DISNEY+ : C’est officiel, le service de streaming débarque en Europe en 2020 !

C’est ce jeudi 11 avril que l’ami Disney a levé le voile sur sa plateforme de streaming qui est censée concurrencer les autres géants que sont Netflix et Amazon. Grâce à un catalogue hors norme et un prix extrêmement attractif, la maison mère de Mickey risque bien d’attirer le chaland, au risque de multiplier les abonnements.

Concernant les dates de lancement, Disney s’est engagé à rendre disponible Disney+ en novembre 2019 aux Etats-Unis. L’Europe sera envahie, en ordre dispersé, durant le premier semestre 2020. Le prix s’avère être aux ras des pâquerettes, affichant un prix de départ de $6.99 contre $8.99 pour Netflix. Par contre, nous n’avons pas encore la moindre information sur le nombre d’écrans acceptés. Patience. Bonne nouvelle par contre : La 4K HDR sera disponible, si votre connexion Internet ne ressemble pas à une armée d’escargots à la recherche de feuilles tendres, bien entendu.

Au niveau des contenus et en regardant de plus près l’interface, on s’aperçoit très vite que l’offre est déclinée en thème assez probants : Disney, Pixar, Marvel, Star Wars et National Geographic. N’oublions toutefois par que le papa du Roi Lion vient de racheter la Fox pour quelques brouettes de millards de dollars, proposant dés lors un catalogue total de 500 films et 7500 épisodes de séries, dont la totale des Simpsons (30 saisons).

Disney a aussi promis que la première année de fonctionnement mettre à disposition pas moins de 10 films originaux « Disney+ » ainsi que 25 séries qui ne seront visibles que sur la plateforme de streaming. Au niveau de ces contenus originaux, il faut noter une série dédiée au faucon de Marvel : « Falcon and Winter Soldier » ainsi que « The Mandalorian » et « Star Wars : The Clone Wars« .  Du côté des productions Pixar, des épisodes tiré du dernier long-métrage à venir, « Forky » et, enfin « Monsters at Work« , tiré de Monstres et Cie.

A lire tout ça, on peut imaginer que Disney risque de prendre une bonne part du gâteau du streaming dans les prochaines années. Toutefois, je pense que la cible semble un peu différente de Netflix, peut-être plus « jeune » en matière d’image et de contenus. Même si Disney avoue investir 1 milliard de dollars la première année, cela est tout de même faible face aux 15 millards que Netflix compte dépenser juste en 2019 pour des productions originales.

Enfin, d’ici 2024, Disney+ espère engranger de 60 à 90 millions d’abonnés alors que son concurrent Netflix affiche déjà 140 millions de frénétiques dans le monde.

 

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.