Stephen Hawking : “Il est temps de quitter la Terre”

mars-09

Vous le savez, ce grand pitre de Donald a décidé que polluer était bon pour l’économie des Etats-Unis et que cette pollution l’inquiétait peu. D’après lui, on fait grand bruit de tout ce bazar climatique et il ne voit pas où est le problème de rejeter, dans l’atmosphère, autant de crasses que les poumons d’un fumeur en phase terminale. Néanmoins, Stephen Hawking crie haut et fort : La Terre, c’est fini, il faut migrer ailleurs.

Stephen, toujours à l’affut du dernier synthétiseur vocal, a récemment déclaré en Norvège qu‘il était temps de reprendre les missions habitées sur la Lune, afin de s’exercer au futur job d’explorateur de nouveaux mondes galactiques. Non, il ne parle pas de se lancer dans la quête de trous de vers ou de foncer tête baissée vers le mur de Planck pour se le prendre de face, mais bien d’envoyer des colons sur Mars afin de, in fine, quitter cette foutue Terre, rongée jusqu’à la moelle.

Convaincu que la race humaine doit s’enfuir illico presto de la planète bleue, Stephen Hawking a enfoncé le clou du pessimisme en ajoutant que la place manquait et que les Hommes n’ont toujours pas compris qu’ils tuaient ce monde à petit feu, sans retour possible à la normalité. Il ajoute que ce type de nouveau programme ambitieux stimulerait les jeunes, ainsi que l’intérêt pour d’autres domaines, comme l’astrophysique et la cosmologie. Vous pouvez donc gentiment proposer ce type d’orientation à vos ados en quête de sens scolaire, c’est déjà ça de gagné.

mars

Il s’est également penché sur le fait que tout effort visant à renforcer un programme spatial pourrait être mieux utilisé afin de lutter contre les problèmes croissants qui se produisent ici sur terre. Le scientifique a souligné qu’il ne niait pas l’importance de lutter contre le changement climatique, mais la nécessité de coloniser une autre planète découle de l’idée que nous ne serons peut-être pas en mesure de sauver celle-ci. Triste constat, la Terre va mourir un peu plus rapidement que prévu. Je vous ressers un Xanax ou un Temesta ?

hw

Le célèbre physicien a aussi parlé de  Donald Trump, en avouant que le président américain «aurait peut-être pris la décision la plus grave à propos du changement climatique». Charmant. Bref, il faut se barrer de cette planète, et vite. Très vite.

On se repasse Interstellar ?

Partager cet article :
Bertrand Mahieu

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.