BIONIC YOURSELF, l’implant connecté sous la peau.

Nous sommes tbionic yourself 02ous surchargés d’offres pour des montres, bracelets connectés et capteurs d’activités en tout genre et pour tout mesurer. Mais voilà, se sont des “wearables” : ils se portent.

Je vous le dit les amis, dans 10 ans, nous n’aurons plus besoin de vêtir des objets connectés. Non, nous “serons” connectés. Notre corps sera connecté. Amen.

Bionic Yourself est un projet en cours qui avance bien et qui ressemble à une petite capsule de 6 mm d’épaisseur et de 5 cm de long.

Grâce à ce système implanté sous la peau, le dispositif peut envoyer une tonne d’information à rendre jaloux nos fabricants d’objets connectés en tout genre. En effet,  le dispositif  intègre une multitude de capteurs dans un boîtier minuscule composé de silicone de qualité médicale :

  • Un capteur EMG pour mesurer l’activité bioélectrique musculaire
  • Un accéléromètre pour capter les mouvements et donc l’activité
  • Un capteur EMF, détecteur de champ magnétique
  • Un capteur de température
  • Un moteur vibrant
  • Une série de LED servant d’interface par transparence à traverbionic yourself 03s la peau
  • Un module RFID
  • Une puce Bluetooth pour communiquer sans fil avec un smartphone
  • Un capteur d’humidité pour contrôler l’étanchéité de l’appareil
  • Une batterie avec un système de chargement sans fil

Grâce au Bluetooth, le capteur peut être appairé à un smartphone ou une tablette et fournir toutes les mesures en temps réel. Mais ce n’est pas tout. Le capteur pourra aussi interagir avec le monde extérieur.

Enfin, le projet Bionic Yourself est arrivée en demi-finale des Hackaday Prize 2014, où vous pourrez glaner plus d’information. Robocop, c’est donc pour après-demain !

Partager cet article :
Bertrand Mahieu

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.