TEST – Samsung Galaxy SmartTag, est-ce vraiment aussi utile ?

C’est en lisant l’article de Bertrand sur l’AirTag d’Apple que l’envie m’est venue d‘acheter un Galaxy SmartTag. Non pas que j’avais l’impression que cet objet était indispensable, mais ça semblait amusant et peut-être que, avec le temps, j’allais même lui trouver une utilité.

Ouverture de la boîte et fonctionnement 

Le produit se limite à un carré de 3,8cm de côté aux bords arrondis pour 0,8cm d’épaisseur et d’un bouton programmable sur le dessus. Il est disponible en deux couleurs, noir mat et blanc cassé. Il est muni d’une encoche pour l’attacher à ce que vous voulez (clé, collier d’un animal, valise…). Il n’intègre pas de puce GPS mais utilise le réseau des smartphones Samsung, nommé Galaxy, pour envoyer sa position à son propriétaire. Si le SmartTag est hors de portée de votre mobile, il se connectera à un autre ou à une tablette de la marque pour être localisé.

Pour le connecter à son smartphone, de marque Samsung uniquement, il faut tout d’abord installer l’application SmartThings. Ensuite, la connexion entre les deux appareils se fait aisément. Tout comme Apple, Samsung sait rendre les choses faciles quand il s’agit de connecter des appareils de leur marque entre eux. 

Samsung a décidé, tout comme Apple, de limiter l’utilisation du SmartTag à l’écosystème de la marque. Dommage de ne pas l’avoir rendu compatible avec tous les appareils Android, ce gadget aurait été encore plus populaire. 

Grâce à l’application SmartThings, il est possible, seulement si le boîtier se trouve à votre proximité, de le faire sonner, à l’aide d’un petit haut-parleur incorporé, afin de le retrouver. Si vous avez perdu le SmartTag dans un endroit bruyant, vous pouvez aussi le rechercher de la même manière que le jeu d’enfants « chaud ou froid » indiquant la proximité de l’objet. 

Caractéristiques 

La durée de vie de la pile CR2032 est annoncée à 300 jours. Au bout de 90 jours, je ne constate aucun signe de fatigue de la batterie, ce qui laisse penser que les 300 jours sont plausibles.  Nous avons mesuré une portée de détection de 15 mètres en intérieur, même avec des obstacles !  Si vous comptez l’accrocher à un porte-clés, sachez que le SmartTag, en plus d’être petit, ne pèse que 13g, il saura donc se faire oublier très facilement.

Premier test, retrouver ses objets du quotidien

Le but du SmartTag est de retrouver facilement ses objets les plus précieux comme ses clés, son portefeuille ou son animal domestique. L’idée est intéressante pour ceux qui sont tête en l’air, ce qui n’est pas mon cas, mais j’ai quand même voulu acheter ce produit pour le tester (note de ma chérie : « tu veux toujours tout acheter pour tester »).  Mon fils, alors qu’il perd ses clés tous les deux jours, a refusé que j’accroche le SmartTag à son porte-clés, pensant que j’allais passer mon temps à le traquer.

Comme premier test, je l’ai mis dans ma poche quelques jours. Forcément, avec un smartphone Samsung dans l’autre poche, c’est assez précis.  Autre test dans le but de mesurer la précision ainsi que la puissance de la sonnerie, on s’est amusé à cacher le SmartTag dans l’appartement ou dans un parc, afin que les enfants le retrouvent à l’aide de mon smartphone.  La précision de détection n’est pas excellente et la jauge de proximité bouge toute seule même lorsqu’on reste immobile. Malgré ça, même dans les endroits les plus incongrus, ils l’ont toujours retrouvé facilement.  L’objectif du SmartTag est rempli ! 

Deuxième test, suivi de Matyas 

Malgré son refus, j’avais caché le SmartTag dans le cartable de mon fils pour m’assurer qu’il arrivait en un morceau à l’école, quand il y allait à trottinette.  Nous habitons en ville avec une densité de population (et donc d’utilisateurs Samsung) élevée, malgré ça, je n’ai pas reçu sa position sur le trajet total de 3km. Matyas possède un smartphone Huawei, mais heureusement, quelqu’un dans sa classe à un Samsung, ce qui me permet de savoir s’il est arrivé sain et sauf à l’école.  Quand il a découvert le SmartTag dans son cartable, il l’a gentiment laissé sur le bureau de sa chambre.  Le « tracking » n’est pas le but du SmartTag, mais ça peut faire l’affaire dans certains cas.

SmartTag sur un chat 

Ce chapitre va être aussi vite rédigé qu’est passionnante la vie d’un chat de ville qui passe la majorité de son temps à l’intérieur.  J’ai pu apprendre que le chat passait ses journées à dormir et (quémander) à manger. Quand je n’avais plus son signal, je savais qu’il était parti se cacher au calme dans la cave ou sorti faire une balade digestive.  Je n’ai pas voulu pousser l’expérience sur une trop grande période, par peur que le SmartTag se décroche ou gêne le chat. 

SmartTag et la domotique 

Une autre option très pratique, c’est la possibilité de configurer le bouton du SmartTag afin qu’il interagisse avec des objets connectés de votre domicile.  Par exemple, si votre SmartTag est accroché à votre porte-clés, en un clic, vous pouvez programmer une routine pour que les lumières connectées de votre domicile s’allument.  Pour la domotique, tout est connecté à mon Google Nest Hub, je n’ai donc pas pu tester cette option qui nécessite que les objets soient connectés à SmartThings. 

Conclusion 

Le SmartTag est un super produit si vous êtes dans l’écosystème de Samsung. Il est utile pour l’attacher à ses clés, mais pas pour espionner votre enfant… ce qui n’est de toute façon pas son but premier.  Lancé au prix de 35€, il est maintenant disponible à un peu moins de 30€ sur Amazon.  J’ai profité d’une promotion pour en acheter deux à 18€ / pièce. Trois mois plus tard, je n’en emploie aucun, car je n’en ai aucune utilité.  Si vous êtes distrait et que vous possédez un smartphone Samsung, ce produit peut vraiment vous sauver. 

Samsung SmartTags

27,40 €
8.6

Installation

9.0/10

Design

8.0/10

Qualité de fabrication

9.0/10

Fonctionnalité

8.0/10

Autonomie

9.0/10

Pros

  • Utile pour les distraits
  • Autonomie conséquente
  • Localisation via communauté Samsung
  • Configuration de routines pour vos objets connectés
  • Son puissant

Cons

  • Localisation uniquement via communauté Samsung
  • Utilité assez limitée
  • Recherche ne proximité peu précise
Partager cet article :