Test de MyFox Home Control : simplicité unique !

Bon, en route pour ce test du pack « Security Plus » de MyFox Home Control. Je teste et je rédige en même temps, nous sommes donc en pur « live ». Alors, prenez le temps, nous allons essayer d’être complet.

1. L’installation

Le packaging

Le voilà, le colis tant attendu : la boite et son contenu respire la confiance. Au déballage, chaque élément est parfaitement rangé dans son propre emballage et cela nous donne vraiment l’impression que « Tout va bien se passer« . Bien. La mallette contient une centrale à raccorder au réseau, un capteur Intellitag, un détecteur de mouvements, une télécommande et une sirène intérieure.

Le petit « Guide de démarrage » est bien en évidence, nous allons donc commencer par cela : lisons la doc !

Créer un compte et connecter la centrale

Et bien, la doc, il faut l’avouer, je n’en ai pas vraiment besoin car il suffit de se connecter sur le site de configuration de MyFox : http://myfox.me/start. Après quelques écrans, le système me demande d’entrer les deux numéros de série présents au dos de la centrale pour ensuite connecter celle-ci à ma box Internet. Je confirme et, magie, mon boitier fait un joli « bip » et je m’aperçois que tout semble fonctionner au niveau de la connexion : une fenêtre de mise à jour apparaît. Après à peine 3 minutes, mon système est à jour.

En résumé, après 7 étapes et 5 minutes, je suis déjà en confiance et c’est parfait. Un petit mail de confirmation vient s’ajouter à tout cela afin de vous rappeler vos login et mot de passe, à conserver précieusement. A titre de comparaison, j’ai l’impression de me retrouver dans l’excellent concept de configuration des caméras HomeMonitor de Y-CAM Solutions, déjà testées sur Tinynews. Bref, nous sommes en terrain connu : c’est simple et efficace. J’en redemande.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ajouter un composant

Je me retrouve alors devant un fort joli Dashboard qui sent bon le professionnalisme : c’est sobre et soigné. J’apprécie. Un petit lien « Add a device » m’interpelle, je vais donc faire en sorte d’ajouter un détecteur. Le système me demande alors quel type de dispositif je souhaite ajouter : il y en a pour tous les goûts et on remarque déjà que MyFox offre une belle grande brouette de détecteurs, caméra, module GPRS et capteurs en tout genre. Tout cela me semble bien complet et mon sourire ne fait que s’agrandir.

Je choisi donc d’installer un module de détection de mouvement, le « Motion detector« . La centrale me montre d’un « Bip » qu’elle va enregistrer un nouveau dispositif. Ludique. Je prends le détecteur et le sort de sa boite, je retire la languette de protection de la batterie et … rebip de la centrale : la connexion est établie. Le détecteur clignote en rouge pour ensuite s’éteindre. L’interface Web me demande alors de donner un nom à ce détecteur, appelons-le « Chambre Jeremy », ça fera plaisir à mon fils qui va encore partager ce test avec ses potes.

Ensuite, on m’indique de placer le détecteur, fourni avec un support monté sur rotule, en me donnant quelques précieux conseils. Voilà, c’est terminé pour le détecteur de mouvement. Temps d’installation : 5 minutes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Ajouter un Intellitag

Après cela, je me lance dans l’installation de l’ « Intellitag ». Il s’agit d’un capteur intelligent qui détecte un début d’intrusion sur une porte, une fenêtre, un velux ou une porte garage. L’écran de configuration me demande d’ailleurs où je souhaite l’installer. De sympathiques pictogrammes me guident au travers de la configuration et c’est de nouveau simplissime.

Ensuite, on mesure vraiment le travail de MyFox : rien n’est laissé au hasard, nous avons même une petite vidéo explicative pour le placer correctement. Il n’y a plus qu’à dévisser le clapet arrière avec le tournevis fourni et placer la batterie, fournie également. Une fois la pile placée, le petit « Bip » devenu habituel nous confirme que la connexion est établie avec a centrale, il n’y a plus qu’à le placer sur son support au préalable fixé à la porte, grâce à son adhésif.

Le « Bip » final intervient, tout est en ordre. Un petit détail demande à être vérifié : ouvrir et fermer la porte afin de calibrer le système. Terminé. Temps d’installation : 7 minutes. Oui, il a fallu dévisser deux vis, ça prend un peu plus de temps. Sans compter que j’écris ces lignes en même temps. Soyez concilient.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ajouter une sirène intérieure

Rien ne peut m’arrêter dans cette folle quête de la simplicité, je me lance corps et âme dans l’installation de la sirène intérieure. Soyons fou ! Je sélectionne la sirène dans l’interface et celle-ci me demande d’insérer quatre piles dans une espèce de berceau à replacer dans le boitier qui ressemble un peu à une mangeoire pour mésanges en hiver. J’entre le nom de la sirène et, hop, encore une affaire rondement menée en moins de 5 minutes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ajouter une télécommande

Encore une opération aisée pour enfant à la maternelle : Je place la pile, j’appuie simultanément sur le bouton « Maison » et « Cadenas Ouvert » et le bip rassurant fait de nouveau son apparition : c’est connecté. Deux minutes à tout casser, on frise l’insolence tellement c’est rapide.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Ajouter une caméra

Ah ! Là, j’ignore pourquoi, mais je sens que ça va se corser. Allons-y ! Un peu de bricolage à l’horizon, le système demande de monter l’axe de fixation et le pied. Bon, ça ne semble pas trop compliqué, je n’aurai même pas besoin d’appeler ma femme pour qu’elle m’explique. Sans rire, le support est en métal et l’ensemble a un look sympa, bien que je trouve la caméra un peu trop massive. Néanmoins, MyFox est compatible avec d’autres caméras, la liste est disponible directement dans l’interface, donc Panasonic.

Ensuite, direction ma box Internet où je connecte la caméra via le câble fourni afin qu’elle s’auto-installe sur le réseau. Une fois les petites LED allumées, la caméra est prête à être pleinement configurée. J’entre son nom ainsi que son adresse MAC présente sur le dos de la caméra et c’est parti pour la configuration du WiFi.

Le système analyse correctement les différents réseaux présents et ils se présentent à moi, il ne me reste plus qu’à sélectionner le bon réseau et entrer son code d’accès. Après quelques secondes, il me demande de déconnecter le câble réseau pour vérifier si l’accès WiFi fonctionne pleinement. Bouclé en 10 minutes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous en avons terminé pour la configuration de tout ce petit monde de joyeux éléments de protection.

Alors, pour faire simple : Déballer le tout, installer tout le système, prendre les photos, rédiger cette partie de l’article m’a pris, au total, deux heures. Zéro problème, tout est clair, je suis très enthousiaste et, tant mieux pour vous, je continue ce test, toujours gonflé à bloc par tant d’aisance.

2. L’utilisation

N’y allons pas par quatre chemins : J’ai évalué le système rapidement et simplement. J’ai en effet armé la centrale d’alarme en mode « Partielle » afin que seuls les détecteurs périphériques de l’habitation soient activés. Autrement dit : Testons l’Intellitag et simulons un début d’effraction !  Je précise que j’ai simplement installé le système et que je n’ai encore rien configuré au niveau des alertes. Et bien, c’est assez bluffant. J’essaie de secouer la porte, je simule quelqu’un qui essaie de forcer la porte en la cognant avec l’épaule. Résultat : un premier son d’avertissement discontinu est émis par la sirène. Je continue à cogner avec mon épaule et, bam ! La sirène hurle. Fort bien ! Ce premier test est donc concluant : MyFox Home Control fait son job, et le fait bien !

Installer l’application smartphone

Qui dit alarme connectée, dit application pour smartphone afin de pouvoir la gérer à distance. Disposant d’un iPhone 5S, j’installe l’App « MyFox Home Control », je m’identifie et me voilà en terre bien connue après 3 minutes. Je peux en effet armer mon système (partiellement ou totalement) et le désarmer à distance, où que je sois et quand je le veux. Le tout est très réactif, il faut à peine 2 secondes pour que le système réagisse à mes demandes d’activation de l’alarme.

Plusieurs fonctions sont disponibles au sein de l’App : Visualiser les caméras à distance (son inclus), enregistrer et surtout, jeter un œil aux historiques. Si vous avez bien lu le début de ce test, j’avais simulé une effraction sur la porte de la cuisine. Et bien, c’est ici que je vais pouvoir visualiser ce qui s’est passé. Oui, dès qu’une intrusion est détectée, la caméra enregistre et les images sont directement disponible dans le Cloud et donc, sur votre smartphone. Malin. Concrètement, cela vous permet de « lever le doute » lorsque vous recevez une alerte. Il ne vous reste plus qu’à prévenir, éventuellement, les forces de l’ordre qui arriveront rapidement… ou pas.

 

Créer des scénarios 

L’un des gros avantages par rapport à la concurrence, ce sont les scénarios. Mais qu’est-ce donc ? Prenons un exemple concret : « Je souhaite que mon système se désarme tous les mardi à 8h et se réarme à 12h, juste après le passage de l’aide ménagère ». OK ? Allons-y. Direction scénarios.

En quelques étapes, je défini le déclencheur. Dans mon cas, il s’agit d’un déclenchement périodique. Ensuite, je sélectionne l’heure et le jour de la semaine. Enfin, je défini l’action : Désarmer. Simple, non ? A l’inverse, je peux dès lors armer le système à des horaires totalement différents chaque jour. Vraiment unique.

Vous l’avez compris, il est possible de créer des scénarios pour à peu près n’importe quel type d’action mais la liste risque d’être infinie.

Créer des scénarios IFTTT

Vous connaissez IFTTT ? Non ? Ouille. Il s’agit d’un service qui existe depuis quelques années et qui prend un essor majeur avec l’arrivée de tous ces objets connectés qui envahissent notre quotidien. Pour faire simple, le système fonctionne sur base de « recettes ». IF This, Then That (IFTTT). Un exemple que j’utilise tous les jours de manière automatique : « SI je reçois un mail avec une pièce jointe, ALORS sauvegarde le fichier dans un répertoire de Google Drive » ou encore « SI je suis identifié sur une photo Facebook, ALORS sauvegarde là dans Google Drive ». Bon, évidemment, avec MyFox, nous avons d’autres exemples plus utiles et il en existe des dizaines : « SI je m’approche de mon domicile, ALORS désactiver l’alarme« , « SI je m’éloigne de plus de 2 km de mon domicile, ALORS armer mon système« . Compris ? Bien. Inutile de dresser la liste complète dans cet article, nous en avons pour trois mois.

Les services MyFox 

Hormis le prix d’achat du « Pack Security » qui coûte 599,99€ et 749,99 € avec la caméra, différents services sont proposés par la société française. L’offre « BASIC« , gratuite, offre déjà pas mal d’avantages : Commande à distance via smartphone, visualisation des cameras, alertes email illimitées et 3 mois de stockage des images dans le Cloud. Si vous optez pour le pack sans caméra, l’offre gratuite peut suffire.  Ensuite, l’offre varie de 2,49€ à 9,90€ par mois selon les options décrite dans le tableau ci-dessous. C’est franchement bon marché pour ce type de services.

myfox offres

 

Conclusions 

Alors ,vraiment, ce Pack MyFox m’a totalement bluffé  tellement il est simple à installer et à configurer. J’adore. C’est bien pensé, professionnel jusqu’au bout des ongles, convivial et, sincèrement, je n’arrive pas à trouver d’inconvénient majeur au système, du moins du point de vue de son installation. Bon, je n’y ai passé que quelques heures et l’avenir me dira si le système tient la route.

D’autres tests viendront, j’en suis certain. J’ai maintenant hâte de l’utiliser au jour le jour et, peut-être, vous faire découvrir d’autres capteurs ou périphériques MyFox dans les prochaines semaines.

 

 

Résumé
Date
Produit
MyFox Pack Security +
Avis
41star1star1star1stargray

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.

5 pensées sur “Test de MyFox Home Control : simplicité unique !

  • Ping : ARLO, la nouvelle caméra (vraiment) sans fil de NetGear

  • Ping : MyFox Home Alarm : Connectée, design et simple à installer

  • 8 août 2015 à 23 h 09 min
    Permalink

    aucune critique, tout est formidable ? C’est surprenant. permettez-moi de partager mon expérience client. Les interrupteurs Dio ne fonctionnent pas toujours. Sur les 4 achetés, il y en a qui refuse désespérement de répondre aux sollicitations de la centrale. J’ai un capteur Intellitag dans le garage en sous-sol, distance par rapport à la centrale : 10m. La centrale perd le signal par intermittence, et donc je reçois des alertes inutiles. Et donc le capteur ne sert à rien. Sans parler du logement des deux piles, extrêmement serré : il m’a été impossible de sortir les piles sans endommager le berceau… .Alarme professionnelle ? J’en dispose d’une qui m’a coûté quelque 2500 euros. Les capteurs sont reliés par fil. C’est à ce jour la seule technique fiable pour être sûr que quelle que soit la maison, sa construction et la distance entre la centrale et les capteurs, il y ait à tout moment du signal. Je l’ai depuis 2006 , aucun problème. Je voulais utiliser le système MyFox en complèment. Et bien vu ses limitations, je me suis résigné à en faire un simulateur de présence avec activation de lumière.Et du coup, ca fait cher…

    • Bert
      9 août 2015 à 16 h 50 min
      Permalink

      Bonjour Domi,

      Merci beaucoup pour ce retour d’expérience. Le test, comme vous pouvez le constater, portait sur l’installation et la configuration du système et non sur sa fiabilité dans la durée. Mais je suis certain que les concepteurs du produits seraient heureux de connaitre votre feedback. A très bientôt !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.