Notre-Dame : Une plateforme de don déjà ouverte. Et si cela devait arriver en Belgique ?

Malgré le désastre, nos amis français arrivent à se rassembler et, surtout, à agir rapidement dans l’ordre et la méthode. Je suis toujours subjugué par la vélocité à laquelle ils arrivent à réagir dans ce genre de situation où l’émotion est forte car, chez nous, en Belgique, cela aurait été un peu plus compliqué d’ouvrir une plateforme de don en moins de 24 heures.

En Belgique, il aurait fallu attendre le résultat des élections car, vous le savez, le gouvernement est en affaire courante. Par la suite, il aurait fallu dresser un cahier des charges précis (en quatre langues) afin de déterminer les besoins de la plateforme de soutien et de don, la faire valider pour ensuite l’envoyer aux soumissionnaires (Européens) qui auraient tous droits à trois séances de questions/réponses, en présence de douze fonctionnaires triés sur le volet selon une répartition exacte entre francophones et néerlandophones.

Une fois les cinq soumissionnaire désignés en “short list”, il aurait alors fallu les interroger sur leurs compétences à créer un site web sécurisé et c’est donc la que le Service Fédéral contre le Cybercriminalité devrait intervenir.

Après validation et désignation de la société qui mettrait en place le site de trois pages et demie, il aurait ensuite été important de désigner une autre société pour héberger le site ou le rendre compatible avec le système d’authentification du Service Public Federal afin de tenir compte du don et le répercuter directement dans la déclaration fiscale sur Tax-On-Web, même si je pense que ce genre de compétence est plutôt du régionale, mais je peux me tromper en matière de don. Bref, 6 mois se seraient écoulés. On en rigole mais je pense que certains d’entre-vous devraient s’y retrouver.

En France, c’est simple, un gars c’est bougé le popotin pour créer tout ça en deux heures tapantes, entre le café de 6 heures et la baguette jambon/beurre du midi avec les collègues, qui ont évidemment servis de béta-testeurs. De l’action et du pragmatisme, je vous le dis.

Non sans rire, il s’agit de la page de don du Centre des Bâtiments Nationaux et, évidemment, elle existait déjà, seule une “Landing page ” a été créée à cet effet.

Le site officiel pour les dons est dispo ici : https://www.rebatirnotredamedeparis.fr/

 

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.