Les trois quarts des Belges investissent davantage dans le confort de leur habitation en raison de la pandémie

Selon une enquête réalisée par iVOX pour Netatmo, leader de la maison intelligente en France, les Belges réfléchissent davantage à la manière d’améliorer leur confort et qualité de vie à la maison depuis le début du Covid. Le confinement a donné envie aux gens de rendre leur logement plus confortable. Ils sont en outre plus conscients de leur consommation d’énergie, veulent se concentrer davantage sur les économies, et accordent plus d’importance à un cadre de vie sain. Les produits connectés ont donc connu un regain d’intérêt.

Plus d’un tiers des personnes interrogées ont commencé à investir davantage dans l’amélioration de leur habitation en raison de la crise du coronavirus (34 %). Ayant passé plus de temps à la maison à cause de la pandémie, les utilisateurs ont des exigences plus élevées vis-à-vis de leur logement et du confort qu’il leur procure. Plus de la moitié (52 %) des Belges déclarent que la crise du coronavirus leur a donné envie de rendre leur maison plus confortable.

Les jeunes en particulier attachent plus d’importance au confort de l’habitation en raison du confinement

Ce sont les personnes interrogées les plus jeunes, âgées de 18 à 34 ans, qui déclarent le plus ressentir un besoin de confort chez eux. Près des trois cinquièmes (60 %) de ce groupe souhaite que leur logement soit plus confortable. En ce qui concerne les autres tranches d’âge, seulement la moitié des plus de 55 ans déclare la même chose. Les femmes et les hommes ressentent le même besoin de rendre plus agréable le temps passé à la maison. Près de 57 % des femmes interrogées sont dans ce cas, contre 56 % des hommes.

Des objets intelligents à la maison pour faire des économies, améliorer son confort et renforcer la sécurité

Depuis le début de la crise du coronavirus, plus de la moitié des Belges (53 %) accorde davantage d’importance aux économies dans leur logement. En outre, l’étude révèle que depuis mars 2020, près de la moitié (48 %) des personnes interrogées ont accordé plus d’attention à la consommation d’énergie de leur logement. Ainsi, plus de 35 % des personnes interrogées pensent pouvoir réduire leur empreinte écologique en utilisant des objets connectés.

La qualité de l’air et un cadre de vie sain figurent aussi plus souvent parmi les préoccupations des Belges: 50 % des personnes interrogées se soucient davantage de ces points alors que ce n’était pas le cas avant la pandémie. Enfin, 44% des Belges s’inquiètent pour la sécurité de leur domicile.

Un intérêt croissant pour les appareils électroménagers intelligents

Plus de 20 % des personnes interrogées se déclarent plus intéressées par les objets connectés maintenant qu’elles passent plus de temps à la maison. Actuellement, 3 Belges sur 5 (62 %) possèdent déjà un ou plusieurs objets connectés. Les produits intelligents pour la maison les plus répandus se révèlent être les solutions de chauffage intelligents (37 %), les systèmes de sécurité intelligents (34 %) et les éclairages intelligents (27 %).

Les personnes possédant déjà un objet connecté indiquent que les principales raisons de leur achat sont généralement le confort (67 %) et la sécurité (48 %). La durabilité (35 %) et la création d’automatismes dans le logement (26 %) sont également une raison importante.

À propos de l’enquête
L’enquête a été menée en mai 2021 par iVOX pour le compte de Netatmo, auprès de 1 000 consommateurs belges (500 consommateurs belges néerlandophones et 500 belges francophones). Des recherches menées précédemment par Gfk montrent que le marché des produits intelligents a augmenté de 24 % en 2020. Dans sept pays européens (outre la Belgique, l’Allemagne, la France, les Pays-Bas, la Grande-Bretagne, l’Italie et l’Espagne), pas moins de 20 milliards d’euros ont été dépensés sur ce marché l’année dernière.

Partager cet article :