Le marché du bien-être s’empare du e-commerce

D’après une étude, la santé serait la deuxième préoccupation des français après la sécurité et l’emploi. Rien d’étonnant dans ce contexte que de plus en plus d’e-commerçants se soient positionnés sur ce marché de niche, qui n’en est maintenant plus vraiment un.

Matériel médical et objets connectés ont le vent en poupe

Selon une étude menée par Harris Interactive, les français en quête de bien-être dans leur vie quotidienne miseraient sur la prévention des maladies et une meilleure gestion du stress. En toute logique, on devrait constater une hausse de l’achat de médicaments : il n’en est rien.

De 2010 à 2015, les français étaient même 4% de moins à décider d’avoir recours à des médicaments contre le stress et l’insomnie, privilégiant de ce fait les appareils de relaxation et la médecine douce (étude des cabinets Neilsen et Kantar). Table de massage pliante, huiles essentielles et gadgets connectés type montre ou réveil se situent donc parmi les produits les plus plébiscités du moment.

Des professionnels tout autant convaincus que les particuliers

Qui n’a pas rêvé de bénéficier de produits médicaux et de beauté moins onéreux, en plus grand nombre tout en étant confortablement assis dans son canapé ? Ceci vaut à la fois pour les particuliers et pour les professionnels. Ces derniers, surtout en milieu hospitalier, doivent de plus faire face à de fortes problématiques de réduction des budgets et redoubler d’ingéniosité pour gérer efficacement le coût de leurs consommables médicaux.

Alors que les sites web de box beauté performent, les sites web médicaux destinés aux professionnels convainquent également et proposent des gammes toujours plus vastes de produits, des huiles de relaxation au mobilier médical en passant par les tensiomètres ou bien les gels de contact. Si bien qu’en 2016, les achats médicaux en BtoB ont représenté pas moins de 25% des transactions du e-commerce.

Côté patients, l’offre de santé en self-service a aussi le vent en poupe, permettant une meilleure auto-gestion et un suivi facilité du traitement de chacun. Ceux-ci peuvent également avoir recours à une panoplie très vaste de produits de bien-être alternatifs : lampes de luminothérapie, crèmes silicium ou encore diffuseurs aromatiques.

Face à ce constat, il y a fort à parier que les e-commerçants du domaine de la santé vont se multiplier. Déjà, on assiste à la création de plateformes multi-professions, centralisant l’ensemble des demandes des professionnels de santé comme des particuliers.

 

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.