House of Huawei à Milan : Tour d’horizon des nouveautés présentées lors de l’évènement

Une délégation de journalistes belges, dont j’ai eu la chance de faire partie, s’est envolée pour Milan à l’occasion de la « House of Huawei » (premier évènement physique depuis le Covid) afin de découvrir, en avant-première, les nouveautés de la marque chinoise. Au vu du nombre de journalistes (plus que 250), il est clair que Huawei est toujours bien présent et apprécié sur le marché européen !

Après avoir régné sur le marché des smartphones dans le monde (jusqu’à l’embargo de Google) pendant des années, Huawei se concentre à présent sur celui des objets connectés et au développement de son application « Santé ». Voici les produits qui ont été présentés lors de cet évènement.

Huawei Mate Xs 2

Bien qu’ayant annoncé un smartphone pliant techniquement impressionnant, l’Europe n’étant plus un marché porteur pour Huawei, le Huawei Mate Xs 2 n’est pas encore annoncé en Europe.

Nous avons appris, lors de la présentation du Mate Xs 2, flagship de la marque, des informations comme la présence d’un écran True-Chroma 7,8’’ d’une résolution de 2480 x 2200 et d’un taux de rafraîchissement de 240Hz, d’un appareil photo 50MP muni de l’optique Huawei XD Optics dernier cri… et bien d’autres détails techniques qui nous mettent l’eau à la bouche, avant d’apprendre le prix astronomique de 1999€. Lors de la seconde partie de l’évènement, j’ai pu le manipuler et constater que l’écran pliable est d’une grande qualité, qu’il est d’un poids contenu de 255g et d’une dimension réduite (le smartphone pliant le plus fin du marché).

Huawei GT3 Pro

Après la montre Huawei GT3 sortie il y a seulement quelques mois, voici déjà sa grande sœur, la GT3 Pro, un modèle amélioré autant physiquement que techniquement. Avec ses fonctions sportives et son autonomie impressionnante, la Huawei GT3 m’avait séduite (comme spécifié dans mon test) et les promesses de ce modèle « Pro » ne m’ont pas laissé insensible.

Précision du GPS améliorée, possibilité de lire l’entièreté des messages, détails de l’indice d’entraînement (forme physique et fatigue) plus précis et plus complet, mais aussi, et surtout, possibilité d’effectuer un électrocardiogramme (ECG). L’une des grandes innovations, présentées comme telle par Huawei, mais que la majorité d’entre nous ne va jamais utiliser, est le mode plongée jusqu’à une profondeur de 30m.

Une bonne nouvelle supplémentaire, disponible sur d’autres montres de la gamme également, est l’intégration de Komoot qui, pour ceux qui ne la connaissent pas, est l’application de référence en matière de planification d’itinéraires (course, vélo, trail, etc.).

Le tarif est à la hauteur des prestations haut de gamme de la montre, à partir de 369€ pour le modèle homme avec le bracelet en fluoroélastomère (un genre de caoutchouc amélioré) et à partir de 499€ pour le modèle femme avec le bracelet en cuir blanc. J’ai la chance de pouvoir tester la Huawei GT3 Pro pendant 4 semaines, je vous donnerai mon avis dans le courant du mois de juin.

Application « Santé + »

En améliorant son application Santé, nommée « Santé + », Huawei développe davantage les aspects de la santé, du sport, du bien-être et de la nutrition permettant ainsi aux utilisateurs d’être optimum autant au niveau physique que mental. Cette nouvelle application est capable de vous créer des repas sur mesure (selon vos préférences alimentaires) pour rester en bonne santé, ou perdre du poids ou en adéquation avec vos entraînements sportifs.

Une fonction qui m’a particulièrement séduit dans l’application « Santé+ » est l’intégration du coaching alimentaire. Avant d’ingurgiter un produit, vous l’encodez dans l’application et il vous donnera les détails nutritifs sur ce dernier, à l’instar de l’application Yuka. Si le produit n’est pas connu dans la base de données, il suffit de scanner le code barre ou, plus surprenant, le tableau des valeurs énergétiques afin qu’il soit analysé et vous dise, ce qu’il contient (glucide, lipides, protéines), la durée de jogging / marche / vélo qu’il faut pour éliminer les calories pour 100g.

Bien que payante, 7,99€ / mois ou 59,99€ / an, cette application m’intéresse afin de surveiller mon alimentation et d’améliorer ma santé grâce à celle-ci.

Petit bémol, Santé+, disponible sur HMS (Huawei Mobile Services) et Android, ne vous permettra pas d’avoir un « summer body » cet été, car il ne sera proposé qu’en Italie et Allemagne au 30 juin, et à partir de septembre / octobre dans d’autres pays (date à confirmer).

Huawei Watch D

Cette montre connectée est aussi, et surtout, un tensiomètre. Munie d’une pompe pouvant atteindre les 40kPa et 230 mmHg, soit l’équivalent d’un tensiomètre classique, la Watch D sera l’accessoire parfait pour les personnes souffrant d’hypertension. Outre la tension, la montre permet également de mesurer son pouls et de prendre un électrocardiogramme.

Huawei Watch Fit 2 et Band 7

Ces deux montres n’ont montré que très peu d’innovation par rapport aux modèles précédents. Nous espérons pouvoir les tester rapidement pour vous en dire davantage.

Il est évident que Huawei axe sa stratégie commerciale européenne sur les montres connectées, le bien-être et la santé. Elle le fait avec le même professionnalisme et la même implication qu’avec ses smartphones (avant l’embargo Google) et je ne serai pas étonné qu’Huawei devienne leader dans ces domaines d’ici quelques mois ou années.

L’investissement en R&D pour 2021 a été de 22,4 milliards de dollars et emploie 107 000 des 195 000 salariés du groupe dans le monde ! Nul doute qu’on entendra encore parler de Huawei pendant de nombreuses années.

Partager cet article :