La société belge New Fusion intègre des puces sous la peau comme badge d’identification

rfid-01

Chez nous, en Belgique, on a peur de rien, surtout pas de l’innovation en matière de volontariat et de technologie de reconnaissance des personnes. Terminé le bon vieux badge en plastique et sa cordelette autour du cou. Place à la puce sous-cutanée !

New Fusion, une société basée à Malines (Entre Bruxelles et Anvers, pour nos amis Français qui nous lisent) spécialisée dans le marketing numérique, vient de demander à une poignée de volontaire de se faire implanter une puce, de la taille d’un grain de riz pour risotto, afin de pouvoir s’identifier pour, par exemple, passer les multiples portes d’accès à leur bureau.

Intégrée sous la peau, entre le pouce et l’index (vous voyez, cette partie charnue et molle ?), elle pourra également contenir une petite quantité de données, comme votre carte de visite complète. Celle-ci pourra évidemment être transmise à un smartphone afin qu’il reçoive vos coordonnées. Sympathique, n’est-ce pas ? Si on va un peu plus loin, on pourra dès lors simplement serrer la main de la jolie caissière du resto d’entreprise pour payer le plat du jour ou encore offrir une tournée générale de Triple Karmeliet le soir de la Saint-Eloi.

Par contre, personne ne parle de la douleur qui sera infligée à l’employé si celui-ci venait à quitter l’entreprise… Refusez l’amputation !

rfid-02

Partager cet article :
Bertrand Mahieu

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.