NEO 360XS : Thomson crée un ordi portable pour les étudiants à partir de 199€

Thomson se distingue sur un marché ultra-compétitif en proposant des notebooks réellement adaptés aux besoins des utilisateurs et proposés à des prix raisonnables. Voici le secret de fabrication, en prenant pour exemple le NEO 360XS, conçu pour l’étudiant français de cette rentrée universitaire 2018. Unique sur le marché, il est versatile, malin et le plus léger de sa catégorie.

En France, on a des idées et on les met en pratique

THOMSON, la marque d’ordinateurs française, se mesure désormais aux plus grands acteurs mondiaux et prouve qu’il est possible de proposer des notebooks adaptés aux besoins spécifiques des consommateurs en s’affranchissant de la lourdeur décisionnelle des géants du secteur. Le procédé initié par Stéphan Français, fondateur et président du Group SFIT Thomson Computing, mise sur la connaissance du marché, un circuit de décision court et un rapport privilégié avec l’usine. Cela permet d’obtenir, en un temps record et au meilleur prix, le produit adapté aux besoins actuels, sans chercher à imposer le futile et l’inutile que le marketing des compétiteurs tentent de vendre comme une nécessité.

Un étudiant condamné à la mobilité et au manque d’espace

Cette année s’avère particulièrement difficile pour les nouveaux étudiants en raison du manque de place dans les filières convoitées et aussi d’un Parcoursup qui n’a pas fait que des heureux, sans entrer dans la polémique du nombre de bacheliers restés sur le carreau. Toujours est-il qu’une bonne partie des futurs étudiants ont dû se contenter d’affectations loin de chez eux et les conditions d’enseignement, notamment en amphithéâtre, ne s’améliorent pas pour autant. Que ce soit lié au nombre de bacheliers (environ 700 000 contre 200 000 dans les années 70), à la popularité des études universitaires, aux manques de moyens ou à la politique menée : le résultat est là.

Quel outil pour les aider ?

THOMSON a donc réfléchi pour créer l’ordinateur portable qui serait le plus adapté pour aider les étudiants à affronter de longs déplacements et des conditions pas toujours faciles dans les universités, notamment par manque de place. Pour créer cet outil adapté, la définition du cahier des charges s’est faite avant les grandes vacances et le résultat est disponible en magasin dès cette rentrée universitaire. Le processus commence par des séances de travail chez Thomson en France pour définir les besoins. Sous la direction de Stéphan Français, le groupe de travail ne compte que quelques personnes, toutes spécialisées dans l’adéquation des notebooks aux besoins du marché. Rapidement, il en est ressorti qu’il fallait un ordinateur petit, léger et solide, le plus abordable possible mais qui permette aussi de travailler, et notamment d’écrire, dans de bonnes conditions. Pouvoir être utilisé dans des endroits ou l’espace est très restreint était un autre critère, notamment pour le transport et des espaces de travail étroits. Or seul un notebook convertible à 360 degrés peut satisfaire cette exigence. L’idée du NEO 360XS était née.

De l’idée à la production en un temps record

A partir de là, les équipes de THOMSON se sont rendues dans l’usine en Chine pour transformer l’idée en produit de grande série. Sachant que désormais avec les derniers composants, comme des processeurs à très faible dégagement calorifique, il était possible de miniaturiser au maximum sans faire grimper le prix, les attentes étaient élevées. Il en a résulté un châssis en métal, idéal pour la solidité, qui permettait d’obtenir un notebook convertible ne pesant que 900 grammes et dont l’épaisseur est de seulement 10 millimètres, un record dans la catégorie. L’écran de 11,6 pouces n’affiche quasiment aucun bord, maximisant ainsi l’espace disponible. Tout comme le clavier est de taille standard pour une frappe précise et rapide. Cerise sur le gâteau, le design du NEO 360 XS est très séduisant, un point à ne pas négliger car, étudiants ou pas, nous avons tous envie d’un outil valorisant. Retour en France pour définir la politique commerciale et surtout un tarif qui finalement s’établit à 199 euros pour la première configuration, un record dans la catégorie aussi. 

Être malin au bénéfice du consommateur

En termes de performances, le nouveau processeur Intel Celeron choisi suffit amplement pour toutes les tâches bureautiques, Internet, la lecture vidéo et les réseaux sociaux. A signaler que l’écran de 11,6 pouces affiche une très haute résolution en Full HD pour qu’aucun détail n’échappe à la vue. Pour le stockage forcément limité à ce niveau de prix, THOMSON a imaginé des solutions idéales pour les étudiants. En intégrant un port M2 sous le NEO 360XS, il est possible d’ajouter très simplement une carte mémoire de, typiquement 128 Go, disponible dans le commerce autour de 35 euros. Pourquoi ne pas intégrer cet espace directement ? La réponse réside notamment dans la forte taxation des supports de stockage qui augmenterait bien plus significativement le prix final de l’ordinateur. THOMSON propose aussi une solution cloud française au prix de 1,50 euro par mois qui permet non seulement de stocker les données, mais aussi de les protéger de toute transmission à des tiers.
Avec le NEO 360XS, l’étudiant 2018 dispose donc d’un notebook tactile et transformable ultra compact et léger, valorisant et abordable, confortable en usage intensif et parfaitement adapté à ses besoins. Qu’il s‘agisse de prendre des notes de cours, en mode ordinateur, sur un coin de table, de faire des recherches sur Internet, en mode tente, dans un café ou de relire ses cours le matin dans les transports, en mode tablette, le NEO 360XS répond présent et il n’a pas d’équivalent sur le marché. A partir de 199€.

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.