Bodycap – Les joueurs de Nantes avalent des gélules connectées

Bon, mieux vaut une petite gélule qu’un rigide suppositoire, n’est-ce pas ? C’est donc l’expérience à laquelle certains joueurs, bénévoles, du club de football de l’équipe de Nantes ont participé : Ingurgiter un petit cylindre capable de mesurer leur température corporelle.

bodycap 20

Pourquoi donc ? Tout simplement pour analyser leur capacité respective à thermoréguler leur corps d’athlète et vérifier ainsi leur propension à récupérer  durant le match. Ces pilules magiques ont été utilisées lors du match contre Rennes le 13 septembre et contre le PSG le 26 septembre dernier.

Les données sont transmises à des capteurs qui regroupent les données pour ensuite les envoyer à un petit boitier qui sera ensuite déchargé pour en dresser toute une série de statistiques sans doute très intéressantes pour l’équipe de médecins sportifs.

bodycap 02

Cette gélule est en fait le fruit du travail d’une start-up de CaenBodyCap. « On a eu des gars qui sont montés à plus de 39°C durant les matches, donc ça chauffe quand même ! » indique le kiné, Philippe Daguillon.

Il s’agit donc d’une chouette mise en jambe pour ce thermomètre qui ressortira illico via les voies naturelles. Par contre, l’histoire ne dit pas si les gélules seront recyclées par l’équipe de BodyCap.

bodycap 04

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.