Changement à la tête de Softkinetic : Départ de André Miodezky

Après l’acquisition de Softkinetic par Sony Corporation en octobre 2015, la société bruxelloise de haute technologie annonce le départ de André Miodezky, un de ses fondateurs, membre du Conseil d’Administration, Président et Chef Stratégique.

logo4-softkinetic


Softkinetic
est cette success story bruxelloise créée en 2007, devenue en quelques années un des leaders mondiaux dans la technologie de la vision 3D, notamment grâce à ses senseurs CMOS 3D TOF et ses softwares associés aux capteurs 3D.  On lui connaissait  des sucandre miodesky - softkinetic - sony - Europecès commerciaux associés à Texas Instrument, Intel Perceptual Computing, Sony PlayStation, Makerbot ou encore Delphi.

Softkinetic est le fruit de l’intégration de deux sociétés technologiques bruxelloises dans le software et le hardware 3D.  La première, Softkinetic  créée en 2007 réalisait déjà du software pour la gestuelle 3D, puis s’était rapprochée, en 2009, de la start-up Optrima, issue de la recherche de la VUB (Vrij Universiteit Brussel) dont le fondateur et le CEO était André Miodezky.

Ensuite, ces deux entreprises se sont d’abord associées, puis ont fusionné en 2010 lors du round d’investissement B d’un montant 10 millions d’Euros. Parmi les actionnaires de référence de Softkinetic – avant l’acquisition -, on note, hormis les fondateurs (Softima), des ténors comme Belgacom (renommée depuis Proximus), la SRIW Techno et quelques « Angels ». En outre, la Région Bruxelloise, via Innoviris et Bruxelles Export, ont également soutenu Softkinetic durant de nombreuses années. Très récemment, RTL a encore mis en évidence l’incroyable destin de cette société bruxelloise.

Contacté par Tinynews, Andre Miodezky nous annonce qu’il est satisfait de cette acquisition par Sony Corporation et en conclut qu’il s’agit là d’une belle conclusion mais surtout d’une opportunité extraordinaire pour le personnel de la société ainsi que pour le secteur de la recherche dandre miodesky - softkinetic - sony - Asiae la Région de Bruxelles-Capitale de voir la technologie de Softkinetic déployée massivement. Après sept ans de fructueuse collaboration, il nous déclare quitter Softkinetic satisfait du travail accompli.

Force est de constater qu’André Miodesky aperçoit déjà quelques projets à l’horizon et nous déclare adorer d’intervenir très tôt dans les entreprises technologiques innovantes afin de les faire grandir et leur faire profiter de son expertise reconnue. A ce titre, il compte bien intervenir, avec l’aide d’ investisseurs, après de startups principalement situées en Israel et en Asie.

Communiqué de presse : Softkinetic

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.