Activer votre Bluetooth en permanence peut vous exposer à des risques non-négligeables

L’activation permanente de la fonctionnalité Bluetooth est une habitude fréquemment constatée chez les utilisateurs de smartphones. Pourtant, celle-ci évoque de véritables risques concernant la cybercriminalité. Quelles sont ces menaces souvent ignorées ? Est-il judicieux d’installer un VPN en tant que solution complémentaire ? Cet article répondra à ces questions.

Le Bluetooth, une fonctionnalité devenue indispensable

Transférer des données sans frais

Conçu en 1994 par le fabricant Ericsson, le Bluetooth (ou BT) est une technologie sans fil qui permet de transférer des données sans frais. Evidemment, cette fonctionnalité impose une proximité limitée entre deux appareils.

Initialement, la liaison par Bluetooth garantissait exclusivement le partage de médias (images, musiques, vidéos…). Cette solution était alors essentielle pour personnaliser un téléphone portable en configurant des sonneries ou fonds d’écran.

Une technologie idéale pour de nombreux accessoires

Depuis quelques années, de nombreux accessoires firent leur arrivée sur le marché des produits « high-tech ». Les oreillettes sans fil, les autoradios BT ou encore les montres connectées ravirent les consommateurs où le Bluetooth devenait une solution indispensable.

Certains appareils compatibles remportent un succès indiscutable auprès des Français. Cet article publié sur le site Lefigaro.fr affirme ainsi que les enceintes BT sont considérées comme l’un des produits phares de l’été 2019.

Quelles sont les performances maximales du Bluetooth ?

De nombreux internautes s’interrogent sur les performances maximales du Bluetooth.

Dans un premier temps, il est essentiel de rappeler que cette technologie évolue depuis 1994. En effet, plusieurs versions peuvent être définies en fonction des appareils. De nos jours, le Bluetooth v5 est intégré à la majorité des smartphones commercialisés. Une autre solution nommée BLE (Bluetooth Low Energy) fut spécifiquement conçue pour optimiser l’autonomie des appareils.

La portée maximale du BT est définie en fonction de la classe de cette fonctionnalité :

  • Environ 1 mètre pour la classe 3
  • 10 mètres pour la classe 2
  • Jusqu’à 100 mètres pour la 1ère classe

Certes, ces performances sont utiles pour assurer une communication optimale entre 2 appareils. Toutefois, celles-ci peuvent également maximiser la visibilité d’un équipement.

Quels sont les risques liés à une activation permanente ?

Une méthode de hacking nommée BlueBorne

L’activation permanente du Bluetooth peut effectivement vous exposer à des risques non-négligeables liés à la cybercriminalité. Ces menaces furent découvertes par Armis, une société spécialisée dans le domaine de la cybersécurité. En effet, plusieurs failles de sécurité du protocole appliqué permettaient aux pirates de réaliser des intrusions via le BT d’un appareil. Depuis, cette méthode de hacking nommée BlueBorne concerne les accessoires, mais également les ordinateurs portables équipés du Bluetooth.

Des appareils Android particulièrement concernés

Le protocole BNEP (Bluetooth Network Encapsulation Protocol) est exclusif aux systèmes Bluetooth. Objectivement, les appareils Android sont particulièrement exposés aux risques relatifs au BlueBorne. Cependant, de multiples témoignages confirment que les équipements Apple (iPhone, iMac et iPad) peuvent également subir ces intrusions par BT.

Les versions précédentes du Bluetooth permettaient aux pirates d’analyser et d’identifier les appareils à proximité, et ce, pendant 90 minutes après la désactivation du Bluetooth. Pour en savoir plus à ce sujet, n’hésitez pas à consulter cet article disponible sur le site 01net.com. Depuis, le BT v5 et le BLE corrigent ce dysfonctionnement. Les smartphones et tablettes d’anciennes générations sont donc bien plus exposés aux tentatives de hacking.

Quelles peuvent être les conséquences en cas de piratage ?

Le vol de données personnelles

La première préoccupation concernant le BlueBorne concerne le vol de données personnelles. En effet, toutes les informations stockées sur un appareil piraté peuvent être consultées, copiées ou effacées. Qu’il s’agisse d’un équipement professionnel ou non, cet accès non-désiré se résulte souvent par la proposition d’une rançon (ransomware).

L’installation de fichiers indésirables

Une tentative de piratage depuis le Bluetooth d’un appareil peut également se résulter par l’installation de fichiers indésirables (malwares). L’utilisation d’un antivirus sera évidemment nécessaire pour supprimer ces données.

Comment sécuriser votre appareil ?

Sans conteste, la désactivation de la fonctionnalité Bluetooth en cas de non-utilisation est essentielle. Par ailleurs, cette solution optimisera l’autonomie de votre appareil. En effet, cette configuration vous permettra de réduire jusqu’à 10 % votre consommation énergétique.

Est-il judicieux d’installer un VPN ?

L’installation d’un VPN ne corrigera pas les failles de votre Bluetooth. Néanmoins, cette solution est essentielle pour maximiser la sécurité d’une connexion Wifi ou 4G tout en garantissant l’anonymat sur le web. Bref, les réseaux privés virtuels sont complémentaires et méritent amplement votre intérêt.

Pour conclure

Les appareils équipés du Bluetooth sont effectivement concernés par la cybercriminalité. Le vol de données sensibles et la propagation de malwares inquiètent toujours plus les utilisateurs. La désactivation de cette fonctionnalité et l’installation d’un VPN sont préconisées.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.