Vélo : WAYV vous aide à ne pas décéder sous un camion

Vous l’aurez sans doute remarqué mais il existe deux types d’individus à vélo : Ceux qui, le soir, ressemblent à un arbre de Noël épileptique aussi clignotant qu’une armée de combi de flics et, les autres, ceux qui se vêtissent de noir en n’arborant aucune loupiote, si ce n’est la lumière de leur smartphone qu’il consulte allègrement afin de tenter de réduire leur vie sur Terre d’à peu près un tiers de l’espérance de vie initiale.

Heureusement, des sociétés innovent et se lancent dans des produits qui, nous l’espérons, sauveront des vies. C’est le cas de WAYV qui nous balance un système complet qui fera de vous le chevalier de la route.

WAYV se compose d’un harnais et d’un casque. Chacun d’eux intègre un éclairage blanc permanent à l’arrière (et à l’avant pour le harnais). Le système propose aussi une télécommande équipée d’un petit levier façon clignoteur de voiture qui vous permettra d’actionner une flèche rouge représentant la direction que vous allez prendre. A noter qu’un flèche blanche sera aussi présente à l’avant.

Lorsque vous vous arrêtez, il est possible d’activer un ensemble de LED rouge afin de marquer votre « Stop » et éviter ainsi qu’un automobiliste distrait vous emboutisse et vous transforme dés lors en pizza routière avec supplément de coulis de tomate étalé sur le bitume. Une App est également à votre disposition afin de synchroniser tout ce petit monde et régler la luminosité de l’ensemble afin de ne pas éblouir les autres usagers de la route et provoquer … un accident.

Le projet est actuellement en phase de crowdfunding sur Kickstarter et vous pouvez l’acquérir pour une centaine de dollars. Livraison prévue dans le courant d’octobre/novembre 2019. Reste à voir si vous aurez le courage de vous harnacher comme un cow-boy durant un rodéo, juste avant de prendre la route pour le boulot alors que vous êtes déjà 20 minutes en retard et que votre gosse refuse de terminer ses corn-flakes bio sans huile de palme.

En attendant, roulez prudemment et empruntez, s’il le faut, deux ou trois lampes solaires de terrasse à fixer sur le cadre de votre vélo.

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.