Big Brother : Facebook espionnait vos appels et SMS sur Android depuis (très) longtemps !

Facebook qui espionne les gens

En début de semaine, on a appris que, jusqu’en octobre 2017, Facebook récupérait les données d’appels et des messages textes sur les appareils Android. Comme si le scandale de Cambridge Analytica n’était pas assez pour la compagnie dernièrement.

La semaine dernière, un homme de la Nouvelle-Zélande a publié sur Twitter une photo assez dérangeante de son archive de données Facebook. En regardant les infos que Facebook gardait sur ses contacts, il est tombé sur un archive de métadonnées de ses appels passées sur son téléphone Android des deux dernières années.

Dylan McKay et son compte Twitter
Dylan McKay s’est bien rendu compte que Facebook connaissait tout son historique d’appels et des SMS

En analysant bien leurs archives de données, d’autres membres Facebook se sont rendus compte de la même chose. D’après Ars Technica, le réseau social se servait de ces données pour améliorer l’algorithme de recommandation d’amis, mais aussi pour distinguer vos contacts professionnel des vos vrais amis.

Pourquoi les appareils Android?

Jusqu’à maintenant, aucun rapport ne démontre que les appareils Apple (iOS) aient été touché.

Pendant des années, Facebook s’est servi d’une faille dans le système de permissions d’Android. Avant octobre 2017, Google employait toujours un vieux API Android qui rendait moins strict les permissions d’accès aux données d’appels et des SMS.

En réponse à la demande d’Ars Technica à ce sujet, un porte-parole de l’entreprise a répondu:

La première fois que vous vous inscrivez à un service de réseau social, télécharger vos contacts téléphonique est une pratique utilisée couramment”.

Perso, ce que je trouve le plus troublant est le manque de transparence dans le processus de la part de Facebook, mais aussi sa réponse qui indique que la compagnie trouve ces pratiques normales. Un compagnie qui traverse un moment difficile surtout au sujet de ses ratées à bien protéger les données de son public.

Facebook n’a pas encore indiqué quand cette pratique a commencé et si ses membres avaient la pleine conscience que leurs informations d’appels étaient surveillées.

Un semaine vraiment difficile pour Mark Zuckerberg

Comme je l’ai mentionné, cette révélation est survenu dans la même semaine que le plus gros scandale de brèche de données de l’histoire de la compagnie. Pour vous rappeler, une firme d’analyse de données, Cambridge Analytica a eu accès non autorisé à des données de près de 50 millions de membres Facebook en 2016. Mark Zuckerberg a été appelé à se présenter au comité parlementaire du Royaume-Uni pour expliquer ce dossier.

Oh Zuck. Le cauchemar continue. Dans les mêmes lignes  j’ai produit une vidéo sur les 6 plus gros scandales de l’histoire de Facebook. Si ça vous intéresse, le voici !

 

Théophile Nzungize

Je suis le créateur et éditeur d'un petit projet du nom de Techlistes tant sur le blog que sur YouTube. Je contribue sur Tinynews pour vous partager ma passion pour le High-Tech avec un point de vue accessible. Oh euh...je viens du Québec en passant.