Et voici les Googlefières …au pays de Gandhi

Le géant de l’internet, Google, travaille actuellement avec le gouvernement indien sur un projet pilote visant à fournir de la connectivité internet à l’aide de gros ballons. Plus de 232 années après leurs premiers essais, peut-on désormais certifier que les frères Montgolfier étaient des visionnaires de l’accès internet haut débit via le ciel ?

En effet, dans le cadre du projet Loon déjà présenté sur Tinynews, Google utilise de grands ballons flottant à une hauteur de 20 kilomètres au-dessus du plancher des vaches sacrées pour transmettre des services internet. Cette technologie a déjà été éprouvée en Nouvelle-Zélande, en Californie et au Brésil.

loon 07

C’est Google, dit-on, qui a approché le gouvernement indien afin de faire décoller le projet Loon. Ce dernier vient tout juste de répondre favorablement à la firme de Mountain View qui pourra enfin la voir, la montagne, et himalayenne de surcroît.  Les Sherpas n’ont qu’à bien se tenir !

Selon une source officielle du pays des Maharajas, un comité a même été formé sous la gouvernance du Ministère des Communications et des Technologies de l’Information.

Initialement, Google envisageait d’établir un partenariat avec BSNL, le Proximus indien,  pour tester cette technologie avec une bande de fréquences de 2,6 GHz. Un porte-parole de Google a toutefois refusé de commenter ces informations. Ces nouvelles googlefières, utilisées pour les services 4G, ont le potentiel de remplacer nos bonnes veilles antennes GSM et leur déploiement qui donnent parfois… certains maux de tête.

Selon Google, chaque ballon peut fournir une connectivité dans un rayon de 20 kilomètres en utilisant une technologie de communication sans fil appelé LTE (Long Term Evolution)  très proche de la 4G.

loon 04

Les partenaires du projet Loon partageront le même réseau cellulaire que les entreprises de télécommunications permettant ainsi aux gens d’accéder directement à internet partout à partir de leurs téléphones intelligents et autres appareils LTE.

Google utiliserait des panneaux solaires et de l’énergie éolienne pour alimenter les équipements électroniques placés dans des aérostats, sans aérostier, en sustentation tout au long de la journée.

Une source anonyme a déclaré que Google souhaite opérer en tant que fournisseur « de services technologiques »  et non en tant que fournisseur « de services internet ».

loon 05

Dans le cadre d’un projet complémentaire, Google projette d’assurer une connexion internet au sol à l’aide de 8 grands drones solaires. Ils n’ont toutefois pas encore reçu l’aval des autorités.

Moralité : “Quand les condors des Andes voleront au pays de Ghandi, les vaches sacrées auront un accès haut débit“.

 

Dave Dionne

Dave Dionne

Ni Belge, ni hi-tech, ni connecté, la preuve que n’importe qui peut écrire n’importe quoi, mais…pas sur n’importe quel site!