Kickstarter – La gloire et les risques du crowdfunding

Le financement participatif, voilà la jolie traduction de « Crowdfunding« . Bien au-delà de la mode et du buzz général que ce terme déclenche sur la toile et dans les média spécialisés, faisons le point sur ce moyen de gagner de l’argent, mais aussi d’en perdre énormément.

kick 03

Le crowdfunding, c’est quoi ?

Prenons un exemple simple. Vous avez une superbe idée. Une idée que vous jugez tout bonnement lumineuse et qui risque bien de changer la face du monde : La perforatrice connectée. Grâce à des capteurs laser, celle-ci va pouvoir détecter le format de la feuille à trouer et va placer automatiquement les tiges perforantes au bon endroit. Evidemment, lorsqu’il faudra la vider ou la recharger, vous recevrez une petite notification sur votre smartphone. Voilà l’idée. Brillante. A tout le moins, c’est ce que vous pensez : Vous allez faire un carton. Le problème est que personne n’a foi en vous. Ni les copains, ni votre patron et encore moins votre banque qui s’esclaffe devant un concept aussi, comment dire, « novateur ».

kick01

Bref, il ne vous reste qu’un seul moyen de trouver de l’argent pour financer votre projet, après avoir pensé à cambrioler votre vieille tante : Le crowdfunding. Le principe est simple, vous allez définir le montant qu’il est nécessaire pour commercialiser le produit et vous allez créer une jolie page de publicité avec des maquettes, des schémas, des études et beaucoup de vent autour de votre bébé : La « Perfonnected », la perforatrice connectée. Vous êtes fier.

kick02

Ensuite, vous allez placer cette belle annonce sur un site comme Kickstarter qui se contentera de vous mettre en contact avec de potentiels « backers » qui vont vous filer quelques piécettes ou de gros billets pour obtenir, en primeur, le produit lorsqu’il sera produit.

La récolte ou la disette

Une fois votre projet en ligne, l’investisseur va pouvoir choisir le montant de son investissement. D’autres personnes vont ajouter un peu de beurre aux épinards et le projet peut dès lors obtenir les fonds nécessaires pour démarrer la production. Evidemment, il est plus que probable que ce projet de Perfonnected n’intéresse personne, sauf quelques inconscients (ou amis) qui y ont crus et cela signera donc la fin des haricots pour tout le monde : Le gars qui a pensé à Perfonnected au fond de son lit (qui déprime) et les investisseurs qui ont perdus leur argent (et qui dépriment aussi). Tout le monde est perdant. Le projet s’arrête.

Le lancement de la production

Il arrive parfois qu’un projet récolte des dizaines de milliers de dollars, voire le million. L’entrepreneur est donc assez content, euphoniquement exalté et va donc lancer la production de son modèle de démonstration qui a rendu envieux la moitié de la planète : Tout le monde veut la Perfonnected sur son bureau ! Un million de dollars pour la produire ! OK, c’est bon, on va faire fortune. Ou pas.

kick 11

Car non, obtenir des fonds gigantesques ne signifie pas que le produit sortira en temps et en heure. De multiples projets se sont lamentablement vautrés dans la boue de l’ignorance et de l’inexpérience des entrepreneurs : Mauvaise gestion des sous-traitants, produit finalement fabriqué en Asie qui fut immédiatement copié et produit pour cinq fois moins cher, commandes importantes mais impossibilité de produire dans des délais corrects, re-investissements personnels qui échouent, les exemples sont légions et pullulent sur le net (voir Glory to Rome).

Pas de produit, pas de livraison… et pas de recours

Evidemment, si le produit ne sort jamais de l’usine, l’investisseur ne sera jamais livré et son argent sera perdu. Oui, terminé. Aucun recours possible. Vous aurez beau contacter Kickstarter, ceux-ci se cantonnent à prendre 5% des montants investis et ils ne garantissent en aucune manière que la livraison aura lieu. Bref, le risque est connu, depuis le début. Il n’est pas rare qu’un produit soit financé et que, finalement, rien n’ait jamais été prévu par les entrepreneurs. Nous sommes donc face à de l’arnaque pure et simple. On vous a vendu du vent, un morceau de mistral… non gagnant. Oui, les projets sont analysés par Kickstarter mais rien n’est garanti, les joyeux entrepreneurs peuvent très bien se contenter d’amasser l’argent et de laisser tout le monde en plan.

kick 10

Et vous? Si cela vous arrivait, vous iriez en justice aux USA pour récupérer votre $12.5 investi ? Peu de chance… A part mon beau-frère, je ne vois pas qui pourrait s’accrocher à sa mise de départ, au point de dépenser 1000 fois cette somme pour tenter une action dans le pays de la liberté où tout est possible.

En conclusion, voilà pourquoi je ne vous inonde pas de produits « en cours de financement » sur Tinynews… Nous essayons de vous proposer des articles sur des objets que vous pouvez vous procurer maintenant ou dans quelques semaines… sans risquer de perdre la moitié d’un bras.

Allez, je vous laisse, je dois investir dans un nouveau coupe-bordure qui ne m’arrache pas la moitié des poils des mollets.

 

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.