TEST – Prizm : The Bright Side of the Webradio

Un prisme, de la musique… Ne faites pas la même erreur que moi. Non, il ne s’agit pas ici de The Dark Side of the Moon, troisième meilleur album de tous les temps du célèbre groupe de rock progressif britannique.  Nous avons plutôt eu la chance de tester un prisme connecté qui joue de la musique en fonction de ses propres goûts. En effet, Prizm est un dispositif de streaming musical d’un nouveau genre et, surtout, totalement conçu et fabriqué en France.

Le concept de base étant de faciliter la découverte de chaînes radio en ligne en proposant de la musique que vous aimez plutôt que de passer au crible des centaines, voire des milliers de stations radio sur le web. Et plus vous utilisez le système, meilleure sera la sélection selon ce que l’on aime, ou pas, ça va de soi.

Essayons donc ce Prizm pour en découvrir sa face cachée …

A la découverte de la pyramide

Il faut souligner que nos cousins français ont fait un effort remarquable pour présenter un packaging et un produit au design épuré. On pourrait facilement s’y méprendre et croire que l’on a affaire à un produit débarqué tout droit de Scandinavie.  Même les feuillets avec les consignes d’installation et de garantie inclus sont ma foi sympathiques.

Puis voilà, ça y est, le moment fatidique pour tout objet connecté : les fameuses 5 minutes. Peu importe le bidule ou l’ustensile, ça doit fonctionner en moins de 5 minutes sinon on s’énerve. Et là bravo !  Le Prizm a relevé le défi haut la main ! En bref, après avoir jeté un regard furtif sur les 3 ou 4 étapes d’installation, je décide néanmoins de passer en mode « prise de risques maximale ».

J’ignore ce guide trop simple à mes yeux, et décide d’alimenter directement en courant électrique la pyramide. Puis, dans la foulée, je me dis qu’inévitablement il faut la connecter à un système d’écoute quelconque. A priori pas de souci car Prizm est compatible avec n’importe quel système musical via ses entrées analogiques, numériques, ou sans fil. Pour effectuer un test rapide, et respecter mon échéance de 5 minutes, je décide de brancher directement mon casque audio dans le Prizm avec la prise jack (je sais, je sais, ce n’est pas un casque d’écoute Bluetooth…).

Dernière étape, télécharger l’application Prizm disponible pour les appareils Android et iOS et créer son profil musical personnalisé. Il faut dire que l’appli n’est plus vraiment nécessaire une fois son profil et ses préférences initialement créées, mais il est préférable de passer par cette étape pour orienter Prizm dans la sélection initiale des stations. Bon, je sélectionne : « Rock », « Folk  & Country», « Alternative & Punk » pour mon profil. La configuration la plus compliquée reste tout de même de se rappeler de son mot de passe WiFi pour effectuer la connexion de la pyramide avec Internet.

Puis aller, on y va sans plus attendre : « Play ».

Ce qui est sympa, c’est que Prizm se connecte uniquement aux sites musicaux sans annonce et délivre une qualité audio égale ou supérieure à MP3. Le fabricant prétend scanner un catalogue de plus de 15.000 stations de radio Internet, et ce, sans abonnement, ce qui est plutôt sympa. Bonne nouvelle, je confirme, le système est autonome et utilise son algorithme pour trouver des stations qui correspondent à mes goûts musicaux et me permet de faire de belles découvertes sans plus aucun effort.

Maintenant, likons un peu…

C’est que l’égyptologue en vous peut interagir avec cette pyramide connectée, question de lui permettre d’affiner la sélection des stations radio qui vous plaisent. Le dispositif reste à la portée de tous, on y trouve deux boutons sur les faces principales du polyèdre high-tech :

  • Un Cœur: un appui court sur le bouton en forme de cœur permet d’enregistrer la station dans  vos préférences.
  • Une Croix: un appui court sur le bouton en forme de croix va simplement passer directement à la station suivante.

Simple. Si vous aimez ce qui joue, faites le savoir en maintenant plus longuement le bouton du cœur enfoncé. Si en revanche vous n’aimez pas la station, appuyez et maintenez la croix: la station ne laissera aucune trace à la postérité.

Vous l’aurez compris, chacune de vos interactions est prise en compte pour sélectionner des stations toujours mieux adaptées à vos goûts.

En tant qu’amateur de country music, la vraie, avec un chanteur à la voix nasillarde qui sent l’écurie, je fus agréablement surpris de découvrir des chaînes de radio spécialisées et de qualités chez nos surprenants voisins hollandais.

Encore une fois, le Prizm n’a pas besoin du smartphone et de son appli pour se mettre en route. Appuyez simplement sur le bouton « Lecture » pour lancer  la musique. En appuyez  à nouveau sur ce bouton, il se mettra en veille de suite.

Prizm est également capable de reconnaître les personnes. Intéressant ? Notamment si vous êtes plusieurs dans la famille à manifester des goûts foncièrement différents.

Comment Prizm est-il capable de reconnaître les gens? Un mystérieux œil de la Providence flotte-t-il au-dessus de la pyramide ? Pour le coup, Prizm communique avec l’application mobile pour vous reconnaître. Pour iOS, il faut activer Bluetooth et laissez l’application s’exécuter en arrière-plan.
Pour Android 5 et plus récent, il faut seulement  activer WiFi ou Bluetooth.  Maintenant, je n’ai hélas pas testé cette fonctionnalité et je ne suis donc pas en mesure de vous dire si c’est premier arrivé, premier servi, ou s’il y a une analyse de proximité, ou encore  tout autre pouvoir divin qui détermine qui a le droit d’écouter SA musique et non pas celle des autres pourtant présents dans la pièce.

Conclusion

Prizm n’a pas la prétention d’être un substitut de Spotify, Deezer, Google Play Music ou autre Apple Music de ce monde. Mais à l’heure où la musique est devenue principalement une transaction entre des marchands de poudre à lessiver et des géants de la Silicon Valley avec pour seul objectif de générer de plus en plus de revenus publicitaires, l’idée d’écouter intelligemment, gratuitement et facilement de la musique à la radio, un peu comme on faisant dans le bon vieux temps, peut être tout compte fait quelque chose de rafraichissant.

Restez au taquet car vous pourrez bientôt le remporter sur notre page Facebook !

 

Prizm

99 €
Prizm
8.5

Installation

9.0 /10

Performance

8.0 /10

Qualité de fabrication

9.0 /10

Utilité

8.0 /10

Pros

  • Design épuré
  • Facilité de mise en route
  • Pas d'abonnement

Cons

  • Peut sembler frustrant par rapport aux plateformes de streaming car impossible de choisir directement son morceau ou son artiste.
Dave Dionne

Dave Dionne

Ni Belge, ni hi-tech, ni connecté, la preuve que n’importe qui peut écrire n’importe quoi, mais…pas sur n’importe quel site!