TEST – Moulinex Easy Soup : Le superman du potage à prix fort … et ses alternatives

« Quoi ? Mon blog hi tech préféré se lance dans les tests de brols de cuisine ? Mais c’est quoi ce bazar ? » Et bien, oui… et pourquoi pas, d’ailleurs ? Coolblue nous a envoyé un joli cadeau et nous n’avons pu résister à vous présenter ce sympathique « Soup maker » qui a rencontré son petit succès familial.

On déballe …

Au premier regard, il ressemble à un thermo XXL au look premium vendu dans un magasin Ikea, mis à part qu’il possède un câble électrique qui lui fournira toute l’énergie nécessaire pour cuire et broyer à peu près tout sur son passage.

En l’ouvrant, nous pouvons constater que l’intérieur est totalement en inox, tout comme le mixer (non amovible) qui, rassurez-vous, ne pourra pas être utilisé pour vous disloquer les phalanges en balançant 30 cl d’hémoglobine sur votre carrelage italien. Bref, ce bolide du potage express est hyper sécurisé.

Quelle utilité ?

Pour faire simple, ce Moulinex Easy Soup offre trois modes : « Creamed Soup (Velouté)« , « Soup with pieces (Soupe repas avec morceaux) » et « Compote« . De plus, il existe un mode « Blend » vous permettant d’y jeter de simples fruits et crème glacée pour obtenir de délicieux milkshakes. Sa contenance est de 1.25 litre, assez pour trois personnes … ou un ado en pleine croissance comme mon fiston Jeremy, cela dépend.

On l’utilise, sous la forme d’une « Soup with pieces »

Nous avons débuté par une soupe repas, d’ailleurs bien renseignée dans le petit livret de recettes. Les ingrédients se composent de quatre ou cinq carottes, un oignon, deux gousses d’ail et une échalote, agrémenté de 400 grammes d’aiguillettes de poulet. On ajoute un petit cube de bouillon, suivi d’un peu d’eau pour arriver au trait « max » et, hop, on referme le couvercle pour ensuite lancer le programme « Soup with pieces ». On dirait presque le titre d’une chanson de Faith No More.

Bon, soyons honnête, avant de refermer, nous étions un peu circonspects, voire totalement inquiets et nous nous attendions, en fin de cuisson, à un magma informe ressemblant plus à un mix de citrouilles et de poulets tombés du troisième étage qu’à un potage avec morceaux.

Surprise, après douze minutes, cet Easy Soup nous rappelle à l’ordre en émettant un joyeux « biiiiiiip ». Nous ouvrons le couvercle et, bouches bées, nous humons un agréable fumet se répendant rapidement dans la cuisine. On verse le tout dans un bol (sans louche), on ajoute un peu de crème épaisse mélangée à de la moutarde (façon goulache), saupoudré par quelques feuilles de coriandre. Résultat ? Et bien, c’est vachement bon : Les carottes sont cuites à point façon « al dente », le poulet est moelleux et le liquide onctueux. Une vraie réussite qui mérite bien 8/10.

 

Petit bemol tout de même, nous avons remarqué que le fond était légèrement cramé et il nous a fallu user de la brosse pour récurer le reste de carbone. Rien de grave. Toutefois, Moulinex conseille d’utiliser, en fin de cuisson, le mode Easy Cleaning. Le souci est que ce soup maker ne possède aucun timer et autre décompte avant la fin de cuisson (non, pas de Bluetooth pour vous prévenir sur votre smartphone). Il faudra donc le jouer à tâtons, comme dirait Axel Red.

Gros point positif : la vitesse à laquelle ce plat a été préparé. Comme nous l’avons dit, douze minutes suffisent, grâce à un « start up » hyper rapide, alimenté par une résistance de 1000W, soit l’équivalent de la moitié de la puissance de votre radiateur de salle de bain allumé en permanence en ce mois d’avril pourri comme une figue blette.

Et du côté des soupes classiques ?

Nous avons tenté l’expérience d’un velouté de butternut (une moitié seulement), agrémenté de deux gousses d’ail et d’une simple échalote. Après vingt minutes, comme par magie, le mixer se met en marche, deux ou trois fois de suite. Rebelote, c’est prêt en un clin d’œil. Velouté à souhait, cette soupe nous a séduit par son onctuosité et son gout « pur légume sans adjuvant dont on ne connait pas l’origine ». Nous lui attribuons un plantureux 8.5/10, après avoir ajouté un peu de sel qui n’avait pas du tout été prévu à la cuisson.

Cela en vaut-il le coup ?

Si nous faisons abstraction du prix, affiché à 101€ chez Coolblue. Ce Moulinex Easy Soup offre de bons résultats en un temps record. De plus, il offre un mode « Keep Warm » vous permettant de tenir au chaud votre préparation pendant 40 minutes maximum.

Sachez tout de même que Philips propose un soup maker similaire et un peu moins cher (77€), le Philips Viva Collection HR2203/80Par contre, il ne bénéficie pas de doubles parois et libère donc plus vite la chaleur vers l’extérieur.

Une autre alternative est le Princess Blender, vendu 69€ et offrant une capacité de 1.5 litres, soit 25 cl de plus que notre ami de chez Moulinex. Par contre, ce Princess Blender sera incapable de générer de bons smoothies, son blender ne supporte pas la glace pilée.

Allez, je vous laisse, je vais commencer à couper les bananes et les fraises car, avec cette chaleur étouffante de près de 16 degrés prévu aujourd’hui, on frise l’insolation wallonne.

Pour rappel, chez Coolblue, la livraison est gratuite et garantie dés le lendemain, intégrant un retour dans les 30 jours.

 

Moulinex Easy Soup

101 €
8.9

Design

9.0/10

Fonctions

9.0/10

Solidité

9.5/10

Prix

8.0/10

Encombrement

9.0/10

Pros

  • Hyper simple à pendre en main
  • Cuve et mixer en inox
  • Mixer automatique
  • Programme "Soupe repas et milkshake"
  • Rapide

Cons

  • Contenance un peu limite pour 3 personnes
  • Pas de timer
  • Cher comparé à un Cookéo qui propose plus de fonctionnalités, sans le mixer.

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.