Proximus Pickx : Que faut-il attendre de la nouvelle offre ?

Après le ramdam généré par la modification de l’ordre des chaines qui devenait totalement hiératique (et qui l’est encore), tout comme la modification de son interface (pour laquelle je me demande quelle est vraiment la valeur ajoutée), l’opérateur lance donc son Proximus Pickx ainsi qu’un nouveau décodeur.

Il ne faut pas se le cacher, la télé de papa sombre dans l’oubli et ce n’est pas mes deux ados qui me contrediront : Ils ne « regardent » plus la TV, ils « choisissent » quoi, quand et sur quel support la regarder. Débuter Unabomber sur Netflix et poursuivre sur leur smartphone en version « locale » est devenu une habitude que rien ne fera changer, tout comme leur capacité à télécharger sur leur iPad quelques films à regarder dans l’avion, en toute légalité, on s’entend.

Proximus l’a bien compris et tente donc de se renouveler. Du moins, on l’espère… Au programme, une version repensée de son offre qui mêle, dans une seule interface, le direct, le replay et la VOD, le tout secoué grâce à un savant algorithme mais aussi via une classification plus traditionnelle (série, film, émission, etc.). Il faut bien que papa s’y retrouve aussi.

Tout ce petit monde sera disponible sur la TV, la tablette, l’ordi et le smartphone, bien entendu. Bref, Proximus essaie de remonter la pente et de s’adapter aux Netflix et Amazon, sans oublier l’ami Disney qui débarquera prochainement dans l’univers du streaming.

L’opérateur belge a aussi annoncé un nouveau décodeur « v7 4K » totalement motorisé par Android P. Une bonne nouvelle pour toute personne qui ne dispose pas encore de Smart TV mais aussi pour celles qui en possède une. En effet, les TV intelligentes sont ballotées entre systèmes d’exploitation Android ou propriétaires, sans oublier les développeurs d’App qui doivent s’adapter au tout venant et à la capacité hors norme des constructeurs à changer de version d’OS comme de chemise.

Bref, Proximus signe une nouvelle orientation qui pourra enfin aligner tout le monde sur un décodeur (disponible dans quelques mois seulement) et des App sous Android, offrant dés lors la possibilité d’installer tout et n’importe quoi sur sa TV, en espérant que toutes ces brouettes d’applicatifs communiquent efficacement ensemble, bien entendu.

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.