Facebook Stories : Une fonctionnalité morte-née ?

st-00

Nous vous en parlions la semaine dernière, Les “Stories” sont arrivées au sein de votre App Facebook afin d’imiter un tant soit peu l’ami Snapchat et partager vos élucubrations quotidiennes de façon éphémère, accompagnées de filtres tous plus inutiles les uns des autres.

Je suis un utilisateur bête et méchant du réseau social : Je poste des photos de vacances, partage quelques articles intéressants et, surtout, me moque gentiment de mes amis et connaissances en me transformant en troll ironique au sein de leurs commentaires.

Depuis le début du mois, je bénéficie donc d’une barre d’un bon centimètre de hauteur sur l’écran de mon iPhone. Celle-ci stagne, tel un reste de pâtée informe dans le bol de mon chat. Elle ne sert à rien, encombre l’espace et je n’ai qu’une envie : La jeter à la poubelle. J’ignore votre état d’esprit, mais j’ai la furieuse impression que personne, je dis bien “personne” n’utilise les Stories.

En effet, l’utilisation de Facebook a toujours été très impulsive, construite sous la forme de posts ou d’états d’esprits soudain et pas d’histoires construites au fur et à mesure de la journée. J’ai aussi l’étrange sentiment que Facebook veut bouffer à toutes les écuelles et, si il n’est pas capable d’inventer sa propre fonctionnalité, il va la piquer ailleurs pour l’intégrer dans une App déjà bien chargée aux hormones de croissances. Pour rappel, à l’origine, Messenger faisait partie intégrante de l’App Facebook. Si, si, souvenez-vous !

st-02

Faites un simple test : Jetez un oeil à cette barre de “Stories” et constatez que personne n’a créé de Story parce que personne ne les regarde ! Qui prendra le risque (!) de créer un flux de photos regardé par deux potes et demi alors qu’un simple post peut être liké par vingt ou trente personnes ? La réponse est dans la question.

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.