Test – Xiaomi Mijia 4K – La qualité à prix bradé ! (63€)

Que ce soit pour relater vos prouesses sportives ou tout simplement pour immortaliser en images les instants importants de votre vie, les actions cam sont devenues un des accessoires les plus indispensables du moment ! Noyé dans un marché en pleine expansion avec des dizaines de modèles différents et des prix pouvant aller jusqu’à 600 euros (bisous GoPro), difficile pour le commun des mortels de faire un choix rationnel sans vendre un rein de son vivant pour se l’offrir !

Pour le coup (et heureusement), certaines sociétés se démarquent dans le rapport qualité/prix, comme Xiaomi qui frappe fort avec sa Mijia 4K. Du haut de ses 99 grammes, elle offre des spécificités techniques dignes du haut de gamme en se glissant sous la barre des 70 euros !

On déballe

Dans une boîte minimaliste aux airs de Cupertino, on retrouve une caméra tout de noir vêtue et aux mensurations alléchantes (71,5 x 42,7 x 29,5 mm) équipée d’un écran couleur tactile de 2,4 pouces (960×480 pixels) et d’un capteur Sony IMX317 de 8mpx, proposant avec un angle de vue de 145°, ainsi qu’une ouverture optique de f/2.8, assez luminueuse.

Niveau interne, une puce Ambarella A12S75 offre une technologie de réduction de bruit et de distorsion d’objectif. En d’autres termes, vous aurez le choix entre des photos/vidéos “classiques” ou en mode “yeux de poisson” (ok ok, « fish eyes », quoi…) ce qui est plutôt pas mal.

Niveau photos, les formats RAW (pour les (re)toucheurs) et JPEG seront de la partie. Côté vidéo, vous trouverez de la 4k (30i/s) et de la 2,5k (30i/s) ou encore du 1080p & 720p (avec respectivement 100i/S & 200i/s).

Tant qu’à faire, un stabilisateur d’images 6 axes s’ajoute au package histoire de réduire l’effet tremblote que vous pourriez avoir lors de certaines scènes mouvementées.

Un câble USB fourni viendra charger la batterie de 1450 mAh, qui est, il faut le souligner, une belle performance par rapport à la concurrence qui en général arrive péniblement au 1000 mAh. Un port micro SD et une connection wifi pour le transfert des photos/vidéos viennent clôturer le côté technique de la chose.

Niveau accessoires d’origines, vous retrouvez.. euh … en fait vous ne trouverez rien dans la boîte, même pas le caisson Waterproof qui reste quand même le strict minimum à posséder pour utiliser ce type d’engin lorsqu’ils ne sont pas certifié IP68.

Bon, allez malgré ça, hop hop hop c’est décidé, je l’embarque dans mes bagages, direction la mer rouge, histoire de voir son rendu au milieu d’un aquarium géant !

Prise en mains

Une fois allumé, vous pourrez glisser votre doigt sur l’écran de haut en bas pour découvrir les onglets, paramètres généraux, connexion wifi, mise en veille et bouton off de la cam. Un balayage vers la gauche vous donnera accès à votre bibliothèque d’images et vidéos et un autre vers la droite vous affichera les différents modes utilisables:

  • Vidéo
  • Photo
  • Vidéo + photo
  • Time Lapse vidéo/photo
  • Slowmotion
  • Fonction Timer

Sur l’écran principal, on retrouve également un bouton donnant accès à la configuration du mode choisi. Par exemple, si vous choisissez le mode photo, vous pourrez paramétrer l’ISO, la balance des blancs, les filtres, l’exposition, la distorsion, le format,  etc…

La réactivité de l’écran est franchement impeccable avec, en plus, un mode gestion de batterie qui vous permet de le mettre en veille ou de l’éteindre complètement ce qui est plutôt économique.

L’application MiHome

Plutôt que d’avoir plusieurs applications en fonction du produit acheté, Xiaomi a misé sur un système pouvant gérer l’ensemble de ses créations et ça franchement c’est top !

MiHome est disponible sur l’App Store ou Google Play et offre une copie conforme des options disponibles sur la caméra avec la possibilité de voir et de lancer à distance les vidéos ou les photos. Il est également possible de sélectionner les fichiers voulus et de les enregistrer directement dans l’album photos de votre smartphone. Un logo “Save the phone” apparaîtra sur ceux déjà transférés ce qui évitera les doublons, surtout si vous avez fait des centaines de photos/vidéos !

L’application est très fluide et intuitive avec juste l’inconvénient d’être en anglais comme le menu de la caméra. On peut toujours rêver d’une mise à jour future pour le marché francophone… qui sait ?

En attendant, il ne vous faut pas non plus un niveau d’Anglais “high level”. Les cours de Miss Peggy de 4ème primaire, tout comme les épisodes de Dora ou Diego que regarde votre progéniture suffiront amplement à votre esprit logique pour traduire les différents menus.

Utilisation

A peine arrivé sur le sol Égyptien, je me rend directement au centre de plongée de l’hôtel afin de réserver ma première sortie en mer. J’ai hâte de pouvoir tester directement sur le terrain ce que la petite Xiaomi a dans le ventre et si sa fiche technique reflète la réalité !

En dehors de l’eau, la « Mi » fait des photos correctes avec ou sans effet « fish eyes ». La fonction Time Lapse vous permettra d’enchaîner de manière continue une multitude de photos avec, pour bémol, d’avoir au final pas mal de clichés flous si le sujet est en mouvement. Inutile donc d’essayer de photographier le démarrage d’un léopard en plein safari, vous seriez déçu.

Par contre, il est tout à fait possible de récupérer des photos directement de vos vidéos histoire de ne rien louper !  Pour se faire, rien de plus simple, vous transférez via le wifi (car, oui, la Xiaomi sert de gateway, et même à 12000 m d’altitude çà fonctionne, j’ai essayé !) les vidéos sur votre smartphone. Quand la séquence qui vous convient arrive, vous mettez pause et hop hop une copie d’écran et le tour est joué !

D’ailleurs toutes les photos de ce test faites sous l’eau, sont directement reprises de vidéos, et je dois dire que le rendu est plutôt pas mal, jugez par vous-mêmes !

Autres possibilité, la vidéo + photos. Cette fonction vous permet de faire les deux en même temps en paramétrant le déclenchement photo toutes les X secondes. C’est pas mal, mais de  nouveau, si le sujet est en mouvement ou que vous déplacez la caméra trop vite, il risque d’y avoir quelques déceptions.

Vous êtes un(e) accro de la retouche photo ? Il faut savoir que si vous utilisez des applications comme l’excellent Snapseed, vous sentirez vite les limites des clichés par l’apparition de pixels lors de la sélection de certains filtres. Pareil si vous recadrez en zoomant un sujet plus éloigné. Ceci dit, no stress et rien de grave, vous ne pourrez juste pas placer au dessus de votre lit un agrandissement de deux mètres sur un mètre du selfie que j’ai fait avec la tortue. Au mieux, vous pourrez le placer dans un cadre sur votre table de nuit, ce qui est déjà pas si mal.

Une fois sur le bateau et à la vue des « Maldives Égyptiennes », je dégaine la Xiaomi pour immortaliser en quelques clichés la vue qui s’offrait à moi. C’était juste magniffayykkk, comme dirait l’autre ! Après avoir balayé les recoins du bateau en mode vidéo, j’équipe la caméra de sa combinaison étanche avant de plonger dans ce paradis aquatique.

Pour tester l’étanchéité du caisson, glissez-le dans de l’eau en y mettant un essuie-tout à la place de la caméra. Si l’essuie-tout reste sec, c’est plutôt bon signe. De manière générale, la Xiaomi fait des belles vidéos avec une perte de qualité couleur sous l’eau de temps à autres, comme par exemple, lorsque je filme le récif.

Par contre, j’ai pu capturer des moments inoubliables comme mes différentes rencontres avec les tortues ou encore avec un dugong !

Pour le coup, la caméra ne m’a pas lâché et me donne une qualité d’images assez exceptionnelle pour un produit de cette gamme. Vous pourrez le constater vous même en regardant le montage vidéo que j’ai réalisé plus bas !

Dernière chose importante, il est impossible d’utiliser l’écran tactile sous l’eau, seul le bouton on/off est accessible. Il faut donc sélectionner la fonction voulue avant de plonger. Par fonction, j’entends le choix du mode vidéo, photos ou encore Time Lapse, mais aussi la rotation de l’écran qui est très pratique pour filmer les coraux de prêt en plaçant la caméra au bout d’une perche.

Pour ne pas tomber en panne de batterie, vous pouvez directement recharger la caméra via un câble usb et une batterie externe. J’avoue que ça m’a été bien utile sur le bateau car l’autonomie réelle ne dépasse pas les deux heures d’utilisation suivant le type de vidéo choisie (4k-HD).

En revenant de ma journée, j’avais (en plus d’images plein la tête) déjà plus de 30 gigas de vidéos 4k, autant dire qu’une carte sd de 64 Go est le minimum à posséder.

Conclusion

La Xiaomi Mijia 4K est la grosse surprise de cette fin d’année ! Avec des caractéristiques techniques dignes du haut de gamme, elle conviendra à la plupart des utilisateurs et surtout à leur portefeuille.

Bien sûr, certains puristes de la pseudo perfection, trouveront à redire sur des petits détails en stipulant qu’il y a un léger grain micro orgasmique pixelisateur dû à l’exposition balancée dans les nuances de profondeurs en basse luminosité périphérique.

Bref, cette caméra est, à l’heure actuelle, le meilleur rapport qualité/prix du marché et conviendra à 90% des utilisateurs normaux ayant pour seul soucis de se faire plaisir tout simplement. Ok c’est vrai, le menu est en Anglais ce qui pourrait faire peur à certains, mais ce que je n’ai pas dit, c’est qu’il est aussi possible de le mettre en chinois !

A noter …

Malgré les belles images/vidéos que j’ai pu sortir sous l’eau avec la caméra, je ne peux pas vous la conseiller pour la plongée. En cause, un gros problème d’étanchéité du caisson malgré le test fait avant le départ. Comme quoi, en milieu naturel avec les contraintes des vagues, du sel ou de la pression de l’eau, le résultat peut-être différent. Je précise bien que le problème vient du caisson et non de la caméra. Bref, achetez un caisson de qualité !

La caméra Xiaomi 4K est en vente pour 63€, chez Gearbest ! Utilisez le code OctAllezmjcamer !