C’est ballot : Une enceinte Amazon Echo partage, à l’insu de son plein gré, un enregistrement à un pote.

Annoncée pour ce mois de mai en France, la « francisation » d’Alexa, la madame qui vous écoute et qui fait ce qu’on lui dit, risque bien d’accuser un peu de retard au vu de ce que s’est passé au States : Un couple était en train de se chamailler, quand, illico presto, l’enceinte Echo a envoyé quelques paroles prononcées à un des amis du couple. Bonjour l’ambiance…

Amazon s’est évidemment confondu en plates excuses et a fourni une bancale, mais certes acceptable, explication de ce glissement dans le monde de l’intelligence artificielle.

Petit rappel pour les incultes hi-tech (que nous respectons) : L’enceinte Echo répond à la voix en moins d’un quart de seconde, il suffit de prononcer le mot « Alexa » pour qu’elle vous écoute et exécute vos ordres du genre « Alexa, peux-tu envoyer un message à Enrico afin de lui demander d’arrêter de chanter ?« . Elle ingurgite, comprend et passe à l’action. C’est un peu le souci cette mésaventure rencontrée par un couple de Portland.

Bref, concernant le gentil couple, l’enceinte à compris « Alexa » (ils étaient en pleine dispute) et a envoyé la sauce à un ami présent dans la liste de contact. En effet, l’appareil a cru comprendre une instruction du type « Envoyer un message » et le dit ami a reçu une partie de la conversion. La honte totale.

Amazon nous renvoie vers un « Bug très rare » qui allie des circonstances à des paroles particulières. Sans blague.

Du coup, Alexa, en version française, est de nouveau reporté aux calendes grecques (mais qu’est-ce donc que ces calendes ?)  et mon enceinte Sonos One attend de plein pied l’envie d’écouter ma douce voix pour lui ordonner « Hey Alexa, tu me joues du Grand Jojo pour les Diables Rouges« . Elle risque de rester muette comme une carpe bretonne.

Le mot français provient directement de l’adjectif latin, avec un sens plus général. « Renvoyer aux calendes grecques » (Ad kalendas graecas) signifie « repousser indéfiniment la réalisation d’une action ». En effet, les Grecs n’ayant jamais eu decalendes, l’expression fait référence à une date inconnue.

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.