Les aspirateurs robots sont-ils une menace ?

Les aspirateurs robots sont de plus en plus achetés. Intelligents, pratiques, autonomes, ils sont très appréciés pour leur efficacité. Les aspirateurs robots haut de gamme, notamment de la marque iRobot, ont la faculté de cartographier nos pièces, notre maison, notre appartement pour ensuite aspirer dans les moindres recoins.

Mais une fois nos pièces cartographiées dans les moindres détails, que deviennent nos données ? Faut-il s’en inquiéter ? En 2017, la marque iRobot a fait débat à ce sujet. Pourquoi ? C’est ce que nous allons vous expliquer !

Les aspirateurs robots, des espions à la solde des GAFAs ?

Pour fonctionner, un aspirateur Roomba haut de gamme va cartographier vos pièces. Il va donc tout simplement créer un plan de votre habitation. L’aspirateur robot Roomba va donc connaître vos pièces mais également savoir où sont les cloisons ou encore vos meubles.

Ces données sont précieuses et c’est ce qui fait grand bruit depuis quelques mois. En effet, Colin Angle, qui est le PDG d’iRobot, qui vend l’aspirateur robot Roomba, a déclaré qu’il comptait vendre ces données à Google, Amazon ou encore Apple…..L’intérêt pour ces trois géants ? Suggérer des achats aux internautes, tel un canapé adapté à la superficie d’une pièce.

Sans doute bien plus un fantasme qu’une réalité….

Avant de s’inquiéter, il faut d’abord savoir que seuls les aspirateurs haut de gamme de la marque américaine (plus de 900 euros) sont connectés, ce qui limitent le nombre d’utilisateurs. Il est également important de savoir que si vous achetez un tel aspirateur robot, vous n’êtes pas obligé de le connecter.

Ensuite, la revente des données passe obligatoirement par une autorisation de l’utilisateur. Il suffit donc de refuser de vendre par exemple le plan de son appartement. A l’heure actuelle, la marque iRobot affirme ne pas vendre de données et assure qu’elle ne le fera pas sans le consentement des utilisateurs.

….du moins pour l’instant

Il est beaucoup moins sûr que dans quelques années, d’autres marques proposant des aspirateurs robots avec cartographie ne vendent pas ces fameuses données. A l’heure actuelle, les aspirateurs de la série 900 d’iRobot sont un des seuls à cartographier les pièces et l’on sait que la marque ne vend pas les données. Mais cela va vite devenir moins sûr pour les autres marques, comme par exemple, le Xiaomi Roborock, testé récemment sur Tinynews par notre ami Dave.

Aujourd’hui, qui dit appareil connecté dit risques, et notamment risque de piratage. Et cela peut arriver. C’est la mésaventure dont ce serait bien passé la marque LG. Grâce à une faille de sécurité dans une application mobile, des chercheurs en sécurité ont mis en évidence une vulnérabilité du nom de HomeHack.

Ils ont en effet réussi à prendre le contrôle à distance d’un aspirateur robot LG. La caméra de l’aspirateur c’est alors transformée en caméra espion. La faille mise en évidence, elle a vite été « réparée », mais il ne faudra sans doute pas attendre longtemps avant qu’une autre soit découverte.

On peut retenir de tout ça qu’il y a pour l’instant peu de risques à acheter un aspirateur robot connecté. Mais il est clair que d’ici quelques années, il faudra être vigilant avec ce type d’achat et surtout être bien conscient de ses dangers potentiels.

 Yann Merseaux, du site aspirateurs.info

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.