Test – Sonnette connectée DiOBELL-B02 : Notre avis sur cette concurrente low-cost au Ring.

DiO présente cette sonnette connectée comme un produit d’entrée de gamme. Pour un prix de 69,99 EUR, on comprend aisément que quelques concessions ont du être faites. Mais lesquelles ? Une sonnette connectée à ce prix en vaut-elle encore la peine ? On vous dit tout dans les lignes qui suivent…

On déballe …

En plus de la sonnette connectée, d’un support mural, d’une casquette de protection soleil/pluie et de la visserie associée, vous disposez aussi d’un carillon sans fil. Pour ce prix, c’est du luxe ! Le carillon fonctionne par onde radio, aussi vous restez à même d’utiliser votre sonnette en mode classique sans connexion à internet ou smartphone. Que ce soit pour la sonnette ou le carillon, pas de batterie à recharger mais bien des piles AA non fournies. Malheureusement, pas de possibilité de raccorder la sonnette à une alimentation électrique filaire.

Côté look, la sonnette présente une finition en plastique gris mat. Ni somptueuse, ni miséreuse. J’aurai préféré un plastique imitation métal et un produit plus compact comme sur la version plus élevée de la marque. L’impression générale est bonne, l’appareil est plutôt lourd, le bouton poussoir semble robuste et fiable à l’usage (ce n’est qu’une impression). Ce bouton poussoir est bordé d’un anneau à éclairage LED renseignant l’utilisateur que la communication est initiée, en cours ou terminée.

La sonnette dispose de deux capteurs photos : un premier pour l’acquisition de photos couleur de jour et un second pour des photos noir et blanc de nuit appuyé par 6 petits émetteurs de lumière rouge.

La sonnette est clairement protégée contre l’humidité et la pluie avec la présence de joints en caoutchouc convaincants autour des pièces mobiles ou amovibles : le bouton poussoir et le couvercle d’accès aux piles.

On installe …

La sonnette

Vu le caractère sans fil de l’outil, tout se passe via votre smartphone une fois l’application “DiO one” installée. Il suffit de suivre les étapes proposées pour l’ajout d’un nouvel appareil à votre compte. Trois méthodes de couplage sont proposées : l’installation par QR code, le mode découverte Wifi et le mode point d’accès Wifi (WPS). Privilégier l’installation par QR code qui est rapide et efficace. Le principe consiste à choisir sur l’application DiO le réseau wifi à utiliser et de préciser le mot de passe associé. L’application génère alors un QR code qu’il faut présenter à la “caméra” de la sonnette. La recherche est donc orientée vers le bon wifi plutôt que bête et aveugle. J’ai tenté le second mode de connexion ce qui m’a valu de perdre 30 min pour arriver au même résultat.

Une photo peut être associée au produit et le nom peut être adapté manuellement.

Le carillon

Le couplage du carillon s’est avéré simple et se réalise sans l’application. Via un premier bouton physique, on peut choisir parmi 3 niveaux de volume. Un second bouton physique permet de sélectionner la mélodie parmi une trentaine de propositions. La tache est un peu laborieuse car, contrairement au choix d’une sonnerie sur votre smartphone, il vous est impossible d’identifier le numéro ou le nom des mélodies qui vous plaisent lorsque vous parcourez le contenu tout autant que de savoir quand vous recommencez au début de la liste.

Ne sachant pas le nombre de pistes au total, il vous faudra faire appel à votre oreille musicale… Tout cela pour dire qu’un couplage et une paramétrisation via l’appli auraient été plus confortable. Clairement, le carillon n’est pas un objet “connecté” interagissant avec l’application mais plutôt un accessoire basique fonctionnant à l’ancienne. Rien que je ne puisse reprocher vu qu’il est fourni dans la boite alors qu’au même prix les concurrents s’abstiennent de ce cadeau.

On utilise…

Le principe de fonctionnement est le suivant : Lorsque le bouton poussoir est utilisé, la sonnette déclenche le carillon via radiofréquences. Si le réseau Wifi défini lors de l’installation est présent, l’appareil envoie une notification aux utilisateurs enregistrés avec la photo qui a été prise lorsque le bouton a été pressé. Si la notification est découverte et utilisée dans la minute qui suit, l’application vous permet alors de démarrer une communication avec l’interlocuteur à la manière d’un appel entrant sur votre téléphone (décrocher ou raccrocher).

 

L’usage connecté

Soyons clair, impossible d’obtenir de bons résultats sur mon OnePlus 3T malgré toutes les autorisations données à l’application et un call avec le support. Sur le Samsung Galaxy A41 de madame, vraiment aucun problème. Considérons donc uniquement le smartphone qui a permis un bon fonctionnement.

Un fois le bouton enfoncé, les notifications arrivent très rapidement sur le smartphone et la communication peut alors être prise. Seul bémol à l’utilisation, les communications sur le smartphone ne se font qu’en mode haut-parleur. Pas très discret d’interagir avec un livreur quand on est au bureau (problème limité en ces temps de confinement !). Le support m’a dit comprendre cette demande et m’a informé souhaiter ajouter la fonctionnalité dans une prochaine mise à jour.

Que cela soit en couleur de jour ou noir-et-blanc de nuit, les photos HD grand angle produites sont tout à fait correctes et exploitables pour identifier votre interlocuteur. La photo n’est pas prise juste au moment de l’appui sur le bouton donc cela évite de ne voir qu’une main géante sur chaque photo ! Si la qualité HD suffit amplement, l’absence de vidéo en direct se ressent comme un réel manque pour une réelle expérience connectée en 2021.

Sachez que l’appareil est assez gourmand en piles. Le support me dit travailler sur une meilleure optimisation de l’énergie mais il est vrai que l’alerte pile faible apparait très vite. Enfin, la sonnette peut être équipée d’une carte mémoire SD afin d’enregistrer en local les photos si le Wifi n’est pas disponible au moment de l’appui sur le bouton et ainsi mettre à jour l’historique d’appels une fois le Wifi rétabli. C’est bien pensé mais je n’ai pas eu l’occasion de tester cet aspect.

L’application

L’application est correcte sans être impressionnante. L’environnement principal est bien mais certains écrans propres à la sonnette lors de l’appel sont un peu rudimentaires, voire vieillots. Ils n’ont d’ailleurs pas le même code couleur que l’application maitresse (noir et jaune). Le produit étant jeune, on peut espérer un alignement des écrans à moyens termes.

Bon point, les appels enregistrés avec photo peuvent être supprimés au cas par cas. Le niveau de charge des piles est renseigné ce qui est un vrai plus vu qu’elles se déchargent plutôt vite ! Par contre, pas de notification de batterie faible. Vu que l’information est disponible, on comprend peu cet oubli.

L’usage classique (ding-dong)

Concernant l’usage classique de la sonnette avec son carillon, constat très mitigé. C’est très bien d’offrir un carillon dans le pack de base sans en augmenter le prix mais, à l’usage, il ne se déclenche qu’une fois sur dix. Or la fonctionnalité reste essentielle quand on est présent à la maison ou que l’on partage la sonnette/la maison avec des utilisateurs non connectés. Il semble d’ailleurs que le couplage du carillon avec la sonnette se perde rapidement. Est-ce les piles qui font défaut ? Difficile à dire, mais il s’agit clairement ici du gros point faible du produit proposé.

Des avantages ?

Justement, il n’y en a pas vraiment. Contrairement à son grand frère, pas de détection de mouvement avec une prise de photo en mode caméra de surveillance. Fonction appréciable si votre sonnette n’est pas à rue mais en retrait des passages réguliers. Par contre, j’imagine mal le comportement des piles si une fonction de détection permanente était ajoutée. Le modèle supérieur est d’ailleurs alimenté par une batterie amovible rechargeable. Donc, le compromis reste compréhensible.

Lors de l’appel, l’interface vous permet de commander directement certains autres produits DiO qui seraient enregistrés sur le même compte utilisateur (ouverture portail, ouverture porte et éclairage). Vous pouvez donc coupler l’usage de la sonnette avec certains produits DiO/Chacon, ce qui est intéressant. Mais cette fonctionnalité se limite aux produits DiO/Chacon évidement. Comme souvent voire toujours, l’écosystème des appareils connectés se limite aux seuls appareils de la marque.

On conclut…

Ce que l’on attend d’une sonnette connectée est simple : Des notifications rapides, un bonne qualité photo ou vidéo, un bon rendu sonore lors des communications et si possible la capacité à communiquer avec ses petites camarades du monde des objets connectés.

La sonnette connecté DiOBELL-B02 répond bien à ces exigences et ne déçoit réellement que par une utilisation limitée à la photo (pas de vidéo), la faible durée de vie des piles et l’impossibilité de compter sur le carillon classique. Soyons clair, si la sonnette ne déçoit pas réellement, elle ne génère pas non plus un réel effet “waouw” dans son fonctionnement. Il s’agit donc bien et juste d’une sonnette connectée qui permet d’interagir à (grande) distance avec son interlocuteur. Pour son prix, elle fait son travail.

 

 

DiOBELL-B02

69,90 €
6.6

Design

6.5/10

Qualité audio/image

9.0/10

Autonomie

5.0/10

Fiabilité

6.5/10

App et fonctionnalités

6.0/10

Pros

  • Bonne qualité photo de jour comme de nuit
  • Déclanchement rapide
  • Prix
  • Protection pluie

Cons

  • Fonctionnement du carillon très aléatoire
  • Pas de vidéo
  • Communication uniquement sur haut-parleur
Partager cet article :

François Collette

Homme à femmes (j’en ai trois à la maison), j’aime la technologie utile et pas trop intrusive, la photo, le cinéma, les séries et m’épancher longuement sur des détails inutiles.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.