Le printemps arrive : Il est temps de se renouveler !

Le printemps ! On a tous envie de dire « enfin ! » lorsqu’on entend prononcer le nom de cette saison. Le printemps, c’est le renouveau, les journées qui allongent et une féerie de couleurs alors que la nature s’éveille. Mais encore, de quoi a-t-on envie au printemps et quelles seront les tendances qui viendront égayer le maquillage au cours des prochains mois ?

Envie de vivre et de s’épanouir

Le soleil qui revient et nous réchauffe un peu plus à chaque jour, est synonyme de vie. Il agit en nous comme un antidépresseur qui nous invite à nous renouveler et à laisser derrière toutes pensées noires que l’on pourrait avoir.

Le printemps, c’est la saison où nous bénéficions d’une durée d’ensoleillement maximale. En effet, au moment de l’équinoxe, le jour et la nuit ont une durée identique, puis les journées s’allongent jusqu’au solstice d’été. Et comme on n’en peut plus de la noirceur, dès que les rayons de soleil se pointent et qu’un brin de chaleur s’installe, on fonce en terrasse pour boire un pot, en t-shirt et robe légère, parfait pour la tendance qui s’annonce au niveau du maquillage …

Le retour de la femme fatale

La mode a toujours eu un faible pour le maquillage femme fatale. Cette saison, le look nous rattrape à nouveau alors qu’on reconnaîtra ce trait d’eye-liner qui dessine un regard de biche et ce rouge à lèvres pigmenté qui ne laisse personne indifférent. Ceux qui ne connaissent pas encore NYX Professional Makeup, c’est le bon moment pour eux de découvrir cette marque qui reflète les tendances maquillages de la saison.

Plusieurs des grands designers dont Dolce & Gabbana et Moschino l’ont mis à l’honneur lors de leurs défilés et pas seulement pour les sorties soirées. Le look femme fatale se porte désormais très bien en journée. En maquillage, on opte pour un smoky léger (gris ou taupe, par exemple) associé à un joli rouge à lèvres bien marqué ! Il s’accompagne d’une touche d’highlighter que l’on vient déposer dans le coin interne de l’œil qui réveille le regard et le sublime.

La saison du renouveau dans la nature comme dans la maison

Le grand ménage du printemps ne s’applique pas qu’au nettoyage de la maison ! On se vide la tête et on recommence tout. Pour y arriver, rien de mieux que de longues promenades en campagne. Les abeilles qui butinent autour de nous les magnifiques fleurs au sol et dans les arbres, soulignent elles aussi notre désir de virevolter et de nous trouver un endroit où se poser.

Même la nourriture change au printemps ! C’est le retour de la fraîcheur avec de belles salades multicolores et de certains fruits qui nous ont tant manqués, tels les fraises. Fini les plats lourds qui ont la fâcheuse tendance à nous faire prendre un léger excès de poids durant l’hiver.

Un teint naturel, rehaussé de couleurs pastel et d’un trait d’eyeliner noir

Le maquillage annonce lui aussi un retour au naturel. En effet, le teint nature restera à la mode ce printemps et se déclinera en tons de nude, laissant place aux couleurs sur les paupières et les lèvres. Les marques proposent un teint faussement naturel et parfaitement unifié, que l’on crée à partir d’une base de teint, applicable avant le fond de teint. Cela permet de faire disparaître les pores et les imperfections. Le teint « glowy » reste lui aussi à la mode.

Si cela semble manquer de couleur, pas d’inquiétude, le blush de la saison viendra nous rappeler le soleil avec ses belles teintes orangées, mais apposé délicatement tout de même. On a remarqué ces différentes tendances lors des podiums de Chanel, Alberta Ferretti, Sportmax, Hermès et DSquared2.

Mais la couleur, c’est au niveau des yeux qu’on la retrouve le plus. Elle se présente en monochrome sur les paupières, dans des couleurs pastel variées, avec un léger avantage au rose pâle. Le bleu pâle, l’orange et le jaune étaient aussi présents chez Emporio Armani, Annakiki et Balmain.

Évidemment, le noir persiste et signe à nouveau pour la collection printemps-été 2020. On le retrouve sous la forme d’un trait d’eyeliner ultra net et précis chez Dolce & Gabbana, 3.1 Philip Lim, Ann Demeulester et Blumarine, accompagné d’un smoky noir, pour le soir que l’on appose plus légèrement durant la journée.

Partager cet article :
Bertrand Mahieu

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.