Test du Drone Parrot Bebop à La Clusaz

Pour les vacances de cet été, j’ai eu la chance d’avoir en test le Bebop Drone de chez Parrot.

Me voici donc à La Clusaz, superbe station de ski qui, l’été, se transforme en magnifique plaine de jeux pour petits et grands. Je suis donc tout excité à l’idée de découvrir ce petit joujou bourré de technologie.

bebop 04

Une fois l’application installée sur mon iPad ainsi que sur mon smartphone Android, me voici paré à faire décoller la bête.

Une petite lecture de l’aide intégrée à l’application me donne assez rapidement les options de contrôle et les mises en garde de son utilisation. Je conseille grandement cette lecture avant la première utilisation !

bebop 02

Lors de promenades ou à l’heure de la sieste, dans des endroits bien dégagés, je me lance dans l’apprentissage du maniement du drone.

Un vol après l’autre, je découvre de nouvelles fonctionnalités, telles que les limitations des options de vols, de vitesses ou de distances et, surprise, il est même possible d’effectuer des figures en plein vol comme des  retournements en avant/arrière ou de façon latérale. La puissance de stabilisation est bluffante.

bebop 06

L’enregistrement et les prises de vue s’effectuent très facilement à partir de l’interface qui semble bien étudiée. Des options permettent le choix des format de sortie ainsi que la possibilité de prendre des photos en “Fish-eye” (180°).

Différents modes de pilotage sont possibles : ACE, Normal ou Joypad. Le mode normal vous permet l’utilisation du gyroscope de votre mobile, tandis que  le mode Joypad, mon préféré, me rappelle l’utilisation de télécommande des voitures téléguidées de mon enfance.

Ce mode vous donne accès à deux pads : L’un pour monter et descendre et faire pivoter le drone sur lui même, l’autre permet le déplacement avant arrière et latéral. A noter qu’un affichage de niveau de batterie est disponible afin d’éviter les crash en plein vol. Cette batterie permet un vol de 10 minutes et la recharge prends une petite heure.

Le petit point négatif, mais qui n’est pas directement lié au drone, est que l’interface n’est pas très visible en plein soleil…. peut-être que l’accessoire Skycontroller serait bien utile dans de telles conditions.

Cette nouvelle interface est également mieux étudiée. Je pense que Parrot est très à l’écoute de ses clients et ils font évoluer leur produits en prenant en compte les remarques des utilisateurs. Notez également que leur site contient un forum qui vous apportera une aide précieuse le cas échéant.

A la fin du vol, lorsque vous quittez  l’application, il vous est proposé de transférer la dernière prise de vue. Si vous en avez pris plusieurs, vous pouvez connecter le drone via le câble USB (fourni) et également effacer les videos et image de la mémoire.

Cette mémoire interne  est de 8 Go, ce qui permet de stocker 4 à 5 vols. Je vous invite maintenant à regarder la petite vidéo que j’ai eu l’occasion de créer durant mon séjour à La Clusaz.

Parrot Bebop Drone – La Clusaz 2015 from Lionel Gerard on Vimeo.