalousie” d’Angèle. Cela me permet de tester un peu la voix avec peu d’instruments. Celle-ci est claire, comme sortant de mon cerveau. Angèle est dans ma tête et me parle. Je dois consulter. Vraiment un excellent effet envoutant, ce petit morceau de notre chanteuse belge. Je termine avec “Dance me to the End of Love” et “Hallelujah” de Leonard Cohen pour m’apercevoir que ces Sudio Ett emballent vraiment bien la voix comme dans une boite remplie de coton. C’est doux et chaleureux à la fois, comme du papier toilette à trois couches pour fesses de bébé sensibles.

Des LED qui vous envoient des messages, des boutons pour agir.

Pour terminer, sachez qu’il vous faudra déchiffrer le système de LED que Sudio propose pour vous informer du niveau de batterie. Lorsque vous remettez un écouteur dans le boitier, celui-ci vous indique son niveau de charge. Après quelques secondes, l’indicateur LED vous affiche le niveau de charge de la batterie du boitier. Capté ? Vous avez évidemment compris, je l’espère, que ce boitier sert de station de recharge pour les écouteurs.

Lorsque vous les retirez du boitier, l’appairage se met en route et vous pouvez d’ailleurs entendre une synthèse vocale qui vous tient informé de sa réussite. Ensuite, chaque écouteur dispose d’un bouton physique (bien plus simple qu’un bouton à effleurer qui m’agaçait beaucoup sur des Xiaomi Haylou GT1) et il vous propose quatre fonction :

  • Une pression : Play/Pause
  • Deux pressions : Morceau suivant
  • Trois pressions : Morceau précédent
  • Pression durant 2 secondes à gauche: Activation de l’ANC (Active Noise Canceling/Réduction du bruit active)

Concernant cette réduction de bruit et, je l’avoue, sans avoir une base de comparaison avec d’autres marques, il y a bien une différence. J’ai testé, sans aucune musique dans les oreilles et la réduction opère bien. Le son émanant de l’enceinte Sonos que j’avais juste à côté de moi semblait bien atténué. Reste à tester dans des conditions réelles sur un plateau au boulot ou dans la foule mais, avouez que, pour le moment, ce genre d’essai est plutôt compliqué avec le confinement. En effet, l’épagneul français actuellement à mes pieds est aussi fatigué de la vie qu’un marathonien en fin de parcours et s’exprime vocalement autant qu’une fourmi unijambiste en pleine sieste.

Je termine de rédiger ce test avec du Gorgio Moroder dans les oreilles (“Knights in White Satin“) et ça envoie du bon disco. Je sens que je vais terminer la journée sur la table, accompagné par un déhanché du feu de Dieu qui mettra tout mon entourage à mes pieds.

On conclut …

Bon, il ne s’agit ici que d’une première journée de test et j’écrivais ces lignes en écoutant ces écouteurs nordiques avec beaucoup d’attention. Il va surement m’accompagner dans le hamac demain après-midi durant la sieste et je n’hésiterai pas à vous faire un petit update.

Ces Sudio ETT (“Un” en français) sont, je pense, ce qu’on peut appeler un juste milieu entre la qualité et le prix. Il est vrai que 149€ est tout de même une somme à débourser pour écouter de la musique mais le design et la qualité de fabrication sont vraiment excellents, tout en offrant un son assez universel et “neutre” qui vous permettra d’écouter à peu près n’importe quel morceau. Au niveau specs, sachez que nous sommes sur du Bluetooth 5.0 qui permet un débit théorique de 4 Mbits/sec et d’une portée sans obstacle de 200 mètres. Dans la pratique, en intérieur, j’ai pu effectuer 20 pas entre mon iPhone X et mes écouteurs plantés dans les oreilles, alors que deux murs les séparaient. Plutôt pas mal comme résultat.

Au niveau de l’autonomie, comptez 6 heures sans Noice Canceling et 4 heures s’il est activé. Chaque écouteur dispose d’une batterie de 50 mAh, alors que la base de recharge en propose 500 (mAh). Je vous laisse effectuer le calcul savant qui vous permettra d’évaluer l’autonomie totale sans passer par la case recharge. C’est du niveau primaire, je vous fais confiance.

En conclusion, voici de bien jolis écouteurs “True Wireless”, proposant un chouette son et une fiabilité assez sympathique au fur et à mesure du test. Ces Sudio Ett sont proposés en quatre coloris : noir, blanc, rose et vert sombre au prix de 149€ (-15% avec le code “ETT20″, soit 126,65€) , sur la boutique de Sudio. avec une livraison gratuite partout dans le monde.  D’ici quelques heures, je pourrai vous proposer une petite réduction. Un peu de patience et… prenez soin de vous et surtout des autres.

N’oubliez pas d’entrer le code promo “ETT20” pour obtenir une réduction de 15% sur tous les produits Sudio ! 

 

Sudio ETT

149 €
8.9

Design

9.0/10

Son

8.5/10

Fonctionnalités

8.5/10

Fiabilité

9.5/10

Autonomie

9.0/10

Pros

  • Design "nordique" sobre
  • USB Type-C
  • Bonnes basses
  • Kit d'embouts multiples et spécifiques
  • Autonomie importante grace à la base

Cons

  • Fonctionnalités peu emballantes au niveau du bouton
  • Pas d'App prévue
  • Pas de réglage de volume
Partager cet article :
Bertrand Mahieu

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.