TEST – ARLO PRO – Le meilleur système de surveillance résidentiel ?

03-9

La voilà enfin, cette Arlo. Non, nous n’avons pas reçu de dinosaure en plastique de la part de Pixar, et encore moins de version BluRay du célèbre film d’animation de l’ami Disney. Arlo, avec la version « Pro » qui nous occupe dans ce test, est un système de vidéosurveillance qui a pour particularité d’offrir une caméra sans aucun fil à la patte, même pas d’alimentation électrique, rien, sauf une batterie à recharger de temps en temps et, surtout, un système de passerelle qui rend l’installation aussi simple qu’un puzzle quatre pièces de Winnie l’ourson.

On déballe …

Soyons franc, cela m’a bien pris dix minutes pour déballer la totalité des éléments. Tout est bien confiné dans deux boites, tandis que la caméra est protégée par un blister solide comme les pectoraux d’un champion de catch sous l’emprise de substances anabolisantes.

La caméra se présente sous une forme toute en rondeur et on ne distingue qu’un bouton de synchronisation et un entrée micro -USB qui servira à la recharger, à la manière de votre smartphone Android, pour six mois d’autonomie. Dans une des boites en carton, nous trouvons un élément essentiel qui contient toute l’intelligence du système, à connecter sur votre box Internet : La passerelle.

Le tout est joli, tout blanc brillant façon Cupertino et, j’ignore pourquoi, je sens que tout va bien se passer. Comme nous avons reçu cette caméra en prêt de la part de Netgear, il me faudra donc replacer tout cela dans le bon ordre. Pas gagné du tout.

On installe …

C’est là que les romains connectés décidèrent de s’empoigner… ou pas. Je peux vous l’annoncer de suite, l’installation de cet te Arlo Pro est vraiment à la portée de n’importe qui, vraiment n’importe qui, promis.

Une fois l’App Arlo installée sur mon iPhone, je connecte la passerelle à ma box via un câble Ethernet fourni, j’attends deux minutes, j’appuie sur le gros bouton « Sync », j’appuie sur ce même bouton sur la caméra et, trente secondes plus tard, c’est bingo, pico bello, la caméra est connectée ! Oui, déballage compris, après 15 minutes, je me retrouve avec une vision de mon jardin au travers de mon iPhone. Bluffant de facilité, il est inutile de vous dire que je jubilais à l’idée de découvrir la suite.

03-10

On configure …

Multiples, évidents, conviviaux, surprenants, sécurisants, tels sont les qualificatifs que nous pourrions employer pour définir les éléments de fonctionnalités offert par cette caméra. Premièrement, sachez que la passerelle fera office de concentrateur pour sauvegarder, gratuitement, vos vidéos durant 7 jours. De plus, vous pourrez connecter jusqu’à cinq caméras avec ce simple compte « Basic« .

03-8-1

Détection de mouvement

Sur base d’une détection de son ou de mouvement, votre caméra vous enverra une notification sur votre smartphone, tout en enregistrant la séquence vidéo sur la passerelle, en toute transparence. Grâce à la fonction « Bibliothèque », vous allez pouvoir naviguer au gré des jours et des heures afin d’afficher les bout de vidéos.

Ceux-ci pourront être téléchargés et partagés avec vos proches ou, le cas échéant, avec le gentil inspecteur de police, en moins de temps qu’il faut pour le dire. C’est bien là le grand avantage de cette caméra : sa réactivité. En effet, tout se passe dans une totale fluidité dans la moindre anicroche et on se surprend à aimer se balader dans cette interface épurée et conviviale à souhait. C’est simple, de bon gout et nous avons l’agréable impression d’avoir devant soi un système fiable et sécurisant.

De plus, toutes les fonctionnalités de l’App se retrouve, cerise sur la gâteau, sur le web, dans une interface aussi claire que sur votre smartphone mais au format « grand écran« . Stable, rapide et beaucoup plus confortable, cette version est un régal pour les yeux.

Activation des notifications

Une caméra de surveillance, c’es bien. Une caméra qui ne vous envoie pas trente notifications à la minute lorsque vous êtes chez vous, c’est mieux. De même, il est possible de désactiver totalement la caméra lorsque vous êtes chez vous : Pas d’enregistrement possible, cela économise les batteries et sauvegarde la vie du couple … et sa vie privée.

Différents modes d’activation sont prévus : via un planning d’activation journalier (activer la caméra automatiquement de 8h à 16h, en semaine) ou via une géolocalisation (désactiver la caméra lorsque vous entrer dans un périmètre de 100 mètres de votre habitation). Du grand art, croyez-moi.

Une caméra qui pense à tout

Au delà de ces aspects pratiques, Arlo Pro offre d’autres points de configuration et d’indication : Niveau de batterie et alerte en cas de batteries faibles, filtres sur les alertes, définition d’un zoom par défaut pour définir une zone de détection, écoute et dialogue en temps réel, déclenchement à distance de l’alarme intégrée à la caméra (100 db), vision nocturne et j’en passe.

Du côté de la passerelle, il est important de noter qu’elle propose deux ports USB afin d’y accueillir un disque dur externe ou une clé USB en vue d’augmenter la durée et l’historique des enregistrements. En effet, par défaut, Arlo ne permet que l’enregistrement de 1 Go de données dans le cloud. Les vidéos les plus anciennes seront donc supprimées, sauf si vous optez pour une clé USB de quelques Euros pour palier à cette limitation.

Et sa portée ?

Alors, pour être clair, le gros souci des caméras WiFi est leur portée, d’à peine quelques mètres du point d’accès WiFi. Avec Arlo, c’est … comment dire, étonnant. Je me suis exercé à un test et j’ai déposé la caméra dans un pot de fleurs, à 35 mètres de la passerelle connectée à ma box Internet Proximus. Il faut savoir que cette box se trouve à la cave, séparée par deux murs épais d’une bâtisse construite à la fin du 19e siècle. Et vous savez quoi ? Cela fonctionne parfaitement, sans freeze et d’une fluidité absolue.

Qualité vidéo et audio

La Netgear Arlo Pro propose une résolution HD de 720p pour un angle de vue assez large de 130 degrés, tout à fait suffisant pour surveiller votre terrasse ou votre salon. Fait étonnant, nous n’avons quasiment pas remarqué de déformation de l’image, tout en gardant une définition et une luminosité de premier ordre.

Le micro fonctionne parfaitement et les conversations sont tout à fait audibles, même si le haut-parleur nous semble un peu faiblard pour l’extérieur, surtout si vous devez beugler sur un voleur qui se trouve à dix mètres de la caméra.

Combien coute-il, ce kit ?

Le kit de démarrage, avec une caméra Arlo Pro, est disponible au prix de 339€ sur Amazon, tandis que les caméras supplémentaires vous couteront 249€, toujours sur Amazon.

On conclut …

Alors, 339€ pour un kit contenant une passerelle et une seule caméra, cela peut sembler beaucoup au regard du prix d’une caméra Nest facturée 200€. Toutefois, Netgear propose ici un système sans aucun fil, basée sur des caméras rechargeables tous les quatre à six mois, ce qui permet de les déplacer facilement et de les accrocher à peu près n’importe où grâce à ses fixations murales bien pratiques.

De plus, n’oublions pas que, tant que vous ne dépassez pas cinq caméras, l’enregistrement dans le cloud est totalement gratuit et peut être augmenté localement à l’infini, sans oublier cette superbe fonction de geo fencing qui active ou désactive la caméra lorsque vous approchez de votre habitation.

Netgear Arlo Pro est donc un système de vidéosurveillance simple à installer, d’une redoutable portée, hautement fiable et disposant de fonctionnalités qui font de ce dispositif un grand acteur du secteur déjà bien encombré. A acquérir les yeux fermés et l’esprit serein, sans aucun doute.

 

Résumé
Date
Produit
ARLO PRO
Avis
51star1star1star1star1star

NetGear Arlo Pro

339,95
NetGear Arlo Pro
8.6

Installation

9/10

    Autonomie

    9/10

      Fiabilité

      9/10

        Fonctionnaités

        8/10

          Vision de nuit

          8/10

            Pros

            • Facilité d'installation
            • Portée étonnante
            • Apps + Web
            • Sauvegardes gratuites jusqu'à 5 caméras
            • Geo fencing

            Cons

            • Haut-parleur faible
            • Vision de nuit un peu faiblarde
            • Pas de zones multiples de détection

            Bertrand Mahieu

            Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.