Quand les futures mamans se placent une enceinte audio dans le vagin pour que mini-bébé écoute de la musique…

Les amis, le monde connecté vient d’atteindre les limites de la bienséance et, surtout, de la connerie humaine matérialiste : S’enfoncer un baffle dans dans les parties intimes féminines pour faire profiter le petit haricot de l’intégrale de Metallica afin que votre gosse devienne un batteur chevelu hors-norme dés ses six mois de vie sur terre. Bienvenue à BabyPod.

Le fœtus, il est petit et fragile. Le fœtus, même après 6 mois, il ne demande qu’à flotter dans son liquide amniotique dans le plus grand calme et dormir paisiblement, tout en écoutant, en sourdine, les petits bruits discrets venant du monde extérieur. Car, oui, il dort beaucoup, le fœtus.

Et c’est là qu’arrive la mère et son BabyPod. Bien enfourné au fond du vagin avec son câble audio qui en ressort façon Tampax, le BabyPod est connecté à un smartphone pour délivrer, plusieurs fois par jour, de la musique. Oui, de longues minutes durant, le mini-bébé va devoir se farcir une musique qu’il déteste peut-être ou un bruit de crécelle qui va lui démonter les tympans, mais ça, la maman, elle s’en balance les loches à deux mains.

Car, oui, rien ne prouve que le fait d’avoir une enceinte JBL dans l’abricot est bon pour le bébé. Certes, si les petits chuchotis de papa faisant coucou le soir au ventre de maman ne peuvent en aucun cas porter préjudice au petit Dylan qui naîtra dans quelques semaines, il faut tout de même préserver sa santé mentale qu’il n’est même pas encore né.

En effet, les études n’apportent aucune preuve que la musique apporte des bienfaits de manière concluante, tout en soulignant que cette méthode est sans danger pour la maman qui essaie de se plaquer un maximum de sérum pour le visage afin d’essayer de garder son apparence initiale.

Même si le BabyPod a été approuvé par la FDA au Etats-Unis, on peut toutefois se demander jusqu’où ira ce monde connecté. Par contre, s’il faudrait peut-être trouver une solution hi-tech à enfoncer dans le papa pour qu’il évacue mieux les dizaines de bières l’aidant à lutter contre l’effroyable humeur de la future maman durant sa grossesse…  Car, oui, le papa, il gonfle aussi avec tout ce houblon.

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.