TEST – SUDIO ELVA : 10 heures d’autonomie de Vianney à Slayer.

Pour tout vous dire, je suis en train d’écrire cet article avec du Vianney dans les oreilles, équipées des Sudio Elva. Oui, le juge actuel de “ZZZZE Voice France”. Haïssez-moi. Cela a le mérite de tester un spectre assez large et, de plus, j’ai toujours bien aimé ce gars : Un “vrai gentil”, comme dirait ma femme.

Bon, il est vrai que mon parcours musical est assez éclectique et qu’il m’est même arrivé de chanter dans un groupe de heavy-metal lorsque j’avais 18 ans. Cheveux long, veste en Jean’s sans manche couverte de gros écussons Anthrax et autres Testament. Quand je vous annonce “éclectique”, c’est vraiment ça.

On déballe…

Quelle qualité de finition ! C’est vraiment la phrase qui est sortie directement de mon cerveau en mode télétravail depuis quasi un an. UN AN ! Purée. Les Sudio Elva (qui signifie “Onze” en suédois) se présente donc comme des écouteurs “neck-lace”, c’est-à-dire une espèce de collier où la partie fermée est à placer derrière le cou. Les matériaux sont de tout premier ordre et le toucher est doux comme les fesses d’un bébé.

Le produit est livré avec une bonne brouette d’accessoires : De petits embouts d’oreilles afin de les adapter à vos précieux conduits auditifs, un adaptateur Bluetooth qui vous permettra de les utiliser dans l’avion pour visionner les films qui y passeront (quand on pourra voyager. VOYAGER ! ) et, pour terminer, quelques petits câbles pour recharger tout ça. Car, oui, ce Sudio Elva peut, via son connecteur USB Type-C, se recharger directement sur votre MacBook ou PC équipé de ce port quasi présent sur tous les modèles depuis quelques années. Excellente nouvelle ! Toutefois, un petit adapteur vous permettre de la raccorder à un chargeur USB classique.

Les écouteurs résistent à la sueur et aux projections d’eau et sont équipés d’une réduction active de bruit afin de vous isoler du monde extérieur. Quoi, “le monde extérieur” ? Cela existe encore ? Mon monde extérieur se résumant, depuis plus d’une année, à ma femme, mes enfants et mes beaux-parents, il m’est un peu compliqué de tester cette fonctionnalité. Sinon, avec mon amoureuse à côté de moi et en train de papoter sur Teams avec son boss, je n’ai pas décelé le moindre petit bruit ambiant. Seconde bonne nouvelle.

On écoute …

Déjà, je vous annonce un point crucial : La connexion avec votre device (ici un MacBook Pro) est hyper fiable. J’ai éteint les écouteurs, le MacBook, rechargé les écouteurs : Tout se reconnecte superbement bien de façon transparente. De plus, une petite voix féminine vous indique “Pairing”, “Power On”, “Power Off”, “Connected”. C’est vraiment sympa d’avoir une voix qui vous rassure durant cette période un peu spéciale.

Et le son ? Il est comment, le son ?

Il est bien. Vraiment bien. J’ai poussé le volume à fond et je n’ai jamais décelé le moindre petit couac (Le fameux “Couac” d’Alain Maron) au niveau de la distortion. Comme à son habitude, Sudio nous offre un son assez puissant et les basses offrent un rendu assez généreux, sans vous écraser les tympans. L’expérience musicale est donc au rendez-vous. J’en suis maintenant à mon cinquième morceau de Vianney et je vais donc opter pour un petit bazar un peu plus “punchy”. C’est parti pour “Angel of Death” de Slayer à fond les ballons. Ah ben ça faisait longtemps tiens. Les changements de rythmique sont toujours aussi impressionnants, que du bonheur. Je pense que je vais devoir relire cet article cinq fois tellement je suis embarqué. Je poursuis avec “Raining blood” qui me donne toujours autant de frisson et l’intro de “South of Heaven” est tout bonnement exceptionnelle de rendu. Je suis emporté.

Nous allons un peu nous calmer et tenter du Léonard Cohen histoire de se donner un avis sur un morceau plus intimiste et minimaliste au niveau des instruments. C’est parti pour “Suzanne”. Les petits craquements sont délicieux, la voix de Léonard et les coeurs vous envahissent directement. La profondeur du son, pour des écouteurs facturé à 119€ est superbe. La douceur vous enveloppe pour ne jamais vous lâcher. Alors, déjà, sachez que je ne suis pas rémunéré pour ce test et que je ne touche même pas la moindre commission de la part du fabricant. Il s’agit de mon avis objectif, point.

On conclut ?

Pour la somme de 119€, ces Sudio Elva remplissent un triple objectif : Un son vraiment envahissant, un confort d’écoute exceptionnel et, pour terminer, une chouette autonomie de 8 à 10 heures en fonction du volume délivré. Sa faculté de se recharger directement sur un port USB Type-C est un excellent point, tout comme ses petits accessoires. A noter que, jusqu’au 21 mars 2021, il vous sera offert un superbe kit de nettoyage offert par la marque suédoise.

Enfin, sachez qu’une plantureuse réduction de 15% sera au rendez-vous si vous fournissez le code “TINYNEWS15” lors de votre achat sur n’importe quel produit de la gamme Sudio.

Bon, je vous laisse, je vais réécouter un live de Dream Theater.

Sudio Elva

119 €
8.8

Design

8.5/10

Qualité audio

8.5/10

Autonomie

9.0/10

Fiabilité

9.0/10

Pros

  • Design confortable
  • Son
  • Fiabilité de connectivité

Cons

  • Peut sembler encombrant
Partager cet article :
Bertrand Mahieu

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.