TEST : Nest Learning Thermostat, notre avis sur ce vrai embryon de maison connectée grand public !

Lancé depuis longtemps dans la smartisation du domicile familial, les caméras intérieures et extérieures installées et Smappee analysant tous nos faits et gestes électriques, il ne manquait plus à l’appel qu’un Thermostat connecté. Et grâce à Tinynews, le Nest Learning Thermostat a rejoint la famille au début du mois de décembre.

Le temps de trouver un installateur compétent et disponible en la personne de Benjamin de « Sweet Owhm », me voilà lancé dans l’analyse de ce concentré de technologies présenté comme une sorte d’intelligence artificielle de la régulation thermique des bâtiments.

On déballe…

Comme à l’accoutumée chez NEST (voir le test de Nest Cam IQ), on découvre un packaging irréprochable. Chaque élément à sa place, on ne risque pas de satelliser le support en prenant le Thermostat ou perdre le set de vis fourni sous le canapé. Çà respire le sérieux, la qualité et l’étudié en profondeur. De plus, le coffret reçu pour le test comprenait également le support « table » très pratique si l’on veut éviter les trous inesthétiques dans le mur du salon… En résumé, NEST ne faillit pas du tout à sa réputation et les attentes sont bien comblées jusqu’ici…

On installe…

Pour ce test, il est indispensable de préciser que je déconseille de tenter l’installation par soi-même, faites-vous aider d’un professionnel. Je m’explique, il ne s’agit pas ici d’un simple objet connecté qui viendrait s’ajouter à votre collection, Nest Learning Thermostat va prendre le contrôle de votre chaudière et de la régulation thermique de votre domicile. Par ailleurs, l’installation requiert le placement d’un relais « box » directement lié à votre chaudière. L’étape la plus importante est celle qui consiste à bien identifier le type d’installation dont on dispose.

Pour ce test, l’installation a été réalisée sur une Vaillant Ecotherm avec préparation et ballon d’eau chaude de 150 litres. Nest fournit un manuel détaillé qui permet à l’installateur d’adapter les connexions. Ici, l’installation a pris une bonne heure de travail avec test intermédiaire en raison d’un souci de gestion du ballon (non résolu complètement). Cette partie étant selon moi à sous-traiter, je n’entre pas dans le détail mais je précise que malgré mon côté geek touche à tout, je n’y serais pas arrivé et femme, enfants et poisson rouge seraient toujours dans le froid… #laissezfairelespros.

 

On paramètre…

Point de bouton, point d’écran tactile, tout se passe via la roulette métallique qui cercle, non sans une certaine classe, le thermostat. Les menus sont à la portées de monsieur tout le monde mais – oui il y a un mais – il ne faut pas se tromper, une fois de plus, dans le choix d’installation technique sous peine de quoi un reset complet sera nécessaire. Un geek averti en vaut deux. A ce niveau, c’est le premier petit bémol détecté, Nest n’offre pas un glossaire des chaudière ou installation type qui permettrait d’éviter, comme à votre dévoué, de faire 3 reset en une heure…

On utilise… durant 3 mois, c’est long mais indispensable pour une test de qualité.

Ce genre de d’appareil ne peut, selon mon expérience, pas être testé en une semaine. Tout d’abord, il est nécessaire de laisser le temps à l’appareil d’apprendre, ceci sera la première partie de l’analyse et ensuite, il faut pouvoir analyser les résultats en termes d’économie d’énergie sur une période suffisamment longue et représentative. Ce sera donc la deuxième partie de ce test.

1. Les aspects « learning » thermostat

Le thermostat de Nest a rapidement pris ses marques et enregistré les informations nécessaires pour réguler correctement la température de la maison et plus particulièrement dans la pièce de vie. Fixé au mur, il va capter les moindres mouvements, croiser la consigne demandée avec le temps de chauffe moyen (degré par ¼ heure) et la température extérieure. Après quelques jours représentatifs en termes de météo, on constate que les temps de chauffe annoncé se précisent de deviennent de plus en plus proches de la réalité.

Le capteur de mouvement intégré au thermostat détecte la présence dans la pièce pour afficher (en fonction du réglage) la consigne, la température réelle ou la météo actuelle. En comparaison avec un thermostat traditionnel, on ne bouge plus de son fauteuil car d’un geste du bras, on déclenche le capteur et le thermostat s’allume comme par magie, déjà une amélioration de confort pour les plus paresseux.

Ensuite, sans aucune programmation, le thermostat va déduire vos habitudes en utiliser ses algorithmes pour déduire un comportement standard. Pour rendre cette information plus intelligible, j’ai constaté effaré que Nest avait enregistré et retenu le nouvel horaire de ma chère et tendre plus rapidement que moi. Preuve en est que le mercredi matin, je ne recevais plus de plainte que la maison était froide ou inconfortable via Whatsapp, on dit merci Nest, il avait compris que 4/5ème faisant la maison n’était pas vide comme les autres jours de la semaine…

Parlons de l’app, et sautons directement sur le « plus » NEST, cette application est interconnectable avec une série d’autres prestataires de services type alarmes, caméra… Dans mon cas, j’ai rapidement croisé et interconnecté mon système d’alarme Verisure et Nest Cam IQ avec Nest Learning Thermostat. Dans cette configuration, on entre immédiatement dans un système puissant qui assurera une économie d’énergie encore plus importante. En effet, dès que le système d’alarme est verrouillé (Verisure), Nest passe en mode Eco (Photo feuille verte) et offre instantanément une économie potentielle.  Cette configuration est plus rapide et instantanée que le capteur de mouvement de Nest mais ne le perturbe pas pour autant. L’apprentissage n’est que meilleur, encore un plus de ce type de Thermostat grand public. L’application en tant que telle, regroupe tous les éléments Nest (Photo App).

Simple, intuitive et efficace, pas grand-chose à redire sauf peut-être qu’en condition de test et malgré des débits très haut (60 mbps), celle-ci réagissait plus rapidement en 4G que sur le Wifi de la maison… Rien d’alarmant.

Finalement, au niveau fiabilité, on constate que l’installation Nest n’a subi aucune avarie en condition de test malgré quelques coupures de courant et surtension sur le réseau local ainsi que des pertes de wifi (volontaire pour tester). A chaque fois, Nest s’est relevé seul et sans encombre alors que son prédécesseur Vaillant avait parfois du mal à retomber sur ses pattes… Pour les besoins du test, j’ai volontairement fait tomber la température de la maison et Nest m’a tout d’abord averti et pris la main pour éviter les ruptures de canalisation… Stress test réussi. Et finalement, que dire du retour de vacances d’hivers, lorsque j’ai eu la possibilité via l’app de préchauffer la maison avant le retour de la petite famille, une aubaine pour les plus frileuses et frileux.

En conclusion, oui Nest est un Thermostat qui apprend, qui enregistre et offre un réel confort d’utilisation via son app ou simplement au moyen de son boitier. Une interconnexion avec d’autres éléments est un énorme avantage. Et l’aspect contrôle à distance est un must en 2018. Que des avantages pour autant que l’installation soit récente.

2. Les aspects économies d’énergie

Raison principale de la durée de test de Nest Thermostat (en sus de la surcharge de travail octroyée par mon employeur depuis le début d’année), les économies d’énergie ne peuvent pas se mesurer sur une courte période sans base de comparaison annuelle. Pour les besoins de ce test, j’utiliserai les donnée de l’IRM, pour conclure que l’hivers 2018 a été légèrement plus dur que 2017. A thermostat équivalent et à habitudes égales, il aurait été logique que la consommation familiale soit légèrement plus importante.

Et bien, même si le facteur correction joue contre Nest à la date du 15 mars, la consommation corrigée en M³ de gaz naturel est en faveur de Nest Learning Thermostat. L’économie substantielle corrigée serait de 7 à 8% sur la consommation annuelle de gaz. Le domicile familial étant de type basse énergie, le facteur extérieur influence moins que dans un habitat plus ancien (avant 2000). Néanmoins, l’économie réalisée pourrait se monter à 60€ par an ce  qui permettrait d’amortir l’investissement de Nest Learning Thermostat (199€) en 3,5 années et donc envisager une économie supplémentaire de 420€ sur les 7 années suivantes, le ROI est tout même assez important que pour en justifier l’installation.

Lorsque l’on parle d’économie d’énergie, on peut penser aussi à monsieur tout le monde qui baisse le thermostat de 1°C en enfilant un gros pull. Dans le cas du test, il était important pour la famille de ne pas modifier le confort domestique. Alors que de manière générale, aucune phénomène d’amplitude thermique extrême n’a été détecté, j’ai relevé parfois une gestion approximative de la chaudière et des start/stop un peu intempestif. Ces phénomènes s’étant concentré dans les premiers jours d’utilisation, je les attribuerais à la période d’apprentissage car rien de notable n’est survenu par la suite.

En conclusion, pour les aspects utilisation et économie d’énergie, je suis tenté de conclure que ce que Nest annonce est amplement vérifié. Au-delà d’un matériel de qualité, l’intelligence logicielle est également à la hauteur des attentes. Et si à ces deux point on ajoute une application bien pensée qui offre une connexion directe au système de de régulation thermique du bâtiment , on flirte avec un sans-faute.

Les plus tatillons, dont je ne fais pas partie, soulignerons le manque de documentation pour permettre l’installation autonome mais vu qu’il s’agit d’un appareil connecté lié au système de régulation, laissons faire les professionnels et profitons du résultat impressionnant offert par Nest Learning Thermostat. On a testé, restesté, challengé, et on adore, on achète sur Amazon.fr pour 205€. N’oubliez pas de faire installer votre thermostat Nest par une professionnel !

Nest Learning Thermostat

205 €
9

Design

9.0/10

App & fonctionnalités

9.5/10

Economie d'énergie

9.0/10

Installation

8.5/10

Interopérabilité

9.0/10

Pros

  • Design
  • App et interaction avec d'autres appareils
  • Facilité d'utilisation

Cons

  • Longue durée d'apprentissage nécessaire
  • Installation indispensable par un professionnel

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.