Cricut Maker – Test, avis et exemples de cette imprimante créative !

Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance de recevoir la Cricut Maker à tester. Je suis quelqu’un de créatif, j’aime imaginer, quand j’ai le temps, des cartes d’invitation pour les anniversaires des enfants, des accessoires et des éléments de déco pour mon intérieur …

Je n’avais pas encore reçu le colis que j’avais déjà installé le logiciel Design Space sur mon ordinateur et mon iPhone, passé plusieurs heures à me renseigner sur le potentiel de la machine et à répertorier une dizaine de projets que j’avais envie de réaliser. Mon chéri ne comprenait pas mon enthousiasme ni l’intérêt de la Cricut Maker, mais il était amusé de voir mon regard pétillant et mon impatience grandissante.

La marque et les produits

Pour ceux qui ne connaissent pas la marque ni sa gamme de produits, Cricut, qui nous vient des États-Unis, a développé 3 types de machines de découpe intelligentes, les Cricut Joy, Explore et Maker. Toutes les spécificités techniques et une comparaison entre chaque machine sont disponibles sur le site internet de Cricut.

N’ayant testé que la Maker, je ne me permettrais pas de donner mon avis, mais selon ce que j’ai pu lire et comprendre, s’il fallait les comparer :

  • La Joy est faite pour des petits projets rapides. Idéale pour les créatifs débutants et même les enfants. Je suis certaine que mon fils adorerait ce genre de machine, et passerait ses journées à créer des autocollants et à découper des cartons afin de créer des mondes entiers pour ses Lego et petits soldats.
  • La Explore est l’alliée parfaite pour la création d’une large variété de bricolage et DIY.
  • La Maker possède une force de découpe 10x plus puissante que la Cricut Explore. Elle peut être utilisée comme un outil professionnel qui tiendra la route très longtemps. Ceci explique et justifie sans aucun doute son prix plus élevé.

Détail important, la machine que j’ai testée est la Cricut Maker et non la Maker 3.

La Cricut Maker est capable de découper plus de 300 types de matériaux (papier, carton, vinyle, feutrine, bois, cuir, plexi, verre …) allant jusqu’à 2,4 mm d’épaisseur. Elle permet aussi, grâce aux outils adéquats, de graver, écrire, et rainer. Vous l’aurez compris, avec les bons accessoires, et le matériel approprié, les possibilités sont infinies. Cricut a également développé deux presses à chaud que j’ai hâte de tester :

  • La Cricut Easy Press est l’outil idéal pour les projets de thermocollage. Il est certes possible d’utiliser un fer à repasser classique, mais la presse est plus adaptée, car elle réunit les 3 conditions essentielles pour un rendu professionnel, une chaleur uniforme, des températures précises et une surface plane. Mon chéri m’ayant fait la surprise de me l’offrir récemment, je ne manquerai pas de vous partager mon expérience dans les semaines à venir.
  • La Cricut Mug Press permet quant à elle de personnaliser des tasses.
Unboxing

Lorsque le transporteur est arrivé, j’étais telle une gamine le jour de Noël. À grand renfort de « Waouwwwwww » et de « Hiiiiiii » d’excitation, je découvrais petit à petit celle qui allait devenir ma nouvelle meilleure amie (désolé Lidia).

Le contenu de la boîte :

  • La Cricut Maker;
  • Une lame rotative pour découper du tissu;
  • Une lame fine;
  • Un feutre noir à pointe fine;
  • Un tapis de découpe bleu « adhérence légère » de 30,5cm x 30,5cm (light grip);
  • Un tapis de découpe rose pour les tissus de 30,5cm x 30,5cm (fabric grip);
  • La connectique (câbles d’alimentation et connexion USB);
  • Un pack de bienvenue incluant un mot d’explication et un échantillon de matériel pour réaliser un projet test pour la prise en main de la machine.

Dès l’ouverture de la boîte, je tombe sous le charme. La Maker est tout simplement magnifique ! Avant même de l’utiliser, je suis conquise par son design, les finitions et tous les petits détails bien pensés qui ont été ajoutés.

Sur la gauche, deux emplacements pour ranger les outils qu’on souhaite garder sous la main. Au centre, une encoche pour glisser sa tablette ou son smartphone. En dessous, deux compartiments, A et B, dans lesquels on insère, à gauche, un feutre ou un stylet de rainage, à droite une tête de lame.

Sur la droite, 4 boutons, le premier pour la mise en fonction de la Maker, le second pour (dé-)charger le tapis de découpe, le troisième (à l’image du logo Cricut) permet de lancer le travail et le dernier pour la mise en pause. Un espace de rangement supplémentaire, à l’abri de la poussière, est prévu sous le plateau.

La Cricut Maker est large (17.8 x 53.8 x 15.1 cm) et requiert un espace de 25cm derrière la machine (les tapis de découpe de 30,5cm passent “au travers” de la Maker). Il vous faudra un plan de travail d’une taille importante pour pouvoir l’utiliser. J’ai la chance d’avoir la place chez moi, mais pour ceux qui n’en auraient pas, je vous rassure, même si elle pèse son poids (environ 5kg), elle est facilement transportable, pour l’installer sur la table de la salle à manger par exemple.

Configuration

La première étape, avant de pouvoir vous amuser avec votre Maker, est la création d’un Cricut ID. Celui-ci vous permettra d’accéder à vos projets et données où que vous soyez. La configuration de la machine se fait ensuite dans le logiciel Design Space Center, outil indispensable pour vos créations. Vous pourrez y télécharger des projets entiers sur votre appareil pour les utiliser en mode hors ligne.

 

La machine configurée (en moins de deux minutes), nous pouvons réaliser un test avec le matériel reçu dans le kit de bienvenue. Une image d’un ours est proposée à la découpe. Ma première « création » est en chemin, et me voilà à nouveau comme une gamine à admirer la fine lame trancher le papier. La découpe est rapide et nette. Je suis en extase et j’ai hâte de démarrer les projets que j’ai inscrits dans ma (longue) liste de souhaits.

La bibliothèque du Design Space fourmille d’idées, d’images et de projets, créés par l’équipe créative de Cricut, ou par la communauté. Une (petite) partie de celle-ci est gratuite, mais pour bénéficier d’un accès illimité à la base de données, il faut souscrire à l’abonnement mensuel « Cricut Access » pour 9,99 euros / mois.

Si vous utilisez régulièrement la machine, l’abonnement est vite rentabilisé ; sinon, sachez qu’il est possible d’acheter des images ou certains composants à « la pièce » ou simplement d’importer des images et créations dans le logiciel. Pinterest, que les créatifs connaissent bien, regorge de bons plans. Dans tous les cas, le premier mois de Cricut Access est offert par la marque, profitez-en donc un max !

Mes premiers pas

La Cricut Maker offre tellement de possibilités que j’étais un peu perdue et malgré l’excitation, j’avais du mal à savoir par où commencer…Outre mon adoration pour les DIY, je suis également grande adepte d’organisation. J’ai donc commencé par le basique : utiliser du papier vinyle et étiqueter mes boîtes de rangement et de conservations.

Quelques lettres sur un pot de sucre ont suffi à faire mon bonheur. J’étais lancée, rien ne pouvait plus m’arrêter… ou du moins, c’est ce que je pensais. Il m’a tout de même fallu encore quelques heures de vidéos pour comprendre l’utilité et potentiel du logiciel, des outils, des matériaux et accessoires qui m’avaient été fournis pour le test.

J’ai par exemple reçu le set de feutres à pointe fine, que je mourrais d’envie de tester rien qu’à voir les jolies couleurs proposées. Je voyais une multitude d’images plus belles les unes que les autres dans le Design Space. La Cricut Maker peut écrire, faire un contour de lettres ou de dessin, mais pas colorier. Ces images trouvées dans la bibliothèque, il faudra d’abord les imprimer et ensuite procéder à la découpe grâce à la Cricut. Je vous avoue que même après avoir regardé de nombreuses vidéos pour me préparer au test, je ne l’avais pas compris.

Si vous ne vous en sortez pas immédiatement, pas de panique, c’est normal, et c’est la raison pour laquelle de nombreuses vidéos sont disponibles sur la chaîne Youtube Cricut France. Si l’anglais n’est pas un obstacle, le compte Official Cricut est encore mieux fourni en tutoriels et informations utiles.

Évidemment, des milliers de vidéos d’adeptes de la Maker sont également disponibles sur les réseaux sociaux, certaines bien plus utiles et intéressantes que d’autres. Je vous indique ci-dessous les liens vers celles que j’ai préférées et qui m’ont aidé dans mes premiers pas.

Mes réalisations

La Cricut Maker est arrivée, pour le plus grand plaisir de mes enfants, en pleine rentrée scolaire. Après avoir étiqueté mes bocaux, j’ai pu tester tous les supports reçus pour personnaliser leurs classeurs et gourdes grâce aux vinyles autocollants. Leurs tenues de sport grâce aux thermocollants, qui après de nombreuses heures d’entraînement et de lavage en machine tiennent toujours aussi bien. J’ai également préparé des projets déco et cartes d’anniversaire grâce aux papiers cartonnés.

Comment fonctionne la Maker ?

Lors de la sélection d’un projet dans le Design Space, vous verrez qu’il est indiqué le niveau de difficulté « Facile / Intermédiaire / Avancé » et le temps approximatif de réalisation (découpe et montage à la main inclus).

Un détail des matériaux et accessoires est systématiquement mentionné, et la marche à suivre pour les assemblages est également disponible pour impression. Lors de mes premiers tests, je n’arrivais pas à imprimer (même en PDF) les détails complets à cause d’un bug. Grâce aux nombreuses mises à jour de l’application, c’est résolu.

Une fois le projet sélectionné, les étapes pour sa réalisation sont assez simples :

  1. Cliquez “créer” sur l’écran du Design Space. Le logiciel optimise automatiquement l’espace de découpage afin d’avoir le moins de perte de consommable.
  2. Choisissez le matériau, parmi une (longue) liste déroulante, avec lequel votre Cricut Maker va devoir travailler. Petite astuce non négligeable, il est possible d’indiquer vos supports préférés en « favoris ».
  3. Insérez les outils indiqués par le logiciel dans les encoches A et B.
  4. Placez le tapis de travail dans la machine.
  5. Appuyez sur le bouton de démarrage pour que la Maker commence son travail (il est possible de sélectionner le mode de découpe rapide).
  6. Visualisez l’avancement du projet grâce au pourcentage indiqué sur l’écran de votre ordinateur/tablette.
  7. Éjectez le tapis pour clôturer le projet ou passer à l’étape suivante.

Pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur le potentiel incroyable de la Maker et du Design Space, je vous prépare, pour les semaines à venir, un nouvel article avec plein d’astuces et détails sur les créations réalisées.

Les outils et consommables

En plus de la machine, au tarif plein de 440 euros (mais régulièrement en promotion), il vous faudra acheter vos supports (cartons, vinyles, …) selon vos souhaits, mais également des outils supplémentaires.

Si votre budget est illimité, je vous conseille le pack proposé par la marque (en promo à 540 euros), incluant la machine, plusieurs accessoires et supports. Cela vous permettra de tester la polyvalence de la Cricut Maker.

Sinon, je recommande les deux packs suivants :

Si vous êtes plutôt porté sur les projets de couture, d’autres outils plus adaptés.

Parmi les consommables dont je ne peux plus me passer, les cartons, de toutes les couleurs, avec tous les motifs possibles et imaginables et les vinyles pour coller partout.

Les produits de la marque Cricut sont onéreux. Un exemple, pour 12 feuilles de vinyle de la marque Cricut, dépendamment des modèles, cela revient à environ 20 euros, soit 1,67 euros la feuille. Un pack d’une marque bon marché sur Amazon, de 64 feuilles de couleur + 10 feuilles de transfert revient à 32 euros, soit 0,43 euros la feuille. J’ai voulu tester les vinyles les moins chers, pour voir si la différence de prix en valait la peine. Pour de grosses pièces sans trop de détails, il n’y a, selon moi, pas d’intérêt d’acheter le matériel Cricut, à voir malgré tout l’adhérence sur du long terme. Pour des designs détaillés, le matériel bon marché est vraiment difficile à travailler, je déconseille fortement.

Conclusion

Vous l’aurez compris, je suis tombée littéralement amoureuse de la Cricut Maker. De l’ouverture de la boîte, à la création de projets niveau intermédiaire et expert, en passant par la « simple » personnalisation de mes boîtes de rangements… tout est parfait et provoque une vague d’admiration de mon entourage à chaque fois que je leur partage mes créations.

Vous cherchez un outil pratique, et performant pour créer, décorer et laisser libre cours à vos projets et DIY ? Alors, la Cricut Maker est la machine qu’il vous faut. En tout cas, moi, je ne peux plus m’en passer !

Toutes les photos de la Cricut Maker, ainsi que toutes mes réalisations et captures d’écran sont disponibles sur Google Photos.

Cricut Maker

399 €
7.8

Design

9.0/10

Rendu des projets

9.0/10

Prise en main

5.0/10

Facilité d'utilisation

7.0/10

App

9.0/10

Pros

  • Le design et la qualité des matériaux de construction
  • La précision et la finesse de découpe
  • La rapidité d’exécution
  • Les possibilités infinies
  • Les nombreuses mises à jour de l’application

Cons

  • La taille et l’espace de travail nécessaire
  • L’abonnement mensuel de 9,99 euros pour un accès illimité au Cricut Access
  • Le prix des outils et des consommables de la marque
Partager cet article :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.