TEST – 7 jours en Egypte avec l’Oukitel WP2 !

L’hiver approchant à grands pas, j’ai décidé d’aller recharger mes batteries sous le soleil généreux de l’Egypte, histoire de m’adonner à une de mes activités favorites, le snorkelling ! Ben oui, en tant qu’aquariophile, pouvoir observer des poissons marins évoluer dans leur milieu naturel reste un spectacle magnifique et surtout une chance incroyable ! Tant qu’à faire, ces vacances hivernales étaient aussi l’occasion de tester l’Oukitel WP2, smartphone du baroudeur offrant plusieurs avantages comme une batterie hors norme ou encore la certification IP68 lui donnant la possibilité de résister aux éléments.

L’Oukitel WP2 est présenté dans une boîte sobre, soignée et bien rangée. Le smartphone est livré avec une protection déjà posée sur son écran Gorilla Glass de 6 pouces (résolution de 2160×1080 pixels) qui est juste énorme tout comme le téléphone d’ailleurs, purée, quelle brique! Une fois sorti de sa boîte, son poids de 360 grammes et son look futuriste à la « Demolition man » lui donne une impression d’arme d’auto défense plutôt que d’un smartphone. Sans rire, si tu te le ramasses en pleine tronche, c’est le coma assuré !

Un câble USB Type-C, un câble OTG et un adaptateur d’écouteur prise jack viennent clôturer le package.

Détails de la fiche technique

Même si l’Oukitel WP2 semble plus adapté aux baroudeurs ou aux professionnels cherchant un smartphone robuste disposant d’une autonomie qui dépasse le standard actuel d’une journée…  la marque a voulu proposer un produit qui tient la route en évitant de le voir ramer une fois que le multi-tâches affiche plus de 2 ou 3 applications tournant en arrière plan.

Sous Android 8, le WP2 embarque un processeur MTK6750T Octa core (4 x Cortex-A53 1.5GHz & 4 x Cortex-A53 1.0GHz) épaulé par 4 Go de RAM et 64 Go de mémoire extensible jusqu’à 256 Go supplémentaires qui seront nécessaires pour stocker les vidéos et autres photos de vos exploits inavouables réalisés aux quatre coins de la planète. Pour ce faire, il dispose d’un double capteur arrière de 16 + 2 MPixels et d’un capteur selfique de 8 Mpixels. Un flash constitué de 4 leds vous servira pour les photos en basse luminosité ou comme lampe de poche hyper puissante.

Ce téléphone hors du commun certifié IP68 (résistance à l’eau et au sable/poussière) vous suivra dans toutes vos aventures et même dans la salle de bain histoire de mater une petite vidéo ou de discuter avec votre belle mère, nu comme un ver sous la douche.

Un lecteur d’empreinte digitale latéral vous permettra de le déverrouiller en moins d’une seconde et sa grosse batterie de 10.000 mAh fout une claque à la concurrence niveau autonomie en vous permettant de tenir plusieurs jours sans passer par la case recharge. Juste pour vous donner une idée, vous disposerez de 66 heures de musique, 15 heures de vidéos ou encore 50 heures en conversation!

Mise en route et utilisation

Au démarrage, l’Oukitel vous offrira la possibilité de synchroniser vos données à partir d’un autre appareil Android et même d’un iPhone histoire de ne pas vous amuser à tout réinstaller, plutôt pratique même si limité pour certaines fonctionnalités des appareils Apple vu que la sauvegarde passera par Google Drive. Vu la taille et le poids de l’engin, la manipulation à deux mains est indispensable lors de l’utilisation, ce qui n’est pas venu me perturber dans mes habitudes quotidiennes…(un peu de modestie ne fait de mal à personne). Ceci dit, le WP2 dispose sur la tranche droite de l’appareil, d’un lecteur d’empreinte digitale pas toujours très réactif et mal situé, ce qui engendre quelques soucis comme par exemple des “touchers” non voulu lors de la prise en main m’obligeant à passer en mode de déverrouillage manuel via code chiffré ou schéma.

Toutefois, cette touche est programmable comme raccourci rapide vous donnant la possibilité de décrocher, faire des retours en arrière ou encore de prendre une photo. Au final, j’ai vite laissé tomber sa fonctionnalité principale vu que le “face unlock” fonctionne très bien.

 

Sa certification IP68 alliée à sa coque hyper robuste, lui permettent un bref passage sous l’eau et une résistance au sable et à la poussière, couplé de quelques maltraitances diverses. D’ailleurs, faute de balle pour jouer avec mes raquettes de plage, j’avoue que l’Oukitel a fait l’affaire sous les yeux ébahis des touristes allemands se demandant ce que j’étais occupé à foutre avec mon smartphone.  

Poussant le test à l’extrême et n’ayant pas de quoi faire un château de sable, je me suis dit que j’allais l’utiliser comme pelle pour faire un trou et ensuite l’immerger quelques secondes dans la mer rouge au milieu des coraux histoire de le rincer et lui donner un petit coup de propre. Tant que j’y étais j’ai même essayé de faire des photos avec sous l’eau ce qui s’est avéré impossible. Par contre, une fois sorti de l’eau et après les diverses tortures subies, la fluidité de l’écran sous mes doigts humides est toujours aussi correcte. Le seul bémol à retenir de ces tests extrêmes est que lors de l’immersion complète, le son sortant a eu tendance à se robotiser, ce qui me conforte dans l’idée qu’un smartphone résistant à l’eau se limite à la pluie, douche ou un passage rapide au fond de la cuvette des wc mais certainement pas à une immersion complète.

Pour se faire une caméra type Gopro avec caisson reste une valeur sûre. A côté de ça, j’ai pris la liberté de lui ouvrir le ventre et aucune condensation ou autre oxydation n’est à déplorer au niveau de ses organes internes.

Dernière chose, le son en communication est un peu léger même au maximum et reste également limité voir même un peu étouffé lorsque l’on regarde une vidéo sur youtube par exemple. Par contre, ce sentiment d’étouffement disparaît et le son est même plutôt bon avec l’utilisation d’un casque.

Photos et batterie

L’Oukitel WP2 dispose d’un capteur selfique de 8 Mpixels et d’un double objectif avec un capteur Samsung S5K2P7 de 16 MPixels pour la caméra principale et une caméra secondaire  de 2 MPixels apportant un effet de flou lors de la prise de vue. Sa faiblesse se ressentira en basse luminosité ou plus généralement lors d’un agrandissement altérant l’image par pixellisation, ce qui est logique pour un appareil de cette gamme de prix dont la photo n’est pas le but principal.

Pour finir, le gros point fort de l’Oukitel est clairement sa batterie li-polymère à haute densité d’une puissance de 10000 mAh! Un must quand on sait que la plupart des smartphones actuels dépassant les 1000 euros ne tiennent pas plus d’une journée en utilisation normale…

En veille et malgré les applications tournant en arrière plan, le WP2 perd a à peine quelques pourcents de son énergie par jour et à pu tenir sans problème ma semaine de vacances sans passer par la case recharge ce qui est plutôt bluffant!

En conclusion

L’Oukitel WP2 est le smartphone idéal pour les pros, aventuriers du dimanche ou autres globe trotters à la recherche d’un téléphone fiable et robuste en toutes circonstances proposant une autonomie défiant clairement les standards actuels avec en prime, un prix à la limite du foutage de gueule.

Oukitel WP2

186,46€
8.6

Design

8.0/10

Appareil photo

7.5/10

Qualité de fabrication

9.0/10

Autonomie

10.0/10

Pros

  • Robustesse
  • Autonomie
  • Reconnaissance faciale
  • Prix

Cons

  • Bouton déverrouillage mal positionné
  • Pas d’immersion totale
  • Son
  • Poids