Test – Aérogarden Bounty Élite Wi-fi , le potager d’intérieur connecté.

Note de la rédaction : Notre envoyé spécial (définitif) en poste au Canada nous envoie son test venu du froid. Toute expression non compréhensible par un européen est normale et ne signifie dés lors pas une erreur grammaticale quelconque.

« Vous avez un message de … votre persil italien » : J’ai très soif !

Absolument ! Le potager d’intérieur d’Aerogarden, une fois connecté à votre téléphone, n’hésite jamais  à vous informer de ses doléances, quelle qu’elles soient.  Il est temps d’enlever la protection en plastique présente au début de sa croissance, il vous le dit. Besoin d’engrais ? Vous allez le savoir.  Soif ?  Même chose !

Mais revenons d’abord à la base. Qu’est que l’Aerogarden ? L’aérogarden de la société SCOTTS est une gamme de minis jardins d’intérieur vous permettant de cultiver à l’année des herbes fraîches, des salades et même des fleurs (le mélange de type de plantes est possible mais semble être « compliqué » si l’on en croit les conseils sur le site du fabricant).  Cette gamme va du modèle relativement simple avec peu de plants, en plastique et non connectés, à des modèles plus luxueux et évolué.

Le modèle testé est un des plus hauts de la gamme : le Bounty Elite. Il est en inox et s’agence très bien avec une cuisine de style moderne.  Il permet de planter neuf types de plants.  Comme mentionné plus haut, il est connecté, et communique ses besoins ou informe de son statut via votre iPhone/iPad ou votre device Android (à quand la possibilité d’ajouter de l’eau ou de l’engrais par le bais de l’application ?).

Un écran tactile (genre GPS)  y est également accroché. Ce dernier est clair, facile d’utilisation et vous fournit les mêmes informations que l’application.  Finalement l’un comme l’autre vous permettent de paramétrer votre potager en fonction de son contenu .En gros, cette paramétrisation consiste à configurer le nombre d’heure par jour que  les lumières DEL resteront allumées pour une croissance optimale des plantes ainsi que le temps que la pompe à eau fonctionnera elle aussi par jour pour que la circulation en eau puisse se faire.  Vous ai-je dit que la jardinière fonctionne sous le principe hydroponique ? Pas de terre, juste de l’eau et de l’engrais.

Au bout de quelques jours les pousses pointeront le bout de leur nez.  Au bout de 30 jours et plus, dépendant du type d’herbes, il vous sera déjà possible de récolter le fruit de votre « dur » labeur.  Oui c’est aussi simple et rapide que cela.

Finalement, est-ce que cela en vaut la peine ?

Quand on cuisine (pour vrai), c’est certain qu’avoir à portée de la main et à l’année du thym, du persil, de l’origan et plusieurs autres types d’herbes, est un véritable plaisir qui rehausse à tout coup les bons petits plats mijotés.  Et sans pesticide de surcroît !

Par contre, ça sera long longtemps avant que la rentabilité ne soit au rendez-vous.  L’appareil n’est pas gratuit, et il y a lieu d’acheter les « pods » (graines dans une espèce de pots allongé)  et l’engrais du fournisseur.

Mais le plaisir de bien manger, ça n’a pas de prix n’est-ce pas ?

On aime :

  • Des fines herbes, des salades ou des fleurs à l’année et à portée de la main
  • Pousse rapidement
  • Pas de pesticide
  • Le plaisir de voir les plantes grandir à chaque jour
  • Super facile d’utilisation même pour ceux qui n’y connaissent rien au jardinage. Il n’y a qu’à suivre les indications !

On aime moins :

  • Appareil dispendieux (le modèle testé vaut 400$ CAD)
  • Rentabilité plus que douteuse, voire impossible à atteindre
    • il faut acheter les plants du fournisseur, son engrais
    • Ajouter à cela le coût d’électricité et le remplacement des ampoules DEL qui finiront par lâcher vues qu’elles sont allumées près de 18 heures par jour

Plus d’info sur http://www.aerogarden.com/aerogardens/aerogarden-bounty-elite.html