MacBook Pro 2016 : 2/10 sur l’échelle de la réparabilité !

ifit-06

iFixit, pour ceux qui l’ignorent, n’est pas une nouvelle gamme de colle contact qui vise à réparer l’écran de votre smartphone. Non, iFixit est un site web dont les concepteurs s’amusent, entre autre, à démonter tout et n’importe quoi pour leur attribuer une cote. Au plus cette cote est élevée, au plus le matériel aura une certaine propension à être réparé. Le MacBook Pro, tout juste sorti du four qui génère les PC portables les plus chers du monde, a été passé au crible et démonté pièce par pièce.

Armés de quelques tournevis, de mini pinces et de ventouses, ces fous du démontage hargneux ont extirpé le moindre composant qui pouvait l’être, en s’arrêtant dés  qu’il était impossible de désassembler les pièces sans les arracher rageusement au risque de vraiment détruire le produit. Résultat ? Une horreur, comme prévu. Précisons tout de même qu’il s’agit du modèle sans TouchBar.

Déjà, et comme pour les versions précédentes des MacBooks Pro, tout est solidaire ou quasi. La mémoire est soudée à la carte mère, le SSD est soudé à une interface propriétaire, de sorte qu’il vous sera impossible de le remplacer sans passer par la case Apple. Côté batterie, celle-ci est directement collée à la coque. Là aussi, oubliez le remplacement standard, il vous faudra le rendre au fabricant pour l’échanger à grand coup de billet 100 Euros. A y regarder de plus près, cette batterie est en fait composée de trois parties distinctes, reliées par un câble et un petit contrôleur.

Le pire dans l’histoire, c’est qu’Apple a même inventé un type de vis dont il n’existe aucun outil standard pour les dévisser. Sympa, non ? Par contre, iFixit a mis en évidence le seul élément qui peut être remplacé rapidement : Le touchpad. Celui-ci peut être remplacé sans démonter la batterie, bien agrippée à coup de glu au boitier.

Résultat : 2/10. Le MacBook Pro est donc un des pires ordinateurs à réparer. Vous avez un doute ? Jetez un oeil sur iFitit et son “teardown”

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.