L’Intelligence Artificielle prédit le Brésil comme vainqueur de la Coupe du Monde

L’Intelligence Artificielle (IA) prend de plus en plus de place dans nos vies. Que ce soit à travers des assistants virtuels comme l’enceinte vocale Alexa de Amazon ou Siri de Apple, ou dans les suggestions de films proposés par les plateformes de Vidéo à la Demande, nous utilisons ce type de technologie dans notre quotidien presque sans nous en apercevoir. Et l’IA devient, en effet, de plus en plus intelligente. Récemment, l’ordinateur « Libratus » a battu une équipe de joueurs de poker professionnels, encore une preuve du rapide développement technologique des ordinateurs face aux humains.

Pronostics de football

Avec la Coupe du Monde de Russie en 2018, l’IA rentre aussi dans les pronostics de football, en essayant d’utiliser la technologie pour prédire de manière mathématique qui sera le vainqueur. En utilisant ce système, la banque d’investissement américaine Goldman Sachs a déterminé le Brésil comme probable champion en Russie 2018. Selon Goldman Sachs, l’équipe de Gones mythiques comme Juninho et Cris devrait se récupérer de sa lourde défaite à domicile en demi-finale, 7 à 1 contre l’Allemagne en 2014 pour obtenir, cette fois-ci son sixième sacre.

De cette manière, nous vivons un pas en avant en ce qui concerne les pronostics. Si jusqu’à très récemment nous comptions toujours sur des animaux, comme le célèbre Paul le poulpe en 2010 pour deviner les vainqueurs des matchs, nous pouvons maintenant nous appuyer sur de méthodes plus technologiques et prévoir mieux que l’Argentine allait perdre contre la Croatie et que  la Serbie vise la qualification pour la phase finale.

Analyse méthodologique

Pour cela, la banque a analysé une centaine de différents aspects pour créer 200 000 arbres de probabilité et 1 million de simulations. « Nous alimentons des données sur des caractéristiques collectives et individuelles et sur des performances récentes dans quatre modèles d’apprentissage automatiques différents pour analyser le nombre de buts marqués dans chaque match », a déclaré la banque dans son rapport pour expliquer la méthodologie.

Les modèles apprennent ensuite la relation entre ces caractéristiques et les buts marqués, en utilisant les résultats des matchs compétitifs en Coupe du Monde et Coupe d’Europe depuis 2005. Selon les résultats de l’IA de Goldman Sachs, l’Angleterre devrait perdre en quarts de finale contre l’Allemagne, qui devrait rencontrer le Brésil en finale pour une revanche de l’humiliation de 2014.

L’élément surprise

Il y a, cependant, un aspect essentiel du qui ne doit pas être oublié. Le football est un jeu qui peut difficilement être calculé mathématiquement, car il y a beaucoup de facteurs qui ne peuvent absolument pas être prédits, comme les changements psychologiques, les blessures, ou tout simplement les surprises et les résultats inattendus qui font de ce sport le plus passionnant de la planète. Malgré le progrès de la technologie, aucun ordinateur n’aura pu deviner que, en ce début de Coupe du Monde, l’Argentine allait égaliser avec l’Islande, l’Allemagne allait perdre contre le Mexique, ou que le Brésil lui-même allait faire match nul contre la Suisse lors de son premier match. Nous devrons, donc, attendre le 15 juillet, date de la finale de la Coupe du Monde, pour savoir si cette prédiction était correcte, ou non.

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.