TEST – Huawei Watch GT3 : Un excellent coach sportif ?

 

En juin 2021, j’ai pu tester la Huawei Watch 3, magnifique montre, mais qui souffrait du manque de fonctionnalités à cause d’un OS maison (beaucoup) trop jeune.  Cette fois, je m’attaque à la Huawei Watch GT3, moins haut de gamme, tournant sur la dernière version de HarmonyOS, censée apporter des changements et corrections significatives. 

Présentation 

La Huawei Watch GT3 propose un design mariant sobriété et sportivité. Elle est disponible en deux formats de 42mm ou 46mm, pour un poids respectif de 35g et 42,6g et une autonomie de 7 à 14 jours. L’écran Amoled offre une densité de 326ppi et un contraste permettant de lire sa montre même en plein soleil.  Ce modèle, comparé à la Huawei Watch 3, a été amputé de certaines fonctionnalités, comme le WiFi, le NFC, l’eSim et des spécifications revues à la baisse concernant la mémoire interne et la RAM. 

Unboxing 

Quand j’ai ouvert le bel écrin, j’ai eu le même effet “Waouw” que pour la Huawei Watch 3. La boîte contenait la Huawei Watch GT3 46mm avec un bracelet en silicone noir, un modèle sportif qui me convient parfaitement, plus pour mon look, que pour mon côté sportif.  J’avais cependant des doutes concernant le design, mais une fois en main, la montre est belle et respire la qualité. J’ai voulu arracher celle que je portais au poignet pour mettre la GT3 et commencer la configuration, mais j’ai fait le bon élève en la chargeant d’abord.

Une fois terminé, j’ai placé le Saint Graal à mon poignet puis j’ai couru la montrer à ma compagne qui cuisinait. Après y avoir jeté un rapide coup d’œil et avoir la paix, elle m’a dit que la montre était magnifique et m’a fait comprendre que j’étais dans son chemin. 

Connexion avec AppGallery 

Grâce, ou à cause, de mes déboires lors de l’installation de la Huawai Watch 3, je suis maintenant rodé aux produits Huawei sur l’AppGallery. Ce n’est pas plus compliqué qu’avec GooglePlay, tout s’est passé sans anicroche et ça n’a duré que deux minutes. Le programme me propose directement une mise à jour, ce que j’apprécie particulièrement, ça indique que le constructeur continue à développer ses produits. 

Tour du propriétaire 

Suite à ma déception concernant les fonctionnalités limitées de la Huawei Watch 3 tournant sur HarmonyOS 2.0, j’étais très impatient de voir si Huawei avait fait évoluer son OS.  Après avoir parcouru les menus de HarmonyOS 2.1, c’est avec joie que j’ai pu constater certaines améliorations. Cependant, la Huawei Watch GT3 n’est pas aussi bien fournie que la concurrence. Il manque Spotify, il est impossible d’envoyer des réponses personnalisées aux messages (ou même voir les émoticônes WhatsApp) de lire ses e-mails (seulement le titre), l’écran ne s’allume pas à la réception de messages, et la bibliothèque d’application supplémentaire est pauvre.  Malgré tout, après deux mois d’utilisation, je m’y suis habitué et le nécessaire est là. La seule chose à laquelle je ne m’habitue pas est le vibreur qui, même en mode maximum, est trop faible et à peine perceptible. 

Coach santé 

La Huawei Watch GT3 se positionne comme une montre connectée, orientée sur le sport. Pour réaliser ce test, je me suis lancé le défi de suivre les conseils prodigués par la montre afin d’améliorer ma santé. Le confinement (qui a bon dos) m’a empêché de pratiquer du sport, mais ne m’a pas empêché de prendre considérablement du poids.

Après deux semaines, en faisant peu d’effort (j’ai augmenté mon nombre de pas quotidien, bougé régulièrement, bu plus d’eau…) j’ai perdu 1kg et récupéré du souffle, ce qui m’a donné envie de reprendre le vélo d’appartement. Comme je me sentais mieux, je suis même allé jouer au mini-foot avec des amis, 15 ans plus jeunes que moi. Ma satisfaction (et mon ego) sur mes compétences physiques en a pris un coup, ce qui m’a motivé à redoubler mes efforts. 

Préparation pour le ski à Carnaval 

Afin de ne pas avoir l’air ridicule au sport d’hiver, j’ai continué à m’entraîner sur mon vélo d’appartement. Mon cardio s’est très vite amélioré, ce qui n’a fait qu’augmenter ma motivation. quatre semaines après avoir reçu la montre, j’avais déjà perdu plus de deux kg. 

J’ai suivi les conseils concernant les activités sportives et le temps de repos entre chaque séance. J’ai remarqué que le temps de récupération conseillé n’est pas cohérent. J’ai l’impression que cette analyse ne se base que sur le rythme cardiaque, mais pas sur l’effort musculaire. Quand je m’entraîne 45 minutes sur le vélo à un pouls de moins de 125bpm, la montre considère l’effort léger ou inexistant, alors que mes jambes sont cramées. Inversement, si je cours 12 minutes avec un pouls à 145bpm, il estime que l’entraînement est intensif alors que je me sens bien. J’ai commis la grave erreur d’écouter la montre plutôt que mon corps concernant ma préparation pour le ski et j’y suis arrivé avec les jambes en bouillie.

Confirmation après trois heures de glisse, la Huawei Watch GT3 a estimé que la séance était de faible intensité alors que l’après-midi, une promenade de 30 minutes à vive allure est un plus gros effort.  Suite à ces constatations, j’ai décidé de ne plus suivre le temps de récupération conseillé par la montre mais d’écouter mon corps. 

De 0 à 20 km en 9 semaines 

Plus je pratiquais de sport, plus j’avais envie d’en faire pour admirer mes statistiques. J’ai continué à faire du vélo d’intérieur et à marcher dès que j’en avais l’occasion pour atteindre mon objectif de pas quotidien.

Il ne manquait qu’une chose pour intensifier mes entraînements et le hasard a fait que nous avons reçu une invitation à participer au 20km de Bruxelles. Sachant qu’Audrey est capable, dans ses meilleurs jours, de courir 500m et moi de trotter 2km, le challenge était énorme. Avant d’y répondre, nous sommes allés faire un test d’endurance à la salle. Les résultats étaient pires qu’imaginés, mais notre motivation était grande ce qui nous a décidés à relever le défi ensemble (on dirait le pitch d’un téléfilm).

J’ai programmé le planning d’entraînement semi-marathon dans l’application « Santé » de Huawei. Le calendrier est synchronisé à l’agenda de mon smartphone, ce qui est plutôt pratique pour ne rater aucune séance.  Après deux semaines, je suis capable de courir 6km en 40 minutes sans m’arrêter. Sans être un exploit, sachant d’où je viens, c’est déjà une petite victoire. Audrey est capable de courir 40 minutes en alternant avec des séances de marche et ça, sans pleurer ! 

Voyant nos progrès, nous nous sommes également inscrits à une course de 6km dans un délai plus court.  Les courses n’ayant pas encore eu lieu, nous sommes toujours en phase d’entraînement. Nous publierons un compte rendu de nos performances dans un prochain article et sur notre compte Instagram.

Montre pour sportif 

Lors d’une conférence de presse, Huawei a montré une vidéo de leur laboratoire de « Recherche et Développement ». J’ai été impressionné et n’imaginais pas le travail nécessaire pour être capable d’analyser ces sports. La montre propose plus de 100 sports, par contre, le football ou le mini-foot ne sont pas dedans, contrairement aux … frisbee, fléchettes, cerf-volant, balançoire, cerceau, et la balle au prisonnier…
J’ai pu tester la course en intérieur / extérieur, le ski, le vélo intérieur / extérieur, la marche rapide… Chaque sport offre des analyses différentes. Ces données me motivent à m’améliorer. 

Le GPS qui devait être ultra précis grâce à une connexion dual-band parmi les satellites GLONASS, BDS, GALILEO, QZSS, ne l’est pas vraiment. Même lorsque je me promène lentement, le signal se déplace de 10 mètres dans toutes les directions. Ce n’est pas important pour moi, mais peut-être que pour certains sportifs ça l’est. 

Importation de parcours GPX 

Afin de pouvoir m’entraîner sur les parcours des courses auxquelles je me suis inscrit, j’ai téléchargé les tracés GPX pour les transférer sur la Watch GT3. Comme je n’ai aucune expérience dans ce genre de manipulation, j’ai fouillé internet à la recherche d’information. J’ai lu à plusieurs endroits qu’il n’était pas possible de le faire sur les montres Huawei. Très déçu de cette incompatibilité, j’ai continué mes recherches et j’ai trouvé une vidéo de la marche à suivre et ce n’est pas une mince affaire.

Pour importer le premier fichier il m’a fallu 10 minutes, mais dès que j’ai compris le processus, ça n’a pris que deux minutes pour charger le second. Me voilà maintenant équipé d’une montre avec les tracés de mes courses ! J’étais tellement heureux d’y être arrivé que j’ai voulu les tester immédiatement. 

Autonomie 

L’autonomie annoncée, comme souvent chez les constructeurs, est surgonflée. Huawei promet 14 jours pour la GT3 46mm avec toutes les fonctionnalités santé activées en permanence et la détection de mouvement pour l’allumage automatique de l’écran. J’avais de sérieux doutes sur ce chiffre quand la concurrence coréenne ou américaine n’offre pas plus que quelques jours d’autonomie.

Résultat des tests, sur ma Samsung Watch Active 2 alors que presque tout était désactivé et que je l’éteignais la nuit, l’autonomie était de maximum deux jours. Après deux mois d’utilisation, avec des séances sportives quotidiennes (avec et sans GPS), tous les capteurs de santé allumés en continu et l’allumage automatique de l’écran activé, la batterie tient facilement 10 jours. En éteignant la montre la nuit, elle tient quelques jours de plus. Je m’étais habitué aux désagréments de devoir recharger ma montre Samsung quotidiennement, mais je me suis encore plus vite habitué à ne pas le faire.

Conclusion 

Grâce à cette montre, j’ai retrouvé la motivation à faire du sport. Au lieu de chercher des excuses pour ne pas bouger, c’est maintenant l’inverse. Que je sois fatigué, qu’il pleuve ou grêle, je ne rate aucun entraînement et j’aime décortiquer mes statistiques afin d’admirer mon évolution. 

Vous l’aurez compris, cette Huawei Watch GT3 a totalement rempli son rôle de coach sportif. Son design, ses caractéristiques, mais surtout son autonomie m’ont conquis. Même si elle n’est pas hyper connectée, à la quarantaine, je préfère orienter ma vie vers le sport plutôt que de lire constamment mes messages sur ma montre. Malgré les spécifications techniques à la baisse par rapport à la Watch 3, la montre est toujours aussi rapide dans les applications, une pression à l’écran et les programmes s’ouvrent instantanément. 

Le modèle GT3 46mm et bracelet en silicone noir est annoncé à 249,99€ mais disponible pour 199€ sur Amazon.  Le positionnement me semble correct compte tenu des spécifications, du design et de la qualité de la montre. 

Huawei Watch GT3

199 €
8

Design

8.5/10

Qualité de fabrication

9.0/10

Suivi santé

8.0/10

App

5.0/10

Autonomie

9.5/10

Pros

  • Autonomie
  • Design
  • Coach sportif motivant
  • Analyse et données sportives complètes

Cons

  • Vibreur trop faible
  • Installation d'AppGallery indispensable
  • Calcul de l'effort peu fiable
  • GPS peu précis
Partager cet article :