TEST – CROSSCALL Core-X4 : Un smartphone “PRO” pour baroudeurs conçu en France.

Quand on m’a proposé de tester ce nouveau smartphone “Conçu en France”, j’étais un peu dubitatif. En effet, il s’agit souvent de déclinaisons de téléphones “Made in China” remises au gout du jour. Toutefois, ce Crosscall Core-X4 a attiré mon attention dans la mesure où il vous garanti une certaine résistance dans des loisirs comme la randonnée ou encore dans des métiers un peu plus rudes où votre téléphone tombe douze fois par jour, perché en haut d’une échafaudage, en train de discuter avec votre boss qui vous demande de changer de chantier dans la minute. Bref, c’est parti pour ce test du Core-X4.

On déballe …

Déjà, c’est royal. Tout est emballé pico bello dans du joli carton et, ô surprise, il est fourni avec des écouteurs intra-auriculaires avec plusieurs embouts, un chargeur USB type-C, un tour de cou pour le suspendre… à votre cou (qui fait ça ?) et un “X-Blocker” qui vous permet de l’attacher éventuellement à un harnais de fixation vendu séparément.

Aussi, le Core-X4 intègre le “X-Link”, une espèce de fixation magnétique sur laquelle vous allez pouvoir associer différents supports, comme celui disponible pour le vélo, que nous avons également reçu. Cerise sur le gâteau : Il est fourni avec un “Guide démarrage rapide” de plusieurs pages. Dingue dans une époque où Apple vend dés à présent ses iPhone 12 sans chargeur.

Au toucher, nous retrouvons vraiment une impression de solidité dans le téléphone, il est certes costaud mais il n’apparaît pas comme rembourré à la façon de Robocop et c’est déjà un point positif. N’oublions pas que ce Core-X4 est certifié “MIL STD 810G”, garantissant une étanchéité totale à la poussière et au liquide à 2 mètres de profondeur durant 30 minutes, tout comme une faculté à résister aux chutes de 2 mètres sur les six faces du téléphone. De plus, ce Crosscall peut fonctionne entre -25 et +50 degrés et est garanti 3 ans par le constructeur.

Si nous regardons un peu plus en détail, nous découvrons que le port USB Type-C et le jack sont protégés par une petite trappe. Pour tout vous dire, il m’a fallu l’aide de mon fidèle compagnon “Perceval” pour ouvrir ces petites portes. Si vous avez de longs et solides ongles, cela pourrait le faire mais, me concernant, mon couteau Thiers a donc été fort utile.

Des specs assez classiques …

Pour la modique somme de 449€, vous aurez droit à une dalle IPS de 5.46 pouces aux bords assez imposants. Ne vous attendez pas au full HD, vous aurez juste droit à du 1440 x 720 pixels. A l’intérieur, nous trouvons un Snapdragon 450 à huit coeurs, soit un SoC datant de … 2017. Il est épaulé par 3 Go de RAM et seulement 32 Go de mémoire. Toutefois, fait assez rare, vous pourrez y ajouter 512 Go via MicroSD ET deux cartes SIM. Au niveau de l’appareil photo, le capteur arrière dispose de 48 MPixels alors, qu’à l’avant, vous aurez droit à une résolution de  8 MPixels.

Il est vrai que devoir débourser 449€ pour un téléphone avec de telles spécifications semble un peu frustrant, mais c’est oublier le fait qu’il est vraiment à l’épreuve des pires situations, tout en proposant pas mal d’accessoires. Du moins, c’est ce que la marque défend.

On l’utilise …

Pour l’installation, je suis parti d’un Xiaomi A1 sous Android One qui se sentait un peu vieux (3 ans). Comme vous le savez surement, il est possible de “cloner” totalement l’installation et les Apps d’un smartphone Android vers un autre en quelques minutes, un peu à la manière d’Apple et, en moins de 10 minutes, tout était fonctionnel. A noter que c’est la bouton on/off qui fait office de lecteur d’empreinte et c’est plutôt efficace et naturel. Bravo pour ce point !

Même si la config semble un peu légère, le tout, motorisé par Android 9, est assez fluide et suffira à une utilisation classique, à savoir appeler, utiliser vos Apps préférées comme Facebook et compagnie. Au niveau de la qualité photo, j’ai été agréablement surpris, du moins en intérieur. En effet, même s’il ne s’agit pas d’un “Photophone” du feu de Dieu, il faut avouer qu’il s’en sort plutôt bien, même en basse lumière. Le déclenchement est réactif et agréable.

En extérieur, par contre, il a un peu de mal avec la balance des blancs lorsque le ciel est justement … blanc. J’en veux pour preuve ce cliché où les feuilles des arbres semblent partir en sucette.

Enfin, notez cette photo de voiture Playmobil, prise sans aucune lumière artificielle, dans une pièce relativement sombre. Le résultat est plutôt satisfaisant.

Des accessoires bien pratiques…

Nous avons pu tester le support X-Bike et il est assez bien pensé. En effet, il se fixe instantanément grâce à la couche aimant située derrière le smartphone. N’oubliez pas toutefois de joindre le x-blocker, fourni avec le smartphone, qui servira à sécuriser la fixation afin que tout ce petit monde soit solidaire. A cela s’ajoute d’autres accessoires tel un harnais, un chargeur ou un support pour voiture.

On conclut

Doté d’une batterie de 3 850 mAh, ce smartphone ne vous laissera pas tomber, si je puis dire et ronronnera une journée complète sans souci, même en utilisation intensive. De plus, il est possible d’y ajouter une batterie externe à 39€ qui viendra augmenter sa longévité : 6.000 mAh à aimanter directement sur le support magnétique X-Link.

Plutôt bien pensé, surtout grâce à ses accessoires, ce Crosscall Core-X4 est vraiment destiné aux professionnels qui recherchent un smartphone costaud, tout en acceptant un aspect “Old fashion” assez imposant et un prix certes un peu dissuasif : 449€.

Il est par contre en promo actuellement, sur Amazon, pour 398€. Pour le reste de la gamme Crosscall, rendez-vous sur la boutique.

Crosscall Core-X4

398 €
7.5

Conception

8.0/10

Puissance

6.5/10

Ecran

7.0/10

Autonomie

9.0/10

Photo

7.0/10

Pros

  • Conception robuste
  • Accessoires bien pensés
  • Autonomie
  • Photos en basse lumière

Cons

  • Processeur (SoC) de 2017
  • Photos parfois bancales en extérieur
  • Design un peu convenu
Partager cet article :
Bertrand Mahieu

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.