TEST : Notre avis sur le Google Chromecast 4K !

Disponible en France depuis octobre 2020, Google sort « enfin » le Google Chromecast 4K avec Google TV en Belgique, une excellente occasion de le tester et de répondre à la question qu’il soulève : à l’heure actuelle, quelle est l’utilité d’un Google Chromecast qui propose des services similaires à une SmartTV ? 

Unboxing & Présentation 

Ce produit, qui intègre 2Go de Ram et seulement 8Go de mémoire (dont uniquement 5Go disponible), est livré avec une télécommande, un adaptateur secteur et un câble USB-C d’environ 1,5 m. Le boîtier blanc de 8 cm, au design épuré, est muni d’un connecteur HDMI qui permet de le brancher sur n’importe quel écran (téléviseur, moniteur, rétroprojecteur…) équipé d’un port HDMI. Il n’est malheureusement pas auto-alimenté, ce qui aurait été encore plus discret. 

Il tourne sur AndroidTV 10 qui se fait vieux, mais qui fonctionne toujours très bien. Malheureusement, depuis la sortie de ce produit, il n’y a pas eu de mise à jour d’AndroidTV sur ce produit. 

La télécommande 

La télécommande fournie est petite, pratique et bien pensée. Hormis les boutons classiques « retour », « quitter » et autres, elle possède plusieurs boutons d’accès direct, l’un qui dirige vers Youtube, l’autre vers Netflix. Netflix a dû sortir le chéquier pour se placer là et me rappelle constamment que c’est la seule plateforme à laquelle je ne suis pas abonné. 

En plus de piloter le Chromecast par Bluetooth, la télécommande est équipée d’un port infrarouge qui permet de contrôler le son de son téléviseur, et ça c’est plutôt sympa pour éviter de jongler entre les télécommandes. 

A qui s’adresse ce produit ? 

Si vous avez un « vieux » téléviseur non connecté et désirez lui donner un coup de jeune en ajoutant une multitude de fonctionnalités, le Google Chromecast est une solution. Si vous avez un smartphone Android, l’installation se fait en quelques minutes.
 

A quoi ça sert ? 

Le but principal est évidemment de streamer des vidéos de plateformes de contenu en ligne tels que : Youtube, Netflix, Amazon Prime, Disney+, Apple TV… Peu importe laquelle, la fluidité et la qualité des vidéos sont au rendez-vous. La télécommande rend la navigation sur toutes les plateformes agréable et intuitive. 

Le Google Chromecast a été pensé, non pas pour simplement streamer du contenu de vos applications préférées, mais pour faire des recommandations sur la base de votre habitude de visionnage, et c’est là tout l’intérêt ! Après quelques jours d’utilisations, les suggestions devenaient pertinentes.

Sur l’écran d’accueil, à l’instar de l’Apple TV, sont affichés les recommandations de films. Note de ma chérie : « Ça m’a permis de confirmer, dès le menu principal et en un coup d’œil, tes goûts cinématographiques très ringards ». Le classement n’est pas fait par source de streaming mais par thème. Sous le film est indiqué la plateforme de source et parfois une notation, bien pratique pour faire son choix. Google oblige, sont également proposé des films payants.

Le premier film que nous avons regardé était sur RTL Play, un chef d’œuvre du cinéma français, que je n’avais pas revu depuis longtemps : « Le dîner de cons » de Francis Veber. Bien que ce soit un vieux film, la qualité est excellente. J’ai continué le test en regardant une série de Disney+, encore une fois l’image est parfaite et il n’y a aucun ralentissement malgré que je sois connecté en Wi-Fi.

A part les propositions de films, le Chromecast propose des vidéos Youtube, et, depuis que j’ai découvert cette chaîne, mon flux est rempli de vidéo de la chaîne « Jamy – Epicurieux » ce qui me donne le sentiment de regarder un contenu intelligent. Placement de produit gratuit, je vous conseille cette chaîne, ça rappelle l’époque de « C’est pas sorcier » et Jamy présente toujours aussi bien ! 

Si vous ne regardez pas de contenu multimédia en ligne (Youtube, Netflix, Amazon Prime, Disney+…), le Google Chromecast sert également à : 

  • Diffuser le contenu du navigateur Google Chrome : le temps de latence étant perceptible, mais pas dérangeant, j’utilise occasionnellement cette option quand je travaille avec ma compagne, ce qui est beaucoup plus confortable que regarder un écran d’ordinateur. 
  • Transformer le téléviseur en cadre photo : pratique pour faire une séance photo en affichant les photos de son smartphone sur “grand” écran.
  • L’emporter partout : petit est discret, il s’emporte partout et évite de devoir se reconnecter chaque fois sur ses sites de streaming préférés 
  • Diffuser de la musique ou faire un karaoké avec Spotify 
  • Le Chromecast est compatible avec Google Assistant : même lorsque le Chromecast est en veille, une pression sur le bouton Assistant de la télécommande et vous pouvez donner vos ordres. Cette fonction est très pratique pour lancer un film, éteindre les lumières… 

Ce qu’on ne peut pas faire avec ? 

Quand j’ai demandé à mon fils de tester quelques jeux, il ne s’est pas fait prier. Il a connecté la manette de la PS4 à la Chromecast (en 10 secondes) et a installé le jeu de voitures Asphalt 8. Bien qu’il soit jouable, le jeu saccade énormément et est désagréable à jouer.
Nous avons essayé d’autres jeux moins gourmands, ils sont fluides, mais le Google Chromecast n’est pas fait pour jouer. D’ailleurs l’espace de stockage n’est pas suffisant avec seulement 5 Go disponible. 

Contrairement à d’autres lecteurs multimédias, celui-ci ne dispose pas de port USB / ou carte SD afin de lire des fichiers multimédias. C’est dommage et en limite l’usage. 

Conclusion 

Si vous avez un téléviseur récent, SmartTV, équipé d’Android ou autres, le Google Chromecast n’a pas réellement d’intérêt. Mon téléviseur Panasonic va fêter ses 9 ans, il est équipé d’un système d’exploitation maison plus mis à jour depuis très longtemps. Si vous êtes dans mon cas, le Google Chromecast est intéressant et vous permettra de faire des économies et de garder votre téléviseur quelques années. 

Comparé à mon lecteur multimédia Nvidia Shield 1ère génération, le Google Chromecast est beaucoup plus fluide dans les menus mais ne propose pas autant de fonctionnalités, c’est normal, ce n’est pas la même gamme de prix (3x plus cher). Autre avantage du Google Chromecast 4K, c’est sa consommation très réduite (entre 3 et 6W en fonctionnement) et moins de 1W en veille ! 

Lorsqu’un choix de produits se pose, je préfère, comme le slogan de Dyson, « Achetez directement auprès de ceux qui l’ont fait ». Il existe une quantité incroyable de lecteur multimédia de marque aussi connues qu’étranges, à moindre prix ou qui proposent davantage de fonctionnalité, mais en choisissant un produit de Google, vous serez sûr d’avoir un produit de qualité et compatible pendant longtemps avec l’environnement Google. 

L’intérêt du Google Chromecast n’est pas dans le streaming en lui-même, mais plutôt son habilité à proposer des films pertinents selon votre consommation des médias. Autant dire que le boulot est très bien fait, au grand dam de ma compagne qui s’imagine devoir regarder mes films humoristiques des années 80 préférés. 

Si vous êtes équipé d’un téléviseur Full HD, le Google Chromecast classique est suffisant, si vous cherchez la meilleure qualité sur un écran 4K, foncez pour le Google Chromecast 4K disponible à partir de 70 euros ! 

 

Google Chromecast 4K

69.95 €
8.6

Design

8.0/10

Facilité d'utilisation

9.0/10

Interface

9.0/10

Télécommande

9.0/10

Fonctionnalités

8.0/10

Pros

  • Fluidité des menus
  • Les films proposés sont pertinents
  • Faible consommation électrique
  • Télécommande bien conçue et pratique
  • Petit et discret

Cons

  • Pas de port mémoire (SD, Micro SD)
  • Espace de stockage très limité
  • Mise à jour de Google TV rare
  • Nécessite une alimentation externe
Partager cet article :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.