Dark Pattern Design : Comment le design de certains sites vous manipule …

Vous connaissez ce scénario : Vous êtes sur un site de téléchargement et voulez télécharger un logiciel (logiquement). Vous êtes sur la page du programme en question et vous cliquez sur le gros bouton de téléchargement. À la place de lancer le téléchargement, vous êtes redirigés vers une autre page. Zut. C’était une publicité.

Oui, vous savez que c’était intentionnel et, oui c’est un mauvais design calculé. Cette pratique est monnaie courante sur le net et vous verrez qu’il existe bien d’autres techniques du genre, parfois plus subtiles, conçues pour vous tromper. Bienvenue dans le monde du Dark Pattern DesignLe design utilisateur au service de la manipulation.

Dans sa définition la plus simple les Dark Patterns (retenir dark) sont un ensemble de techniques utilisées en design d’interfaces pour tromper et forcer un utilisateur à commettre une action souvent involontaire. Cette action peut être un clic sur une pub, un achat ou même une inscription à un produit. La définition du terme vient d’un chercheur en design, Harry Brignull, qui a conçu un très beau site expliquant le phénomène. Le site est dans la langue de Shakespeare. Je vais donc essayer de vous résumer tout cela le plus clairement possible.

La manipulation au service des entreprises Web

Le design utilisateur (dont je référerai parfois comme UX Design) est une expression qui apparaît souvent dans la conception des sites Web ou des applications mobiles. À la base, il est conçu pour être au service des gens. Il existe par contre une partie plus sombre à la force (ça me chatouillait) du UX Design, et les grosses compagnies comme Facebook, Amazon ou Google s’en servent tous les jours. Voici deux exemples parmi les plus communs:

Suppression difficile des comptes. Essayez de trouver par vous-même une manière de supprimer définitivement votre compte Facebook ou Amazon (sans le désactiver). Ces entreprises ont tout mis en leur pouvoir pour vous éviter de supprimer votre compte. C’est possible, mais il faut passer une série de tactiques trompeurs pour y arriver.

Les conditions d’utilisation et les termes de vie privée. Beaucoup en sont coupables. L’idée est d’intentionnellement rendre un texte légal tellement long que la très grosse majorité des gens ne le liront jamais. Vous cochez “j’accepte” sans la pleine conscience de ce que vous venez de signer. Voilà comment Facebook s’en sort légalement dans beaucoup de situations, dont vendre nos données aux annonceurs.

Dans certains cas, ces mauvaises pratiques peuvent se retourner contre l’entreprise. En 2015 LinkedIn a du payer 13 millions de dollars dans une poursuite visant une de leurs pratiques trompeuses en design. Les membres affectés, lors de leur inscription au site, envoyait à leur insu des demandes de connexion non désirées à leurs contacts email.

Un mauvais design est souvent intentionnel

Très souvent, ce que l’on pense être un cas de mauvaise interface est en fait exprès. Prenez par exemple un newsletter qui n’affiche pas clairement son option de désinscription. Ceci est également une pratique courante. Ce n’est pas un “oubli” que de ne pas avoir surligné le lien “se désabonner”. Les petits comiques le savent. Si vous ne trouvez pas, éventuellement vous abandonnerez.

Le cas de design calculé est aussi applicable pour les frais cachés. Vous tentez d’acheter un produit et à la dernière minute vous vous rendez compte qu’il y a des frais supplémentaires non spécifiés. Certaines entreprises vont plus loin, allant même jusqu’à ajouter des produits dans le panier sans que vous l’ayez demandé.

En conclusion, il est important de reconnaître ces types de manipulations liés au design en ligne et d’en parler pour que d’autres ne tombent pas dans le piège.

Source : https://uxknowledgebase.com/dark-patterns-3b41ed7a690e

À lire aussi- Comment les entreprises sur Internet vous manipulent à faire ce qu’ils veulent. Article en lien que j’ai publié sur mon blog.

Théophile Nzungize

Je suis le créateur et éditeur d'un petit projet du nom de Techlistes tant sur le blog que sur YouTube. Je contribue sur Tinynews pour vous partager ma passion pour le High-Tech avec un point de vue accessible. Oh euh...je viens du Québec en passant.