Coronavirus : Comment allons nous gérer le télétravail durant des semaines ?

En Belgique, depuis hier mercredi midi, nous sommes tous confinés. Les tondeuses et autres tailles haies des voisins se sont d’un coup mis à vrombir, tel un chant de résistance à l’ennemi commun : le COVID-19. Néanmoins, toutes les entreprises dites “De services” n’ont pas trop le choix : il faut organiser le télétravail pour trois semaines, a minima.

J’ai la chance de travailler dans le département IT d’une grosse boite qui a tout mis en place depuis des années en matière de télétravail. Bref, du jour au lendemain, notre service était 100% éligible au télétravail 5 jours par semaine et nous n’avons pas le choix : Stay at home ! De part cette décision, nous sommes les mieux lotis et nous pouvons dés lors nous protéger d’une éventuelle contamination. Nous avons tous une pensée pour nos agents de terrain qui, eux, seront à l’extérieur ou en contact éloigné avec les citoyens. Mais nous n’avons pas le choix, le service aux résidentiels et aux entreprises doit être assurés. C’est vital.

Toutefois, nous nous demandons tous comment nous allons tenir, sans interaction physique avec nos collègues, nos équipes, nos clients. Terminé les sourires en coin, les vannes débiles, les discussions improbables à la machine à café pour se demander quel sera le prochain modèle de véhicule que nous allons choisir. Alors, certes, nous pouvons remplacer tout cela par des réunions Skype et autre Microsoft Teams mais il faut avouer que, à partir du moment ou plus de cinq personnes sont dans le call, cela devient vite une cacophonie.

S’entendre … et s’écouter.

De fait, en fonction de la qualité de la connexion de chacun, du matériel utilisé, que cela soit via des écouteurs pourris en passant par un casque dernier cri qui supprime les bruits ambiants et le micro de l’ordi couvert de poussière, il est compliqué de s’entendre. Il nous faut donc faire preuve de rigueur et dès lors parler chacun à notre tour, pendant que le micro des autres participants sont sur “Mute”. Bref, on va y arriver.

On sent tout de même que, si la plupart des employés des département IT du Royaume sont en télétravail, et après avis d’autres amis travaillant dans le domaine, cela va très vite devenir compliqué pour ceux qui sont en manque de leur collègue, de regard et, évidemment, de sourire et de rire. Alors, oui, nous pouvons tous brancher notre caméra durant les call mais il faut tenir compte du contexte et du fait que nos gamins sont tous à la maison et qu’un “Papa, tu le trouves comment mon dessin ?!?” peut très vite surgir au travers de la communication avec votre n+1 ou que votre progéniture de 3 ans débarque le cul tout nu dans votre bureau, un rouleau de papier WC à la main en lâchant un “J’ai fait caca tout mou, y en a partout !”.

En conclusion, nous allons connaître des jours et de semaines dans cet état de confinement mais je suis persuadé que la solidarité de chacun fera son chemin et, surtout, que ces “Serial stockeur” vont arrêter de se jeter sur le papier WC, tel des zombies sur des humains en train de voir arriver leur dernière heure dans le pire film d’apocalypse mondiale.

Allez, là-dessus, je vous laisse et je vais m’habiller car je suis toujours en pyjama en train de répondre aux collègues par mail.

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.