Apple – Quand un ami de la famille est remplacé par Microsoft

Ah… Apple et ses merveilleux produits. Enfin, ces merveilleux produits qui coûtent un bras, un rein et une jambe pour un magnifique design, mais l’habit ne fait pas le moine.  J’écris ce petit billet car j’en ai marre qu’on nous prenne pour des moutons de la consommation… mais, peut-être, est-ce ce que nous sommes ?

Je me rappelle du premier iMac que j’ai vu, c’était le deuxième de la génération, celui de 2000. J’étais en classe, et tout le monde s’émerveillaient devant cet ordinateur, enfin pardon… ce Mac. Chez moi, nous avions déjà un pc portable de la marque Compaq. Cela nous suffisait. Ensuite commença la mode des mp3, vous vous souvenez ? J’en avais un de 500 et quelques MB, puis il a rendu l’âme et mes parents m’ont acheté mon premier iPod Nano 2GB blanc. Voyant que c’était de la qualité, mon père s’est acheté celui de 80GB, puis est arrivé l’iMac à la maison, les iPods Touch, les Macbooks  afin d’abandonner nos vieilles bécanes tournant sous Windows XP. Puis iPhones sur iPhones. Oui, nous étions une famille de pro-Apple. Tout était beau, tout était rose, on dépensait nos sous dans des produits ayant un design moderne et luxueux mais à l’intérieur ce n’était pas ce qu’il y avait de mieux.

Soudain, un jour, j’en ai eu marre d’être un mouton, de faire partie de ce groupe de personne ayant les moyens d’avoir des produits Apple, je ne savais pas si les gens me regardaient ou contemplaient mon iPhone ou mon Macbook ? Alors j’ai décidé de m’ouvrir, de voir le monde différemment et de donner une chance à Microsoft. Mon bon vieil ami Microsoft, tant de vieux souvenirs avec lui. Windows 95, 98, 2000, XP, 7,8,10. Je me suis sentie mieux. Dépenser moins pour avoir mieux. Certes, le design n’y est pas (merci Asus), mais la qualité des composants est au rendez-vous. Souvent les gens disent qu’Apple est fidèle, mais je ne suis pas d’accord. Combien de fois, suite à des fichiers corrompus, mon Macbook Pro n’a pas planté ? Je ne les compte plus. microapple
Depuis que Steve Jobs est mort, j’ai cette vague impression, au fur et à mesure des keynotes, que la firme Californienne stagne. Elle ne sait plus quoi faire pour innover. Quand je vois l’iPhone 7 ou encore le nouveau Macbook, je rigole de ces “nouveautés”. Face à leurs concurrents, les produits ne sont plus que des gadgets que tout le monde veut s’approprier pour faire parti de ce club select afin d’avoir cette notoriété.

J’ai écris cet article depuis un ordinateur portable Asus et mon téléphone est désormais un OP3 sous Android. Et je vais très bien.

Lydie Bastin

Née dans les 90’s dans une contrée lointaine (qui est la Belgique), je suis amatrice de bière et geekette à mes heures perdues.