Le drone, l’arme fatale pour les malfrats ?

rcdRécemment, une photo avait fait le buzz en nous montrant un drone qui s’était lamentablement crashé à la frontière américaine :  Le volatile motorisé servait de transporteur de drogue provenant du Mexique.

Oups. Trop lourdement chargé, il s’est vautré comme un phoque en abandonnant sa cargaison. Perdu !

Dans un autre article paru dans un quotidien belge, on pouvait y lire qu’un couple avait été espionné dans leur chambre à coucher alors qu’il s’apprêtait à passer au lit. Le stratagème a vite été démasqué et le faucon voyeur a vite détalé comme un lapin, à la recherche de nouvelles victimes.

Bref, les drones posent problème. Hormis le fait qu’ils sont utilisés pour survoler les centrales nucléaires de façon illégale ou encore pour vous faire découvrir l’actualité du village où un chat s’est fait écraser façon pizza par un chauffard totalement imbibé de péquet (voir RTL-TVi et ses séquences drones au JT qui sont aussi inintéressantes qu’un discours de Marine Le Pen). Non, pardon, les discours de Marine sont tout de même franchement drôles.

Des drones, j’en ai essayé. Il est vrai que c’est assez efficace. Avec leur petite caméra embarquée, il est assez simple d’aller jeter un œil discrètement dans le jardin du voisin … pour autant qu’il soit complètement sourd !

Car un drone, oui, ça fait du bruit, ça ronfle, ça ronronne comme un bourdon T-Rex ou comme votre première tondeuse à gazon électrique. Donc, si vous souhaitez jouer au James Bond de l’aéronautique secrète, veillez à bien choisir vos victimes où faites en sorte d’investir dans un dirigeable radiocommandé qui rendra votre vol aussi silencieux que le pet discret que vous faites au lit avant que Madame vienne s’alonger pour finalement vous poser cette bête question “C’est quoi, cette odeur ?”. Encore perdu !

Bon, maintenant, si vous arrivez au jardin du voisin, faites quand même gaffe de ne pas trop vous approcher du chat. Celui-ci risquerait de se lancer tête baissée sur l’engin volant pour y prendre possession du siège de pilotage et se retrouver ainsi saucissonné tel un Justin Bridou coupé finement façon jambon de Parme.

Au fait, vous saviez que Justin Bridou appartenait au chinois ? Si, si, sans rire. Justin Bridou est chinois, je vous jure ! Faites une recherche sur le Net…

Allez, je vous laisse, mon chat me réclame sa gamelle car le chien n’a rien voulu partager.

Liens :

 

Partager cet article :
Bertrand Mahieu

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.

Une réflexion sur “Le drone, l’arme fatale pour les malfrats ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.