Test – DiO Caméra rotative – Bien, mais un effort est demandé pour l’App

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dans la foulée de notre test, réussi, de la box domotique DiO et de son pack lighting, nous avons reçu la caméra motorisée WiFi de la marque belge. Faisons le point sur les possibilités de ce blanc objet connecté.

Installation

Sortie de sa boite, la caméra est assez imposante mais, avec sa bouille toute ronde, elle se fera vite oublier dans votre intérieur. L’assemblage est de bonne facture et nous n’avons remarqué aucun cliquetis douteux. Elle est fournie avec une alimentation et un câble réseau RJ 45 qui s’avèrera inutile pour sa configuration.

Son installation est un peu particulière et nous allons entrer de suite dans le vif du sujet. Après avoir téléchargé, sur mon iPhone, l’App Dio Cam, il m’a fallu en premier lieu me connecter sur le réseau WiFi de la caméra afin de pouvoir accéder à sa configuration. Ensuite, en lisant la documentation, je m’aperçois qu’il est demandé de se diriger vers les paramètres afin de sélectionner mon réseau WiFi personnel. Après avoir entré mon code d’accès, la caméra va redémarrer et il me faudra ensuite me connecter, avec mon iPhone, sur mon réseau WiFi pour que la caméra soit enfin installée et connectée à Internet.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous retrouvons donc le même canevas que lors du test de la box domotique DiO : Il faut lire la documentation. Oui, vous allez me dire que c’est tout à fait normal de lire quelques lignes mais, vous le savez, les utilisateurs sont fainéants et ils préfèrent que tous se passe sur leur smartphone. Le risque étant, pour le constructeur, d’être envahi d’appels téléphoniques provenant d’utilisateur en mal de lecture. Bon, une fois tout ce petit monde en place, voyons ce qu’elle a dans le ventre.

Une App un peu désuète

L’App DiO Cam est assez ressemblante à celle utilisée pour allumer mes lumières via la DiO Box, c’est-a-dire austère, sombre et pas très conviviale. Le tout baigne dans une impression de « beta test » : Libellés des boutons tronqués, icônes basiques. Un effort sur l’ergonomie est vraiment à prévoir si la marque veut percer dans le domaine de la domotique grand public. Mis à part ce bémol, la caméra a remporté son petit succès lors des tests.

Elle tourne …

L’avantage indéniable est que la caméra est totalement motorisée et qu’elle peut pivoter horizontalement sur son socle sur 180 degrés et de 90 degrés de façon verticale. En déplaçant votre doigt sur l’écran de votre téléphone, il vous sera donc très aisé de vous balader dans la pièce. La caméra réagit rapidement et avec fluidité.

Elle détecte …

Une fonction présente sur toutes les caméras de la concurrence est, bien évidemment, la détection de mouvement. Chez DiO, celle-ci s’opère assez simplement et le choix de la notification est double : Soit vous recevez une alerte sur votre téléphone, via une notification de l’application ou, plus simple, vous la recevez directement dans votre boite mail, ou celle d’une autre personne qui n’a pas très envie d’installer l’App. En effet, l’écran de configuration prévoit l’utilisation d’une adresse email (Gmail ou autre) et cela fonctionne parfaitement, mis à part qu’aucune pièce jointe n’est fournie pour lever le doute sur cette alerte.

En cas de détection de mouvement, il vous faudra alors vous jeter dans l’application, se connecter à la caméra et vous diriger vers la liste d’événements afin d’avoir accès aux enregistrements sauvegardés sur la carte SD.

Il est à noter qu’il est possible d’enregistrer directement ce que vous voyez en appuyant sur le bouton rouge « Record » de l’application. Ensuite, il vous faudra sélectionner un « point d’enregistrement » pour qu’il soit sauvegardé sur la carte SD de la caméra. Encore une fois, ceci va à l’encontre de l’ergonomie la plus évidente. Mais je suis certain que les concepteurs vont s’orienter vers une autre solution, plus conviviale.

Elle voit la nuit …

Pour terminer ce test, il nous faut mettre en évidence la qualité de la vision de nuit car il s’agit souvent du parent pauvre des caméras IP. Ici, malgré le faible nombre de LED, au nombre de cinq, la vision nocturne est tout à fait satisfaisante à 5 mètres. Le switch jour/nuit s’effectue automatiquement et d’une manière peu bruyante au niveau du relais électronique.

En conclusion

Cette caméra fonctionne correctement, on apprécie sa faculté à pouvoir vous aider à jeter un oeil dans toute la pièce grâce à son optique motorisée, où que vous soyez dans le monde. La qualité d’image est bonne et elle peut montrer jusqu’à 1280×720 pixels. Toutefois, l’application pour smartphone est vraiment une pierre d’achoppement pour un utilisateur grand public qui souhaite franchir le pas vers la vidéosurveillance. Néanmoins, la caméra est disponible à un prix abordable : 146€, disponible chez Domegy.be. Encore quelques petits détails à régler et cette caméra sera parfaite.

2016-01-04_10h47_01 2016-01-04_10h47_01
  • Design passe partout  et qualité d’assemblage
  • Grande amplitude de mouvement
  • Contrôle des mouvements très pratique
  • Notification email et via l’App très réactives
  • Qualité de la vision de nuit
  • Ergonomie et design de l’application à revoir complètement.
  • Configuration un peu « hors du temps » par rapport à la concurrence
Résumé
Date
Produit
Dio Caméra Rotative
Avis
31star1star1stargraygray

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.