MacBook Pro et sa Touchbar – Un grand cirque autour d’un gadget couteux … et inutile ?

noway-02

Je suis fâché. Je pensais vraiment pouvoir faire le pas et revendre mon MacBook Pro « Early 2015 » pour un tout-beau-tout-neuf-cuvée-2016 mais il n’en sera rien, du moins pas dans l’immédiat. Apple nous envoie à la tronche une Magic TouchBar certes fort aguichante, mais le prix à payer et les nombreuses lacunes en matière de configuration me laisse vraiment les bras ballants, tel un zombie devant une viande morte.

En premier lieu, faisons le point du la réelle utilité de cette TouchBar. Soyons sérieux, si vous passez déjà votre temps sur du montage vidéo, vous avez sans doute un second écran, un vrai clavier et la TouchBar ne vous sera d’aucune utilité. Pire, même si vous n’utilisez que votre Mac sans aucun périphérique externe, les raccourcis claviers/souris vous semblent déjà aussi naturel que de respirer un bon bol d’air le matin et cette barre magique restera bien planquée et délaissée face à vos doigts expérimentés. Oui, c’est beau, c’est chouette à montrer devant vos potes, mais je doute fort de sa capacité à révolutionner la manière dont vos blanches phalanges vont se déplacer sur le clavier.

En second lieu, passons en revue le rapport entre les composants proposés et le prix tout à fait exorbitant dés qu’on souhaite acquérir une version « TouchBar » du MacBook Pro : Un Core i5 de la génération d’avant, un petit 8 Go de RAM soudé et non extensible, un microbique SSD de 256 Go qui sera plein en moins d’un mois, la non présence d’une carte graphique externe et … une barre gadgeto-tactile dont on voudrait voir la réactivité et la latence. Le tout, emballé-pesé pour 2000€. Purée, non, arrêtez, 2000€ pour un ordinateur de milieu de gamme. Bon, avec un superbe écran Retina, d’accord, mais si vous ajoutez un peu de RAM, la bande à Cupertino va vous facturer ce 8 Go de RAM à 240€ !  Et je ne vous parle que de la version 13 pouces, évidemment.  Car, en effet, du côté du 15 pouces, si vous prenez la totale, vous arrivez à … 5000€. Bravo les gars, vous offrez une Nespresso gratos avec votre matériel ?

noway-03

Attendez, ce n’est pas fini. Non, non, les ingénieurs ont crus bon virer toutes la connectivité pour ne laisser que 4 ports USB-C (Thunderbolt 3) qui vont tout faire : Recharger votre MacBook Pro et … accueillir tous les adaptateurs nécessaires pour remédier à la disparition des ports HDMI, carte Micro SD, USB classique, etc. Plus de lecteur de carte SD, oui, vous lisez bien. Ce media utilisé par n’importe quel photographe : viré ! Vous souhaitez connecter votre disque dur externe : Viré, le port USB ! Il vous faudra donc un adaptateur. Ah, c’est beau, un MacBook Pro à 2500 boules sur lequel est accroché un ensemble de tentacules et de boitiers tous plus laids les uns des autres.

Non, franchement, Apple est encore monté plus haut dans les nuages de l’élitisme et, même si ses bécanes sont fiables et performantes, le prix demandé vaut-il vraiment le coup de vendre encore un de vos organes, vous qui venez de passer à la caisse pour un iPhone 7 ? J’en doute. Et pour connecter votre iPhone à votre nouveau MacBook Pro, il vous faudra évidemment… un adaptateur ! Il n’y a qu’Apple pour inventer la non-compatibilité de connexion directe entre deux de ses produits phare. Dingue. Sans oublier la disparition pure et simple du MagSafe qui vous préservait encore de fracasser votre Mac au sol lorsque vos ados (ou le stagiaire) se prennaient les pieds dans le câble.

Ah oui, j’oubliais, c’est un pro-Apple qui vous écrit… C’est bien là que ça devient un peu bancal…

 

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.