Weebot Anoki 350W 36V : Le test complet !

 

Quand nous avons été contactés par Weebot pour tester une trottinette de leur marque, la Weebot Anoki 350W 36V 10,4 Ah, nous avons tout de suite accepté car sur papier les caractéristiques sont très convaincantes.

  • Suspensions avant ET arrière
  • Grands pneus de 8,5 pouces gonflables
  • Vitesse de pointe de 35 km/h
  • Autonomie de 30 km grâce à une batterie de 10Ah
  • Pliage ultra rapide
  • Guidon pliable, rétractable et ajustable en hauteur
  • Long et large deck
  • Sonnette préinstallée

Réception et ouverture de la boîte

Lorsque le livreur me tend la caisse, j’ai tout de suite compris en la portant que la Weebot Anoki n’est pas une trottinette ultra légère (un peu plus de 17kg) comme les E-twow.

Le colis a été livré de France en Belgique en seulement 3 jours et ce, malgré la charge de travail des livreurs en période de soldes et les conditions sanitaires. Sur la boîte, j’aime le rappel des règles pour une utilisation optimale de la trottinette. Celle-ci est très bien protégée, même si la frigolite a un peu souffert pendant le voyage mais la trottinette est intacte (hormis les autocollants sur le deck, l’un mal collé et l’autre à moitié arraché).

La boîte contient :

  • La trottinette assemblée
  • Un trousseau d’outils très pratique
  • Une sacoche
  • Le chargeur
  • Le manuel

Premier coup d’œil

Lorsque j’ai vu la trottinette sur Internet, elle me donnait très envie de l’essayer, sortie de sa boîte, son look sportif-agressif et ses doubles amortisseurs me donnaient encore plus envie de l’essayer.

Le roue arrière où se trouve le moteur et le frein à tambour ont l’air d’excellente qualité tout comme les amortisseurs avant et arrière. Le deck est assez long et large (55 cm – 17,5 cm) pour poser ses pieds perpendiculairement. L’accélérateur se fait avec l’index comme sur les trottinettes de la marque Zero.

L’ensemble a l’air d’excellente qualité et donne envie d’aller faire un tour mais à cause des conditions météo, j’ai dû attendre 2 jours (oui, oui, c’est très long quand on est passionné) avant de pouvoir tester la trottinette.

Pour le test, nous avons profité d’une escapade à la mer du Nord où nous avons pris la Weebot Anoki et la Ninebot Max G30 Gen 2.

Premiers kilomètres

Dès les premiers mètres, je sens directement un manque de puissance. Je ne suis pourtant pas très lourd, 77kg, pourtant la Weebot Anoki accélère lentement, doucement, c’est doux, beaucoup trop doux à mes yeux. Ma compagne, qui teste également les trottinettes, trouve ça plutôt agréable et rassurant. La conduite est agréable et extrêmement silencieuse au nouveau du moteur que du châssis, signe d’une trottinette de qualité !

Les doubles suspensions sont absolument géniales. A la mer du Nord, la digue est en clinkers, on ne sent absolument pas l’aspérité du sol. Pour comparer j’ai repris la Ninebot G30 (pneus de 10 pouces gonflés mais pas de suspension), on sent la moindre aspérité dans tout le corps.

Sur la digue, longue ligne droite plate, j’arrive, avec beaucoup de temps, à une vitesse de pointe de 34 km/h. La Weebot Anoki 350W 36V n’est pas coupleuse, elle est très lente à l’accélération mais sa vitesse de pointe est convenable. Le frein arrière à tambour fonctionne parfaitement, même à 30km/h.

Test dans les rues de Bruxelles au coucher du soleil

Je tenais à tester la Anoki à Bruxelles, où les rues sont assez vallonnées et les routes en très mauvais états. Le bien que je pensais des amortisseurs se confirme, c’est très agréable de rouler en ville, même sur les pavés on ne sent pas grand-chose. Le gros point fort de la Weebot Anoki sont ses amortisseurs avant en fourche et son double amortisseur arrière qui assurent un conduite souple et confortable peu importe la qualité de la route.

Le garde boue avant, faiblement fixé avec une vis à tendance à bouger et à cogner la roue, il faut régulièrement la remettre. En montée, le manque de couple se fait cruellement ressentir, la Ninebot ES4 ou la Ninebot Max G30, également équipés de moteurs 350W 36V, se montrent plus puissantes. La Weebot Anoki est très lente dans les grosses montées 22-24km/h.

Lors des accélérations, j’ai remarqué un temps de latence entre le moment où j’appuie sur l’accélérateur et quand la trottinette réagit. Ma Widewheel Pro CLE a le même problème, ça rend la conduite moins amusante, surtout lorsqu’on roule dans la circulation et qu’il faut réagir vite.

Si vous comptez sortir la nuit, les phares, que j’appellerais plutôt feux de position, n’éclairent pas loin et ne servent qu’à se montrer plutôt qu’à voir la route. Par contre, autant les feux avant que ceux à l’arrière, dissimulés dans le deck, sont du plus bel effet.

J’ai beaucoup aimé la garde au sol très élevée, la trottinette en devient une baroudeuse des villes qui peut facilement monter et descendre les trottoirs et casse-vitesses, sans avoir peur de racler le fond.

Concernant l’autonomie, nous avons reçu la trottinette à tester fin janvier, où les températures oscillaient autour des 3°. Il nous est donc impossible de donner des chiffres significatifs tellement les batteries souffrent quand il fait froid.

Test de Matyas

Mon fils de 13 ans, également passionné de trottinette (1200 km de route en 6 mois), 1m60 pour 42kg, a également testé la Anoki. Grâce à son poids, Matyas peut atteindre une vitesse de pointe de 38km/h sur sol plat (et même 45km/h en descente) et les montées lui sont moins pénibles que pour moi.

Matyas a également remarqué le temps de latence entre l’accélération au doigt et la réaction de la trottinette mais ça ne l’a pas dérangé outre mesure, il dit avec sagesse qu’il suffit d’anticiper d’avantage la route.

Matyas préfère le confort et la vitesse de pointe de la Weebot Anoki à sa trottinette principale (la Ninebot ES4), mais préfère l’accélération et le couple de sa ES4. Malgré son âge, il s’y connaît en prix de trottinettes, et il trouve le prix très bon marché.

Test d’Audrey

Ma compagne, ne le serait pas si elle n’aimait pas les trottinettes, a en toute logique et un peu par d’obligation (vu les températures hivernales), testé avec moi la trottinette à la côte belge et à Bruxelles. Avec un poids qu’elle refuse de dévoiler, qui est pourtant parfait (j’espère qu’elle me lira), situé entre celui de mon fils et du mien, elle atteint la vitesse de pointe de 35km/h plus rapidement que moi et n’est pas dérangée par la mollesse du moteur 350W 36V. Elle trouve au contraire agréable et sécurisant d’accélérer doucement et apprécie particulièrement le confort de conduite grâce aux doubles amortisseurs.

Si la Weebot Anoki était une voiture…

J’utilise souvent cette métaphore pour décrire les trottinettes car je trouve que c’est facile à comprendre. Pour moi, la Weebot Anoki 350W 36V serait une Mercedes CLA 1.6 dCi (moteur Renault).

La Weebot Anoki est une très jolie trottinette comme la CLA, solide et de bonne construction comme une voiture allemande mais avec quelques imperfections comme une voiture d’entrée de gamme Mercedes (garde boue avant bringuebalant, garde boue arrière en plastique, autocollants réfléchissants ridicules et mal collés). Le moteur de 350W 36V est peu réactif et pas coupleux, ça se ressent très fort avec un poids d’adulte de plus de 70kg.

Est-ce que je conseille cette trottinette ?

Si je devais acheter une trottinette à mon fils, j’achèterais sans hésiter la Weebot Anoki 350W 36V car elle est imbattable d’un point de vue qualité / confort / vitesse / prix. A part le phare avant beaucoup trop faible et qui enlève un sentiment de sécurité en tant que parent, cette trottinette est parfaite pour un ados.

Si c’était pour moi, 80kg avec mon équipement photo, je trouve la version 350W 36V beaucoup trop molle et désagréable à conduire dans une région vallonnée. Hormis le confort de conduite simplement parfait grâce aux grands pneus gonflés et surtout au double amortisseurs, le manque de puissance rend la Anoki ennuyeuse. En revanche, dans cette gamme de prix, si vous chercher une trottinette urbaine confortable vous ne trouverez pas mieux !

Pour 150 € de plus, il existe la Weebot Anoki 500W 48V 13Ah. Cette version est peut-être LA trottinette urbaine ultime qui allie puissance et confort !

Weebot Anoki 350W 36V

519 €
8.9

Design

9.5/10

Puissance

6.5/10

Confort de conduite

10.0/10

Fiabilité

9.5/10

Pros

  • Le confort de conduite grâce aux suspensions avant et arrière de qualités
  • Les grandes roues gonflables de 8,5 pouces
  • La qualité de construction dans l’ensemble
  • Le deck long et large
  • La garde au sol très haute, pratique en ville !

Cons

  • La latence à l’accélération
  • La trottinette n’est pas utilisable sous la pluie
  • Le garde boue avant qui ne tient pas bien et celui à l’arrière en plastique
  • Le port de charge à l’avant du deck le rend difficile d’accès
  • Les catadioptres rouges mal collés qui font vraiment « cheap »
Partager cet article :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.