Qu’est-ce-que l’IMC et comment le calculer online ?

Si vous avez déjà fait un régime ou discuté avec un nutritionniste, alors vous avez sûrement déjà entendu parler de l’IMC. Ce ratio entre le poids et la taille nous donne une indication sur notre état de forme. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Faut-il vraiment prendre ce chiffre au sérieux ? Comment calculer son IMC ? Voici ce qu’il faut savoir !

Qu’est-ce que l’IMC ?

Le sigle IMC exprime l’indice de masse corporelle. C’est une donnée qui vous permet de savoir si vous êtes trop gros, trop maigre ou de corpulence normale, et qui vous aide à définir un poids de forme correct.

Son calcul se fait très simplement à l’aide d’une calculatrice, ou il vous suffit de visiter quelques sites Internet qui proposent des calculateurs d’IMC en ligne. l’IMC = Poids / Taille², pour des personnes entre 20 et 60 ans. Pour les enfants et les personnes plus âgées, il faut quelques données supplémentaires.

Cet indice a été créé par des chercheurs de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), à cause des problèmes d’obésité dans plusieurs pays du monde. Aujourd’hui, les nutritionnistes sont nombreux à étudier la courbe de l’IMC de leur patients, plus encore que celle du poids.

Un indicateur efficace pour prévenir les problèmes de santé

De nombreuses études démontrent qu’un IMC trop élevé peut être un signe de santé défaillante. Lorsque notre IMC dépasse 30, les chances de tomber malade augmentent de 30 %. On trouve de nombreux hypertendus, des personnes ayant fait un AVC, ou encore des malades du diabète, qui ont un IMC de 30 ou plus.

Ce n’est cependant qu’un indicateur, et un IMC trop élevé ne permet pas d’établir un diagnostic. On va uniquement savoir si on est en surpoids, ce qui peut provoquer des maladies cardiovasculaires, ou bien en état de maigreur médicale, tout aussi risqué pour votre santé.

Pas de panique pour autant !

À moins d’avoir un IMC vraiment au-dessus ou en dessous des moyennes, il n’y a pas de raison particulière de s’inquiéter. L’IMC est un indicateur, mais ce n’est pas une science exacte. Tout dépend de notre morphologie. Certains sont grands et minces, d’autres petits et trapus, c’est génétique. Votre poids de forme peut-être hors des normes, sans que votre santé ne soit menacée.

C’est encore plus vrai chez les sportifs. Certains sont très musclés, par exemple dans le rugby ou la natation, et comme le muscle est lourd, l’IMC peut-être trop élevé. C’est encore pire pour les bodybuildeurs qui ont parfois l’IMC d’une personne obèse, alors qu’en réalité, ils sont en excellente santé.

À l’inverse, des coureurs de marathon, ou des athlètes du saut en hauteur, ont un corps plus léger et plus fin. Leur IMC sera très différent de celui d’un amateur de musculation, même si la taille des sportifs est identique.

L’IMC ne fait pas tout…

On peut également avoir un IMC parfait, mais ne pas être en bonne forme. L’IMC ne fait pas de différence entre le muscle et le gras, ou ne donne aucune indication sur l’élimination du sucre dans le corps. Du coup, avoir un IMC parfait ne vous empêche pas d’être un jour victime d’une maladie cardiovasculaire ou d’avoir du diabète. Si votre IMC est parfait, mais que vous buvez beaucoup d’alcool, que vous mangez mal, et que vous fumez comme un pompier, vous aurez bien plus de chance de tomber malade qu’une personne en léger surpoids qui vit plus sainement.

Avoir un bon IMC ne doit pas être une obsession. C’est simplement un indicateur qui va vous aider à calculer votre poids de forme. Si vous faites un régime, l’IMC vous permet de savoir approximativement, combien de kilos vous allez devoir perdre. Gardez donc le sourire si votre IMC n’est pas parfait, un léger surpoids n’a jamais tué personne !

Credit photo : Alex E. Proimos on VisualHunt.com / CC BY-NC

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.