iMedipac – Le pilulier connecté qui rassure le patient et son entourage

Bon, ne me demandez surtout pas pourquoi je vous parle de médicaments ou, plus spécifiquement, de pharmacie, je ne vous le dirai pas. Une seule personne (peut-être deux, David (nom d’emprunt), tu en fais partie) peuvent remettre le puzzle de mes confuses idées dans le bon ordre, même si, pour le moment, mon esprit est un peu chamboulé. Comprenne qui pourra. Bref, on s’éloigne du sujet : Parlons un peu d’iMedipac.

 

imedipac 00

iMedipac est une solution issue d’une entreprise française, Medissimo, qui a eu la bonne idée de proposer un pilulier totalement connecté. Celui-ci vise un double objectif : Rappeler au patient de prendre ses gentils médicaments au bon moment et, également,  rassurer ses proches que les pilules ont été prises… ou pas.

Le principe est aussi simple à utiliser que de prendre une aspirine dans le placard. Encore faut-il savoir dans quel placard. iMedipac se présente sous la forme d’une espèce de tablette des 10 commandements contenant 28 emplacements qui accueilleront les pilules. Si vous êtes fort en math, vous aurez de suite compris que le patient peut donc organiser sa semaine en quatre prises par jour. Tout en sachant qu’une prise peut contenir plusieurs médicaments, les possibilités sont donc nombreuses. Je répète ou vous avez capté ? Bien, merci.

Ce pilulier devra être rempli par un proche ou directement par la pharmacienne (sic). Ensuite, on le place dans la fameuse tablette de Moïse afin que celle-ci prévienne, de manière visuelle, la case dans laquelle il faudra piocher les médicaments, à l’aide d’un emporte-pièce assez pratique. Personnellement, expliqué comme cela, je pense que vous n’avez toujours pas compris. Aussi, je vous inviterai à regarder la vidéo de présentation par après. Mais continuons, iMedipac a bien d’autres avantages.

Si le patient possède un smartphone, celui-ci lui notifiera qu’il doit prendre le médicament à l’heure définie (matin, midi, soir, nuit). De plus, le système peut être configuré pour qu’un proche soit immédiatement averti que les pilules ont été prises au bon moment et, le cas échéant, prendre son téléphone et appeler Mamy pour lui hurler à l’oreille (si elle n’a pas oublié son appareil auditif dans son verre à dent) de prendre illico son traitement.

Comme vous le voyez, ça à l’air simple. Le prix du coffret de démarrage est de 299€ + 9.90€ par mois d’abonnement pour assurer la communication des données. C’est une bonne idée en soi : Tous le monde n’a pas de WiFi à la maison et iMedipac est donc une solution “All-in” assez sympathique.  Pour la suite, il vous faudra acheter des piluliers supplémentaires vendus au prix de 73.20€ pour un an de traitement (50 pièces). Une option de location est aussi proposée pour 29.90€ par mois. Intéressé : Allez donc jeter un oeil sur Medissimo !

Allez, je vous laisse, je vais me prendre un petit Dafalgan, cet article m’a donné mal au crâne.

imedipac version française from Medissimo.fr on Vimeo.

Bertrand Mahieu

Explorateur d'Internet depuis 1995 et toujours à la recherche de la prochaine terre promise connectée. Mangeur de chocolat, fan de cuisine, de rando et de Kindle.